All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Persévérer

Je suis persévérante. Je n’ai jamais été ce genre de personne à s’asseoir sur son «talent naturel» et à attendre que les bonnes choses arrivent lorsque ce sera le bon moment. À vrai dire, la vie en a fait ainsi, j’ai toujours eu à travailler pour obtenir ce que je voulais.

Plus jeune, j’éprouvais une profonde frustration envers les gens pour qui tout était facile, ceux qui réussissaient dans tout sans avoir à lever le petit doigt pour atteindre un but. Ceux qui n’ont pas besoin d’ouvrir leur livre pour obtenir un A, ceux qui n’ont pas à s’entrainer pour arriver premier au fil d’arrivée. Bref, ceux pour qui tout semble déjà acquis.

J’ai longtemps ressenti une amertume envers ces personnes, voire un sentiment de jalousie, et j’ai voulu comprendre pourquoi la vie était si injuste, pourquoi certains avaient tout en eux pour réussir, alors que d’autres doivent redoubler d’ardeur pour en arriver au même résultat.

À défaut d’avoir une réponse à mes questionnements existentiels, j’ai appris à travailler pour obtenir ce que je voulais. Dans la vie, pour réussir, il ne suffit pas d’avoir une bonne dose de volonté. Il faut redoubler d’efforts, il faut suer, il faut vaincre, il faut s’acharner. Il faut persévérer. Un succès qui découle d’un travail entêté est tellement plus savoureux et louable, en plus de devenir une source de fierté incommensurable.

Persévérer, c’est faire des sacrifices, c’est s’armer de détermination et de courage, se relever une dixième fois lorsqu’on est tombé autant de fois. Parce qu’au final, bien sûr que la victoire, la réussite et le succès ont une grande valeur. Mais au fond, ce n’est pas tant la destination qui a de la valeur, mais plutôt le chemin parcouru pour s’y rendre.

Prendre la décision de ne pas se laisser abattre par les difficultés, vaincre la peur de l’échec et se lever chaque jour avec la ferme intention de devenir meilleur, voilà une réussite en soi, quel que soit l’objectif poursuivi au bout du compte. Le cheminement pour arriver à destination possède une précieuse valeur.

Photo: Simone Perrone

Lorsque l’on est confronté à l’échec, le réflexe est souvent de se comparer aux autres. Il fut un temps dans ma vie où je consacrais une grande partie de mon énergie à analyser les réussites des autres en angoissant sur mes propres capacités. Puis, un jour, quelqu’un m’a fait part d’une constatation toute simple, mais qui m’a véritablement ouvert les yeux :

«Quand on regarde toujours ce que les autres font, on n’avance pas. Mais quand on se concentre sur ce qu’on fait soi-même, c’est là qu’on avance.»

Ça semble tellement évident. Mais pourtant, notre société ne véhicule pas cette façon de penser. Pour ma part, cette affirmation fait maintenant toujours écho en moi lorsque je m’apprête à comparer mon succès à celui des autres. Tous les moments passés à regarder chez le voisin représentent du temps et de l’énergie non consacrés sur mes propres projets et objectifs.

Désormais, je fais le choix d’être en compétition avec une seule personne : moi-même. Je cherche à être meilleure que celle que j’étais hier, et à travailler sur celle que je veux être demain. Cette rivalité avec ma propre personne est beaucoup plus saine et me pousse à me donner des défis réalistes. J’avance à mon rythme, je ressens moins de pression, et j’ai suffisamment de temps pour me concentrer sur les objectifs de vie que je désire atteindre.

Photo: Ryan McGuire

Aujourd’hui, cette frustration que je vivais envers ceux qui réussissent du premier coup s’est étonnamment transformée en reconnaissance. Je remercie la vie d’avoir laissé quelques défis supplémentaires sur mon chemin. Grâce aux difficultés et aux épreuves, j’ai développé une force de caractère, un désir inébranlable de repousser mes limites et de mettre toujours plus d’efforts dans ce que j’entreprends et ce que je veux accomplir. Je suis persévérante et j’en suis fière.

Par Florence Breton
Collaboratrice spontanée

Continuez votre lecture

Conseils d’entrepreneurs pour avoir du succès!

Conseils d’entrepreneurs pour avoir du succès!

Sarah Dufresne -
5 étapes pour se débarrasser d’une mauvaise habitude

5 étapes pour se débarrasser d’une mauvaise habitude

Josiane Ménard -
Le leadership selon 11 entrepreneurs d’ici

Le leadership selon 11 entrepreneurs d’ici

Andreane Viau -
Hommage à la course

Hommage à la course

Les Grandes | Andréanne Gauthier, photographe

Les Grandes | Andréanne Gauthier, photographe

Andreane Viau -
10 réalités vécues en secondaire 4

10 réalités vécues en secondaire 4

Valerie Landry -
Les Grandes | Chloé Rochette et Sophie Geoffrion, Happy Fitness

Les Grandes | Chloé Rochette et Sophie Geoffrion, Happy Fitness

Andreane Viau -
Mes notes ne me définissent pas

Mes notes ne me définissent pas

Laurence Lécuyer -
4 réalisations que j’ai faites en 2016

4 réalisations que j’ai faites en 2016

Sarah-Jane Vocelle -
Le succès dans une coquille de noix

Le succès dans une coquille de noix

Nerds -
Je me complète tous les jours

Je me complète tous les jours

Cynthia Lauzé -
Le jour où ma vie en valait l’engagement

Le jour où ma vie en valait l’engagement

Sarah Lussier -
Dire « Oui je le veux » à soi-même avant tout

Dire « Oui je le veux » à soi-même avant tout

Sarah Lussier -
L’art de l’autovalorisation

L’art de l’autovalorisation

Camille St-Germain -
Parce que toi aussi tu peux vaincre tes peurs

Parce que toi aussi tu peux vaincre tes peurs

Audrey X -