All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Qui s’amuse et se respecte s’assemble

Par Karine Boileau – le dans Amour, Psycho
Ce matin-là je me suis levée avec le sourire aux lèvres et un sentiment d'excitation au ventre sans même me douter que je ferais ta rencontre. C'était le début d'une étape importante: j'entamais une nouvelle carrière et tout semblait déjà trop beau pour être vrai.

Qui s’amuse et se respecte s’assemble

Little did I know que parmi le groupe en formation, je trouverais l’humain avec qui je voudrais passer toutes mes journées. Celui, qui d’un seul regard a le pouvoir de me rassurer, de me faire sentir bien, confiante et par-dessus tout, profondément heureuse.

Nous deux, ça s’est fait doucement, naturellement, chaleureusement. Pas de coup de foudre sensationnel à rougir et à en perdre ses mots, sinon un grand sentiment de bien-être et de confiance instantané. J’ai eu un coup de cœur et un spark instinctif, mais pas celui qui te rend mal à l’aise et qui t’empêche de dormir. Au contraire, c’était comme un beau coup d’âme, un élan logique, sain et pur. Ta présence a toujours été rassurante et apaisante. It always felt just right.

Mon chum n’est pas parfait (et moi non plus)! Ça lui arrive d’être maladroit, marabout ou bébé-lala, mais il a un cœur en or et avec le temps il est devenu un vrai spécialiste en gestion de crises hormonales! Ce gars-là, il est capable de me remettre à ma place quand c’est le temps, mais sans jamais me blesser. Il me dit que je suis belle et qu’il m’aime aussi souvent qu’il le ressent. Pas juste ça, ce gars-là, il m’a donné le brin de confiance dont j’avais de besoin pour commencer à porter des shorts en jeans plutôt que de camoufler mes petits jambons de cuisses comme je l’ai fait pendant 23 ans avant de le connaître. Il m’encourage constamment à me dépasser et à ne pas baisser les bras (et il ne s’en rend même pas compte). Il me félicite après chaque bonne séance d’entraînement en prenant plaisir à mesurer les résultats de mes efforts à l’aide de ses mains. Par dessus tout, jamais il ne me fait sentir coupable quand vient le temps de partager un bol de crème glacée cookie dough ou des pretzels au chocolat! Il m’accepte sous toutes mes coutures et il me supporte dans tous mes projets ou mes multiples grandes résolutions de vie! #byebyebacon

Pour moi c’est simple, la force de notre partnership réside dans le fait que nous n’avons jamais franchi de point de non-retour quant au respect et que nous éprouvons beaucoup de tendresse l’un envers l’autre. Oui, ça nous est déjà arrivé de s’engueuler! Vraiment fort même. Et parfois même devant nos chers amis (malaise). Mais au bout du compte, on retrouve toujours notre équilibre, notre cocon, notre petit nid d’amour et je sais qu’il est là pour rester. Il est mon centre de gravité même quand moi-même je m’étourdis.

Au final, l’amour c’est sensé être facile. Ça devrait être rempli de fous rires, de clins d’oeil et de complicité. C’est d’avoir un allié, un supporter, un number one fan. C’est une paire de bras et un chest accueillant qui feel like home.

C’est important de garder en tête que le bonheur c’est quelque chose qu’on cultive (et en plus c’est contagieux, YAY!). Il faut aussi se rendre à l’évidence qu’aucun couple ne peut se vanter d’être sur la même longueur d’ondes 100% du temps. C’est normal! Même si on s’aime d’amour, on reste deux êtres humains à part entière! Avec nos forces et nos faiblesses, nos peurs et nos backgrounds différents. Chacun vient avec son passé et sa perception. C’est pour ça qu’il faut parler, crever les abcès et peut-être même exploser une fois de temps en temps. Il faut aussi apprendre à aimer l’autre dans sa différence et travailler notre tolérance. Il ne voit peut-être pas les choses de la même manière que toi, mais ça ne veut pas dire qu’il est mal intentionné pour autant. Au final, tout le monde a des défauts, il faut juste voir avec lesquels on est capable de vivre ou non, avec lesquels on est compatible.

Vous vous êtes rendus jusqu’à la fin de mon texte même si vous êtes célibataires (YAY!), alors faites-moi une faveur et gardez en tête que l’Amour se rencontre n’importe où! Au travail comme à l’épicerie, dans un pub comme dans un wagon de métro. Il suffit d’être ouvert (et un peu game!). N’oubliez pas que Mr. Right ne vient pas nécessairement avec le parfait profil que vous vous amusez à imaginer depuis votre tendre enfance. Mon chum à moi n’a pas tout à fait le côté carriériste que je pensais rechercher initialement. Pourtant, aujourd’hui je n’échangerais pour rien au monde son côté affectueux, sa loyauté ou sa joie de vivre matinale.

Sortez de votre carapace et ouvrez-vous aux différentes opportunités. Allez-y old school, laissez vos amies vous organiser un blind date, acceptez l’invitation d’une collègue au travail, souriez aux inconnus dans la rue ou dans les bars… Le pire qui puisse arriver soit que la personne soit prise, pas réceptive ou différente de ce que vous imaginiez, mais ce n’est tellement pas la fin du monde! Pensez à la tête de vos enfants quand vous leur raconterez que maman a fait les premiers pas dans l’allée des céréales chez IGA! Ça prend du guts! Mais pourquoi pas? Qu’est-ce qu’on a à perdre?

Qui sait, peut-être que votre prochain (et idéalement dernier) partner de feu est votre voisin d’en bas. Peut-être qu’il attend juste que vous alliez lui emprunter un outil pour vous inviter à aller prendre un verre sur la Promenade Ontario. You never know!

Ga ladies! Flirt mode on!

 

Continuez votre lecture

D’un océan à l’autre: on a choisi de s’aimer

D’un océan à l’autre: on a choisi de s’aimer

Mariage, bébés et conte de fées, vraiment?

Mariage, bébés et conte de fées, vraiment?

Au jour le jour, l’amour: les petites choses

Au jour le jour, l’amour: les petites choses

S’aimer le temps d’un été

S’aimer le temps d’un été

Esther Armaignac -
Mon ex, celui avec qui je ne suis jamais sortie

Mon ex, celui avec qui je ne suis jamais sortie

Laurence Nguyen -
Je rêve d’un peu plus de certitudes

Je rêve d’un peu plus de certitudes

Marilyne Jetté -
Et ils ne vécurent pas heureux et n’eurent pas d’enfants

Et ils ne vécurent pas heureux et n’eurent pas d’enfants

Amélie Desmarais -
Analogie d’un petit trésor qui a croisé mon chemin

Analogie d’un petit trésor qui a croisé mon chemin

Andréanne Beaupré -
Au jour le jour, l’amour: l’orgueil

Au jour le jour, l’amour: l’orgueil

Quand est-ce qu’on commence à se détester?

Quand est-ce qu’on commence à se détester?

Sarah-Jane Vocelle -
Au jour le jour, l’amour: Les bébés

Au jour le jour, l’amour: Les bébés

Au jour le jour, l’amour: Je suis la seule en couple

Au jour le jour, l’amour: Je suis la seule en couple

Au jour le jour, l’amour: l’absence

Au jour le jour, l’amour: l’absence

Est-ce que tu l’aimes?

Est-ce que tu l’aimes?

Marilyne Jetté -
Lettre à celle qui sortira avec mon premier amour

Lettre à celle qui sortira avec mon premier amour

Laurence Nguyen -