All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Le rêve américain est mort, bienvenue dans la vraie vie !

Par Nerds – le dans Bien-être

J’ai entendu dire récemment que la génération Y serait la première depuis plus de 300 ans à être plus pauvre que celle de ses parents. Jeunes adultes de ma génération, je vous le dis, c’est officiel : le rêve américain est mort.

En tout cas pour nous.

13942701_10157282407195500_559489640_nWeheartit

De mon côté, je dois dire que ça sonnait plutôt comme une évidence. Après avoir quitté mon beau 4 ½ dans Villeray ainsi que l’homme qui habitait dedans, la seule chose que j’ai pu m’offrir du haut de mes 27 ans est un 1 ½ au-dessus d’une pizzeria. Il m’arrive encore de trouver étrange le fait de dormir à côté de mon frigidaire, mais j’y pense de moins en moins. L’être humain a réellement une capacité d’adaptation étonnante.

Bref, c’est à ce moment-là que j’ai réalisé que je ne serais sans doute jamais propriétaire. La grande maison, les trois enfants et le chien, ce n’est pas pour demain. Et comme c’est parti là, pas pour les prochaines années non plus. C’est quand même drôle de penser que pour plusieurs filles comme moi, c’était censé être ça, l’accomplissement ultime. Avec les meilleures intentions du monde et aussi beaucoup d’amour, on nous a quand même mis dans la tête que c’était la seule option possible.

Une chose est sûre, notre futur à nous semble pas mal moins reluisant que celui que nos parents pouvaient envisager au même âge. Eux ont eu les belles carrières, nous des baccalauréats qui ne servent à rien. Eux les relations durables (avec tout le positif et le négatif que ça implique), et nous les dates Tinder (sauf exception, avec toute la tristesse que ça suppose).

En même temps, je n’échangerais pas ma place contre celle qui fut la leur. Parce qu’au moins on a le choix. La possibilité de vraiment choisir la personne qu’on veut être et avec qui on veut être. De vraiment trouver le bonheur, au risque de se perdre. Et je n’échangerais pas mon 1 ½ contre la vie toute rose que j’avais rêvé d’avoir. Parce qu’il y a du beau aussi dans le fait de manger presque exclusivement des soupes ramen et de boire de la Pabst. Un peu de merveilleux dans le courage que ça prend pour demander si on peut payer notre litre de lait avec une carte de crédit.

13956879_10157282317040500_1306833689_n (1)Weheartit

Et dans les périodes plus sombres, il y a toujours les chansons de Pocahontas sur notre iPod. On ne les écoute pas tous les jours, mais elles sont là pour nous remonter le moral quand on en a le plus besoin. Alors on doit se rendre à l’évidence : tout ça, c’est bien mieux qu’un conte de fées.

C’est notre réalité à nous.

Par Sophie Granger
Collaboratrice spontanée

Plus de bien-être

Pardonner: la voie de la libération

Pardonner: la voie de la libération

Je juge donc je suis

Je juge donc je suis

Le respect, cette «loi» qui se fait entendre

Le respect, cette «loi» qui se fait entendre

Populaires

5 comptes Instagram érotiques qui vont te donner chaud!

5 comptes Instagram érotiques qui vont te donner chaud!

10 signes qu’il veut vraiment une relation sérieuse

10 signes qu’il veut vraiment une relation sérieuse

Le meilleur des descriptions Tinder pour rire ou pleurer de découragement

Le meilleur des descriptions Tinder pour rire ou pleurer de découragement

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.