All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Premier appart : est-ce que mes parents avaient raison?

Par Sarah Leblanc – le dans Bien-être, Vie étudiante
Premier appart, mes parents ne sont plus là chaque jour pour me dire de faire la vaisselle et de ranger ma chambre. Je le fais, ou pas? Analyse de mon évolution psychologique sur la question.

Phase 1 : La rébellion

Je ne sais pas pour toi, mais quand j’ai emménagé dans ma ville universitaire, à 1h30 de route de mes parents, une des premières choses que j’me suis dites, c’est «Enfin, plus besoin de faire mon lit.» Puis, «Oh merde, je dois maintenant cuisiner à tous les jours.» Je faisais mon lavage moi-même depuis longtemps, alors ça n’y changeait rien.

Mais mon plus grand questionnement portait sur la vaisselle. La c**** de vaisselle! Et pendant quelques semaines, j’ai vécu une véritable jouissance en terminant de souper, en déposant tout simplement ma vaisselle dans l’évier pour ensuite l’oublier.

L’absence de mes parents dans ma cuisine me procurait un sentiment de liberté inimaginable. Le problème, c’est que j’avais tendance à l’oublier là trop longtemps…

Phase 2 : L’évitement

Le lendemain matin, la vaisselle de mon souper de la veille reposant encore dans l’évier, je recommence avec celle de mon déjeuner. Parfois, j’avais un élan d’énergie et je nettoyais celle du matin. Mais celle de la veille, je la boudais. Je passais à côté sans regarder, me disant que, bientôt, je la ferais.

J’étais si naïve. Un évier, ça se remplit plus vite qu’on pense. Un comptoir aussi. Mais pire encore, c’est que dans un premier appart, on a rarement beaucoup de vaisselle. Tellement qu’en quelques jours à peine, on en n’a plus aucune de propre pour manger dedans. Le cauchemar! Je devais affronter la réalité…

Phase 3 : Les regrets

Enfin j’étais prête à le dire: «Maman, Papa: vous aviez raison!» En faire un peu à tous les jours est tellement plus logique que d’attendre de vider les armoires et d’avoir peur de cohabiter avec des mouches: «Ça y est, à partir d’aujourd’hui, je fais ma vaisselle dès que je la salis. Et je range tout dès que je ne m’en sers plus. Terminé, les heures de ménage interminables!»

vaisselle

Mais je n’avais pas fini d’être naïve. Je devais accepter que j’étais totalement incapable de me motiver seule à tenir ces habitudes plus d’une journée et demi.

Phase 4 : La révélation

Encore aujourd’hui, après presque 2 ans dans un appart sans mes parents, mon comptoir se remplit parfois. Ça m’arrive encore de manquer de fourchettes. J’apprécie encore souvent de bouder mon évier après souper.

C’est aujourd’hui que j’ai eu une véritable révélation. Le truc, c’est de faire des enfants! C’est si simple! Tu fais des enfants, comme ça tu te sens obligé de faire la vaisselle tout de suite après souper, pour ne pas qu’ils jouent dedans ni qu’ils se tuent avec un couteau. Puis, plus tard, quand ils sont assez grands, tu les exploites jour après jour pour qu’ils lavent tout à ta place et tu leur dis : «Tu comprendras, quand tu seras plus vieux.» (Bon, ok… non.)

Kids washing the dishes in the kitchen together - helping out wi
source : capitaotc.com

Plus de bien-être

Les plus beaux parcs nationaux du Québec pour une bouffée d’air frais

Les plus beaux parcs nationaux du Québec pour une bouffée d’air frais

10 façons de décorer son appartement pour moins de 25$

10 façons de décorer son appartement pour moins de 25$

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Populaires

Vernis à ongles: les tendances automne-hiver 2019-2020 à ne pas manquer!

Vernis à ongles: les tendances automne-hiver 2019-2020 à ne pas manquer!

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

L’itinéraire parfait pour un road trip mémorable sur la côte ouest américaine

L’itinéraire parfait pour un road trip mémorable sur la côte ouest américaine