4 trucs pour combattre le décalage horaire

On rêve tous de pouvoir s’évader à l’autre bout du monde pour oublier ses problèmes ainsi que sa réalité. On rêve tous de laisser de côté ses tracas du quotidien. C’est notamment pour ces raisons que plusieurs voyagent en laissant tout derrière, que ce soit pour deux semaines ou une durée indéterminée. Il y a toutefois de grosses embûches qui peuvent se présenter, dont une qui survient au tout début du périple: le décalage horaire. Tout le monde a ses propres trucs pour le combattre, voici les miens.

Premièrement, il est important de planifier la durée du voyage selon le décalage. Par exemple, si tu pars en Indonésie, oublie les escapades de seulement quelques jours. Il faudra au moins une semaine à ton système pour s’habituer aux changements. Je ne suis pas une adepte de la planification intense d’itinéraires, mais il y a quand même une base importante à faire.

Ensuite, vient le moment de faire les bagages. En quoi est-ce que cette étape a rapport avec le décalage horaire? Tu pourras y glisser tes meilleurs amis pour les prochains jours: la mélatonine et les gravols. Si tu es comme moi, les médicaments causant de la somnolence t’endormiront peu importe la situation, ce qui est une très bonne chose en avion! Pour ce qui est de la mélatonine, elle aide vraiment ton corps à s’adapter aux différentes heures du coucher et lever du soleil.

 

 

Il est difficile de donner des conseils pour l’arrivée à destination puisque tout ça dépend de l’heure à laquelle tu atterris. Par contre, sache que tu ne dois pas écouter ton corps! Ça peut sembler assez spécial comme conseil, mais tu comprendras. S’il est minuit pour toi alors qu’il est en réalité 10h, il se peut que ton corps ait envie de dormir. Si tu succombes au sommeil, ton corps s’habituera moins rapidement.

Après avoir profité du voyage sans te soucier de rien d’autre que du moment présent, vient malheureusement le temps du retour. Je sais, je te fais voyager pour ensuite te ramener à la réalité, mais ça fait partie de l’aventure, le décalage horaire du retour aussi. Tu as passé des moments inoubliables, et déjà que tu as un deuil de retour à faire, tu dois t’habituer encore une fois aux changements d’heure. Le meilleur truc que je peux te donner est de te foutre de tout ce qui t’entoure ici, comme tu t’en foutais là-bas. Prends le temps de vivre cette déprime passagère et de te remettre sur pied en faisant des choses qui t’allument et te motivent, même si ce n’est que d’écouter Netflix pendant une semaine parce que ton corps ne veut rien faire d’autre.

Ces conseils ne sont donnés qu’en fonction de ce que j’ai vécu. Je ne t’incite pas à prendre des médicaments, je ne t’oblige pas à ne pas dormir pendant 24h pour mieux te rétablir, mais c’est ce qui fonctionne pour mon système et ce qui me permet de faire les plus beaux voyages. L’important, c’est que tu puisses revenir épuisé seulement en raison des émotions que tu as vécues.

 

Pour bien planifier ton prochain voyage, inscris-toi à notre infolettre!

 

Commentaires