All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Portrait d’une artiste montréalaise: Janet London (Partie 2)

Par Nerds – le dans Carrière, Divertissement

La semaine dernière, Janet London nous a fait entrer dans son monde. S’épanouissant au gré des couleurs et des textures, Janet a découvert très tôt (dès l’âge de 7 ans !) sa passion pour l’art. Ce n’est pourtant que bien plus tard qu’elle a décidé d’en faire son métier. Cette semaine, elle confie aux Nerds comment sa vie en tant que femme influence son art, elle nous dévoile ses impressions et nous prodigue ses conseils quant à l’accessibilité du marché de l’art au Québec. Amis amateurs d’art ou aspirants artistes, à vos stylos!

Le fait que tu sois une femme a-t-il affecté ton choix de carrière? Si oui, comment?

Cela peut être délicat d’équilibrer ses désirs personnels et ses aspirations artistiques en tant que créatrice visuelle. Si la biologie nous dicte des limites temporelles à l’émergence de notre vie de famille, le métier d’artiste, nous permettant de choisir nos horaires et conditions de travail, se prête selon moi parfaitement au mariage vie privée/vie professionnelle.

La création reste une partie fondamentale de l’humanité, mais n’est pourtant pas beaucoup promue par notre société. Être rentable et économiquement viable passe en premier. L’art comme choix de carrière est donc souvent considéré comme «risqué» et nombreux sont ceux qui se laissent décourager de cette voie malgré leur talent.

Je pense que, pour une femme forte, dévouée et concentrée sur ses objectifs, il n’est pas impensable de devenir une artiste à succès, une mère hors-pair, une partenaire et une amie sur laquelle on peut compter, sans pour autant que ces aspirations nécessitent un quelconque sacrifice. Je vois la femme artiste comme devant révolutionner l’art et en repousser les limites.

Le monde de l’art au Québec est-il facilement accessible pour de jeunes artistes, selon toi? Un conseil aux aspirantes?

Afin de percer, il faut s’entourer d’artistes qui ont une conception réaliste du marché de l’art. Ce n’est pas toujours simple, car ils sont souvent plus créatifs qu’ils ne sont bons en affaires. C’est pour cela que l’idéal reste d’apprendre de ceux qui ont percé, de les observer, de poser des questions et de travailler pour eux. Je pense que la relation entre une mentor et son apprentie peuvent avoir d’excellentes répercussions sur les deux personnes concernées et que la solidarité féminine est d’autant plus importante dans le monde de l’art, même si j’aime évidement m’entourer d’artistes masculins aussi. L’échange et la réciprocité de ces contacts sont une source de création non négligeable. 

Janet London
Janet London

Il reste qu’il y a beaucoup de femmes qui tentent d’aider les nouvelles artistes montantes, mais il vous faut faire du réseautage et rester visible au maximum pour les trouver. C’est là la clef. Ce n’est pas toujours facile, tant le procédé artistique est chronophage. J’ai moi-même tendance à m’immerger un peu trop dans le processus artistique en oubliant de connecter avec le monde externe… L’idéal serait de se consacrer autant à la création qu’au marketing de son art (je devrais être la première à suivre mon propre conseil).

Pour vendre, il vous faut penser à ce qui vous rend unique, à la meilleure façon de le promouvoir. Il est important également d’assister à de nombreuses expositions, de parler au plus d’artistes possibles et de rester visible au maximum. Créer est la partie «aisée» pour un artiste, mais le véritable défi, d’après mon expérience, est ce qui vient après: la promotion, la vente…

Au final, les points à retenir sont le travail, une certaine discipline appliquée à la quête de sa voix et de sa signature artistique (et ce quel que soit votre médium), la visibilité et la présentation de ses oeuvres de manière professionnelle.

Où exposes-tu? Où peut-on découvrir ton art?

Je fais partie d’un collectif nommé Art-Is qui fait des expositions saisonnières, mais nous sommes en hiatus pour le moment puisque nombre de membres sont encore étudiants à temps plein.

En attendant, je cure et produis une exposition indépendante dans des espaces publics. Pour avoir les dernières informations sur mes expos et ventes à venir, vous pouvez suivre ma page Facebook que je mets à jour tous les quelques jours, ou encore mon site web.

En ce moment, j’invite également le public dans mon nouveau studio situé à l’intersection de Parthenais et de la rue Larivière (Plateau Mont-Royal) afin qu’ils puissent voir l’envers du décor et mon travail récent.

Je vends mon propre travail, car je considère qu’il est important que le public connaisse l’artiste personnellement avant d’acheter une oeuvre, car personne n’est mieux placé que l’artiste lui-même pour parler de son art. De plus, j’adore échanger avec les gens à propos de mon procédé et de ma pratique artistique. Ça leur permet de voir les pièces de près avant d’investir et je préfère qu’ils soient certains de ce qu’ils achètent.

C’est noté, merci pour tous ces petits conseils! J’espère que ça en encouragera plusieurs à faire de leur passion, leur métier. On se voit bientôt dans ton studio, du coup?

Quand tu veux!

[Propos recueillis et traduits de l’anglais par Johanna Benhamou]

Par Johanna
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Vidéo récente
- Carrière

Comment tourner tes défauts en avantages en entrevue

Plus de carrière

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Amélie Desmarais -
Le bonheur est dans le changement

Le bonheur est dans le changement

Karine Boileau -
Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Marie-France Poulin -

Populaires

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

Kim Bélisle -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
L’histoire des pas amoureux

L’histoire des pas amoureux

Stephanie Bureau -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.