All time BetterBe Branchez-vous Branche Toi Carrières

Prendre conscience de chaque petit moment

Par Julie Tremblay – le dans Bien-être
Je ne sais pas ce que t'en penses, mais moi, j’ai l’impression qu’on nage en plein dans une ère où le mot « bonheur » et les expressions comme « profiter de la vie au maximum » sont sur toutes les lèvres. Des fois, on dirait que ces expressions sont faites de vide… en tout cas, elles sont opaques. C’est quoi ça, le bonheur? Ce serait ça, notre but, dans la vie? Être heureux? Et comment on s’y prend? Voilà des questions qui reviennent assez souvent durant notre vingtaine, pas vrai?

Pour tenter de m’en approcher, moi, du bonheur, j’ai parcouru beaucoup de sites, lu des centaines d’articles, consulté des dizaines de livres. Ce cheminement personnel m’a amené à découvrir une approche qui me plaît énormément. En anglais, on parle de « mindfulness ». En français, on pourrait traduire l’expression ainsi : un état de pleine conscience.

Unsplash

C’est quoi, ça, la pleine conscience?

Être « mindful » ou « pleinement conscient » revient à prendre une pause du brouhaha et à se centrer sur nous-même. On se pose la question : « à ce moment précis, comment est-ce que je me sens? » Pour y répondre, on peut se référer à notre état d’esprit, à nos sensations physiques, à nos émotions… Il s’agit en quelque sorte d’une technique de méditation qui peut se pratiquer n’importe où et n’importe quand.

Pour moi, c’est réellement devenu un outil essentiel qui me permet de savourer un peu mieux le moment présent. Alors même si je ne saisis toujours pas exactement ce que signifie le bonheur avec un grand « B »,  je m’en approche avec ces petits moments de plaisir au quotidien. Ça m’apporte de la légèreté et du réconfort, ça me rapproche de mon « moi » authentique, et je deviens un peu plus en harmonie avec moi-même.

Unsplash

Comment on fait?

Dans les prochains paragraphes, je te propose quelques façons de savourer le moment présent en utilisant les cinq sens du corps humain. C’est simple : tu dois juste appuyer sur pause, quelques fois par jour, et te concentrer sur un aspect du monde qui t’entoure. Que ce soit un goût, un bruit, ou une odeur, essaie de le discerner le plus clairement possible et demande-toi : « qu’est-ce ça me procure comme sensation? » Et voilà, tu sais méditer.

1. Le toucher

Ce sens est d’une richesse infinie! Avec le bout de tes doigts, découvre la texture de tes vêtements, du fauteuil sur lequel tu es assis, ou encore de la mèche de cheveux que tu agites quand tu te sens stressé. Et avec tes pieds, devine la surface rocailleuse du trottoir sur lequel tu marches, apprécie la sensation des feuilles qui craquent sous tes pas rapides, discerne la douceur du tapis sur lequel tu poses tes pieds en te levant le matin. Ressens le picotement causé par la fraîcheur du vent contre tes joues. Prends le temps de t’imbiber de la chaleur qui t’enveloppe lorsque tu prends un être cher dans tes bras.

2. L’odorat

C’est un sens qui me fait surtout penser aux bonnes odeurs de mes mets chauds préférés. Mais au-delà de ça, il y a une multitude de fragrances à apprécier au quotidien. Prends-tu le temps de réellement sentir les différents arômes de ton shampoing au creux de tes mains avant de le faire mousser dans tes cheveux? Aussi, aspire profondément dans le vêtement que tu viens de sortir de la sécheuse : c’est si réconfortant.

3. La vue

J’ai appris cette technique au cours d’une méditation guidée. Observe les couleurs de la scène qui se déroule devant toi : même lors d’une journée grise et pluvieuse, la ville est remplie d’une multitude de couleurs. Étudie les différents matériaux utilisés pour construire cet édifice que tu aperçois au loin. Contemple la beauté de cette petite plante qui se fraie un chemin entre les craques de trottoir.

Gratisography

4. L’ouïe

Que ce soit les chuchotements tranquilles ou les touches des claviers des étudiants qui t’entourent à la bibliothèque, le bourdonnement de la ville qui se réveille lorsque tu te diriges vers l’université, ou l’air que compose le vent en se heurtant sur ton bloc appartement la nuit, il y a une multitude de sons à discerner autre que la musique qui joue dans les haut-parleurs du café.

5. Le goût

Trop souvent, on mange à toute vitesse, sans trop réfléchir. À ton prochain repas, savoure le croquant de la carotte sous ta dent. Déguste le somptueux du morceau de chocolat que tu avales d’habitude en une seule bouchée. Ressens le picotement créé par ce plat un peu trop épicé pour toi.

Gratisography

Bref, depuis que je m’attarde à ces détails, je me sens un peu plus comblée au quotidien. Maintenant, à toi, chaleur, bien-être, et équilibre personnel…

Continuez votre lecture

La fois où j’ai médité 10 jours en silence

La fois où j’ai médité 10 jours en silence

Amélie Legrand -
Gérer ses défauts: mission impossible?

Gérer ses défauts: mission impossible?

Karine Boileau -
SOS, je suis une shopaholic

SOS, je suis une shopaholic

Katerine Campeau -
Se contenter d’être

Se contenter d’être

5 conseils que t’aurais voulu recevoir à 16 ans

5 conseils que t’aurais voulu recevoir à 16 ans

Josiane Ménard -
Suspendre le temps pour un instant

Suspendre le temps pour un instant

Valérie Martel -
Laisser ses dépendances de côté pour s’offrir la santé

Laisser ses dépendances de côté pour s’offrir la santé

Emil Morin -
Oser voyager sans planifier

Oser voyager sans planifier

Découvrir le monde, un coup de pédale à la fois

Découvrir le monde, un coup de pédale à la fois

Être heureux à travers la tempête

Être heureux à travers la tempête

Annick Gendron -
Top 3 des destinations européennes pour petits budgets

Top 3 des destinations européennes pour petits budgets

Nerds -
5 destinations idéales pour voyager en solo

5 destinations idéales pour voyager en solo

Delphine Nicodeme -
On a essayé le beer yoga et on adore !

On a essayé le beer yoga et on adore !

Marie-Pier Hamon -
D’un océan à l’autre: on a choisi de s’aimer

D’un océan à l’autre: on a choisi de s’aimer

La panique du Petit Prince

La panique du Petit Prince

Olivier Beaulieu -