All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Guide de politesse 101: prendre l’autobus comme une bonne personne

Par Marie-Pier Hamon – le dans Chroniques
Ah l’amour! C’est si beau, pas vrai? Mettons que c’est un peu moins beau quand ça se résume à voir un couple se frencher passionnément, mains baladeuses et bruits de bouches inclus, à 7h le matin dans un bus rempli.

Ce weekend, je suis allée visiter ma grand-mère. J’aime ça aller la voir pour jaser d’un peu de tout et de rien en buvant un café instantané. Je trouve ça simple et le fun. Comme d’habitude, on a parlé de ma job, de ma vie de cœur et de mon grand-père.

Ça fait 23 ans que son mari, Gérald, est décédé. Je l’écris et je me sens pu très jeune. Mon grand-père était chauffeur de métro et d’autobus. Dans le temps, c’était les chauffeurs d’autobus qui vendaient les passages et donnaient les correspondances. Beaucoup de trucs ont changé depuis, mais chose certaine, l’impolitesse est encore très présente dans le transport en commun.

C’est pas rare que je vois des usagers faire preuve de manque de civisme ou insulter un chauffeur qui a une minute de retard. J’ai donc décidé de faire un petite guide de la politesse dans les autobus in memoriam de Gérald. Et parce que les gens impolis me gossent énormément.

Le manspreading, c’est non!

Homme
Sean Pollock | Unsplash

As-tu déjà entendu parler du manspreading? Grosso modo, c’est quand un homme s’assoit dans le métro ou dans l’autobus en écartant confortablement ses jambes au détriment des autres passagers. Eh oui! Car cette position peu élégante, disons cela ainsi, a pour conséquence de créer un manque d’espace (ben oui, chose, ta jambe, étalée ainsi, occupe l’espace d’un autre banc).

Le problème, c’est que les autobus sont souvent bondés. Bien que tu trouves que t’asseoir les jambes écartées soit plus confortable que de les coller tel un premier de classe, essaie de te rappeler que le transport en commun s’appelle ainsi, car c’est un moyen de transport «partagé».

Bref, ce serait le fun que tu sois capable de supporter ton «inconfort» pendant ta ride de 5, 10, 20 minutes, comme à peu près tout le monde. Je dis ça, je dis rien.

Enlève ton sac à dos

Autobus
Manki Kim | Unsplash

Tout comme les jambes écartées peuvent prendre de la place, un innocent sac à dos rempli d’une trousse beauté, d’un sandwich au jambon et d’un roman de Réjean Ducharme (car c’est toujours sur la liste de cours au cégep) est également encombrant. Sache que tu peux toutefois le déposer sur le sol. Ah, et en passant, ton sac à dos n’a pas besoin de s’asseoir sur un banc. Tu peux laisser sa place à une personne.

Respecte le line-up

File attente
bruce mars | Unsplash

Si tu n’as jamais pris l’autobus de ta vie ou si tu as la courtoisie aussi développée que Trump à l’égard des journalistes, sache que pour prendre l’autobus, tu dois faire le line-up. Là, attention, je ne parle pas du fameux line-up de la cafétéria qu’on a tous fait quand on était à l’école secondaire, t’sais celui qu’on coupait à l’aide de nos «amis». Non, je parle d’une vraie file d’attente que tu dois respecter. Même si ça implique de te retrouver debout près d’une aisselle nauséabonde pendant tout ton trajet!

Déplace-toi vers l’arrière

Autobus
Matthew Henry | Unsplash

Lorsque tu entres dans l’autobus, essaie toujours de te déplacer vers l’arrière. En faisant ça, tu éviteras de créer un petit bouchon à l’avant du bus en plus de bloquer la vue au chauffeur qui doit non seulement conduire entre les nids de poule, mais aussi s’assurer de ne pas accrocher de voitures ou de trottinettes électriques.

Si tu es capable, essaie aussi de sortir par la porte arrière de l’autobus. Cela permet une circulation plus fluide entre l’entrée et la sortie des passagers dans le bus. C’est tellement vrai qu’à Londres, où le système de transport est beaucoup plus évolué qu’ici (pas ben ben le choix étant donné que c’est très dur de s’y déplacer en voiture), c’est une des règles. On entre par en avant et on sort par en arrière. C’est très simple, quand tu y penses.

Ne mets pas ton téléphone sur speakerphone

Téléphone
ROBIN WORRALL | Unsplash

Je ne sais pas si tu as remarqué, mais la plupart des téléphones viennent avec des écouteurs et des micros. Entretenir une conversation dans l’autobus est assez dur (serait-ce l’étrange raison pour laquelle la plupart des gens ne le font pas?); or, si tu as vraiment envie de t’adonner à cet exercice auditif désagréable, évite de le faire en mode speakerphone, merci. Parce que personne ne veut entendre ta conversation.

Dose tes marques d’affection

Baiser
Thought Catalog | Unsplash

Ah, l’amour! C’est si beau, pas vrai? Mettons que c’est un peu moins beau quand ça se résume à voir un couple se frencher passionnément, mains baladeuses et bruits de bouches inclus, à 7h le matin dans un bus rempli. Bref, c’est cool que ta douce moitié et toi vous vous aimiez, mais faites-le un peu plus subtilement, hehe.

 

Maintenant que tu sais ces quelques règles de politesses très simples, ne te reste plus qu’à les mettre à exécution la prochaine fois que tu vas prendre le bus. Tu peux aussi les partager pour rendre le monde un peu plus courtois. Dernière chose: un «bonjour» et «merci», c’est gratuit et toujours apprécié, alors pourquoi s’en priver lorsque tu entres dans l’autobus? Feu Gérald t’en remercie!


Crédit photo couverture: Ant Rozetsky | Unsplash

Vidéo récente
- Chroniques

Toi qui prends le métro chaque jour, j'ai des choses à te dire (suite)

Plus de chroniques

Es-tu pour ou contre la nudité sur Instagram?

Es-tu pour ou contre la nudité sur Instagram?

Marie-Pier Hamon -
J’ai osé retourner aux études pour poursuivre une passion artistique

J’ai osé retourner aux études pour poursuivre une passion artistique

Marilou LeBel Dupuis -
À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

Alexandra Nadeau-Gagnon -

Populaires

Qui s’amuse et se respecte s’assemble

Qui s’amuse et se respecte s’assemble

Karine Boileau -
Je suis pas le genre de fille qui attire les gars

Je suis pas le genre de fille qui attire les gars

Alexandra Nadeau-Gagnon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -

Marie-Pier Hamon

Journaliste de formation, Marie-Pier se passionne pour la rédaction d’articles culturels, de divertissement et la recherche de contenu. Toujours un peu en train d’écouter de la musique, elle écrit probablement plus de mots dans une journée qu’elle n’en dit.