L’art de s’entraîner à petit prix

La belle saison qui tire déjà à sa fin, on commence à réfléchir à la petite routine saisonnière qui nous attend bras ouverts chaque automne. Nouveau départ, on en profite pour se fixer de belles résolutions (prise #5 depuis janvier 2016… oups). Objectif : Remise en forme. Motivés plus que jamais, on réalise néanmoins qu’en échange des plus merveilleux souvenirs de vacances, notre portefeuille allégé nous rappelle vite que l’abonnement au centre de conditionnement physique du coin, c’est loin d’être donné! Voici donc quelques conseils pour s’entraîner à petit prix :

 

On s’amuse au parc!

Pourquoi pas? C’était si plaisant il y a à peine quelques années! Il suffit d’un peu de créativité pour voir que les modules de jeux s’avèrent de véritables appareils d’entraînement en versions colorées. Traverse de barreaux, push-up, sauts sur banc, chin-up, et c’est parti pour un tour de parc en joggant. On vient de se créer un super circuit d’entraînement à coût nul. Certains chanceux ont accès à des modules d’entraînement spécialisés de type trekfit. Si c’est le cas, on en profite et dans le cas contraire, on se débrouille très bien avec les modules plus traditionnels (voir article un autre texte sur le sujet pour un peu d’inspiration). Allez-y avec des amis, ce sera encore plus motivant!!

 

 

S’entraîner par le jeu

On peut être portés à croire que l’entraînement est synonyme de programme répétitif avec séries, répétitions et repos. Efficace oui! Excitant, un peu moins! Où dans le temps avons-nous perdu la notion de sortir dehors, prendre l’air et simplement jouer? Retournons aux sources et profitons du simple plaisir de bouger. Une petite partie de volleyball ou de frisbee entre amis, un rendez-vous hebdomadaire au terrain de tennis ou un simple échange de balles de baseball. D’autant plus que cela marie à merveille deux grandes sphères de nos horaires chargés : vie sociale et santé.

La plupart des installations sportives municipales extérieures sont accessibles gratuitement ou à moindre coût. De plus, il ne faut pas négliger les installations intérieures comme les gymnases scolaires ou municipaux. Les accès ou locations horaires de ceux-ci ne requièrent qu’un faible budget, surtout lorsque ce dernier est divisé entre plusieurs joueurs!

 

 

Doux foyer

Si le fait de se déplacer pour s’entraîner nous met les freins, l’option de l’entraînement à domicile est idéale. Il existe des centaines d’exercices à faire sans ou avec très peu d’équipement dans le doux confort de son foyer. Son simple poids corporel, un ballon suisse, quelques mini-haltères, des bandes élastiques, un peu de créativité et nous voilà parfaitement bien équipés. Pour s’inspirer, on fait une petite recherche YouTube pour trouver une infinie de chaînes vidéos d’entraînements à domiciles.

 

Centres sportifs étudiants

Rabais étudiants! Les collèges et les Universités ont bien souvent un centre sportif équipé d’une salle de conditionnement physique accessible à rabais pour les étudiants. En plus d’être abordable, elle est très pratique côté horaire. Un entraînement complété sur son heure de dîner ou lors de sa grande pause, ça donne un entraînement de moins à faire en soirée. Une heure de sommeil de plus, ça se prend toujours bien quand on peut les compter sur les doigts d’une main! Disons-le, au prix que coûtent les études, on prend volontiers ces quelques avantages qu’elles nous offrent.

 

 

Au fond, il suffit d’un minimum de créativité et d’ouverture d’esprit pour bouger à faible coût. On ouvre les yeux et on constate à quel point le monde est un grand centre d’entraînement. Être en forme, ce n’est pas un luxe à envier. Pour qui le veut bien, ça n’a pas de prix!

 

Commentaires

Annick Gendron Kinésiologue diplômée, elle transmet sa passion de l’activité physique au suivant. Ses outils? L’écriture, l’enseignement et l’entraînement.