All time BetterBe Branchez-vous Carrières

L’angoisse du bien-être

Par Chloé Néron – le dans Bien-être, Santé
Je suis une fille qui prône le bien-être : prendre du temps pour soi, profiter des petits plaisirs de la vie, la bonne bouffe, le sport, etc. Ce qui est paradoxal, c’est que mon bien-être intérieur, je ne le ressens pas souvent parce que j’ai un tempérament anxieux. J’essaie tant bien que mal de combattre cette partie de moi-même en la contrebalançant avec le «bien-être». Malheureusement, malgré mon acharnement compulsif, l’anxiété prend souvent le dessus.

L’angoisse du bien-être

Je ne vous mentirai pas, j’adore la mode : petits cactus pour décorer mon appartement, smoothie frais tous les jours, design épuré dans mon chez-moi, power yoga. Ça me parle parce que qui n’aimerait pas ça être en forme, avoir un bel appartement et une vie digne du des plus belles photos d’Instagram?

cactusUnsplash

La vérité, c’est que la vie n’est pas un long fleuve tranquille. J’ai l’impression qu’aujourd’hui, « être heureux » et « prendre soin de soi » est devenu une mode, ou même une corvée, plus qu’un sentiment ou un état qui nous arrive sans le chercher. Je t’explique…

J’essaie tellement de ne plus ressentir le stress et l’angoisse que le bien-être en vient à me stresser. «Tu devrais faire plus de sport pour évacuer ton stress.» «Mange équilibré, ça aide pour l’anxiété, essaie et tu verras!» «Dors au minimum 8h par nuit.» À force d’essayer de suivre un protocole qui n’est pas le mien, j’en viens à paniquer. Je ne me sens pas bien. Est-ce parce que j’ai manqué mon cours de yoga cette semaine? J’aurais donc dû aller courir au lieu d’écouter Netflix hier soir! Se sentir coupable de ne rien faire, de ne pas essayer d’atteindre la perfection de soi : un mal de notre génération?

giphyGiphy

Je ne dis pas que ces pratiques sont mauvaises, au contraire. Elles sont probablement réellement très bénéfiques! Là où arrive le problème, c’est lorsque la poursuite du bonheur devient un objectif impossible à atteindre et qu’on se met cette faute sur le dos. Nous ne pouvons pas tout contrôler. Lorsqu’arrive une rupture amoureuse, une maladie, la perte d’un emploi ou la mort d’un proche; ces événements malheureux, nous ne pouvons pas les contourner. Oui, nous pouvons essayer d’en retirer du positif, mais lorsqu’on est malheureux, bon sens, laissons-nous vivre notre peine un moment.

Tu as le droit de ne pas toujours sortir de chez toi habillé comme un top modèle. Tu as le droit d’aller travailler sans te maquiller, cerné parce que t’as eu une mauvaise nuit de sommeil. Tu as le droit de brailler en plein milieu de l’épicerie. Tu as le droit d’avoir des notes en bas de B. Tu as le droit de faire des erreurs ou de subir les aléas de la vie avec un air bête. Tu as le droit de ne pas toujours projeter une image positive. Tu as le droit de ne pas toujours être à la hauteur, tu n’as pas à te sentir mal d’être mal à l’intérieur!

La vérité c’est que j’aimerais tellement que mon anxiété disparaisse. J’essaie par tous les moyens de m’en débarrasser et c’est peut-être là le problème. À force de vouloir embarquer dans la course au bien-être, j’en oublie les vraies choses qui me rendent heureuse. À force de vouloir à tout prix me débarrasser de tout ce qui est négatif, j’en oublie de parler, de m’exprimer, de pleurer, d’être moi-même. J’en oublie de regarder les vraies causes de mon malheur et de commencer par les comprendre et non d’essayer à tout prix de faire disparaître le négatif de ma vie. La route vers le bonheur n’est pas qu’introspection et zénitude. Elle est aussi parfois douleur et peine.

Et si, pour un moment, on arrêtait de penser à ce qu’on devrait faire et qu’on faisait ce qui nous tente, là, tout de suite?

Continuez votre lecture

La promesse du bien-être

La promesse du bien-être

Karine Boileau -
La fois où j’ai médité 10 jours en silence

La fois où j’ai médité 10 jours en silence

Amélie Legrand -
Newbie or not to be: « l’angoisse du p’tit nouveau »

Newbie or not to be: « l’angoisse du p’tit nouveau »

Roxane Chouinard -
L’angoisse post-entrevue

L’angoisse post-entrevue

Nerds -
4 réalisations que j’ai faites en 2016

4 réalisations que j’ai faites en 2016

Sarah-Jane Vocelle -
L’angoisse «post-grad»

L’angoisse «post-grad»

Nerds -
Quand le bonheur joue à la cachette

Quand le bonheur joue à la cachette

Joanie Hébert -
Des changements de perception pour s’aider à être heureux

Des changements de perception pour s’aider à être heureux

Nerds -
Se donner le droit de s’aimer

Se donner le droit de s’aimer

Sarah Leblanc -
Toi aussi, t’es capable d’ajouter des étincelles dans tes yeux

Toi aussi, t’es capable d’ajouter des étincelles dans tes yeux

Alice Gaudreau -
La volonté d’exister dans l’inconnu

La volonté d’exister dans l’inconnu

Eve Bilodeau -
10 trucs faciles pour gérer ton anxiété

10 trucs faciles pour gérer ton anxiété

Eve Bilodeau -
Découvrir SA  «légende personnelle»

Découvrir SA «légende personnelle»

Sarah Lussier -
Quand est-ce qu’on commence à se détester?

Quand est-ce qu’on commence à se détester?

Sarah-Jane Vocelle -
Quand j’ai réalisé que ça n’allait pas bien dans ma tête

Quand j’ai réalisé que ça n’allait pas bien dans ma tête

Patrice Lepage -