All time BetterBe Branchez-vous Carrières

As-tu une cigarette?

Par Nerds – le dans Bien-être

Ne vivant pas dans la Vallée autrichienne ou encore dans Outremont, ça m’est arrivé pas mal tous les jours de te croiser, vu que le seul arrêt de bus à distance raisonnable se trouvait en face du dépanneur ou t’avais un peu élu domicile. C’était devenu un running gag de demander à mon chum s’il avait croisé mon petit monsieur avec la langue sortie qui quête des cigarettes en allant acheter de la bière.

Pauvre toi, je ne fume pas.

crédit: Matthiew Belvall
crédit: Matthew Belval

Tu ne l’as probablement jamais su, mais ce soir-là, je n’avais pas envie de m’être levée le matin. Comme un peu tous les matins depuis que j’ai perdu quelqu’un. Tsé, quand tu perds quelqu’un, tous les jours sont traversables. Mais y’a ce maudit plomb dans tes pieds pis ton coeur qui font que tu marches moins vite et que la vie est un peu plus lourde tout le temps. Je présume que tu comprends, vu ta situation de semi-itinérant-avec-la-langue-qui-sort. Je présume que ta vie a du avoir son lot de plomb, elle avec.

Après ta traditionnelle réquisition et approche ambitieuse de demander des clopes à une fille qui fume juste en état d’ivresse presque comateuse, tu t’es aventuré à me parler d’un peu tout. T’avais hâte de voir notre amphithéâtre, tu trouvais que je n’étais pas mal bien mise pour un mardi soir, pis tu m’as parlé de ta jeunesse. Tout ça sans que j’en place une, pas par manque d’intérêt, mais par captivation. T’as finalement  arrêté ton monologue pour toucher ma main pis me glisser : «Ça va aller fille».

C’est là que j’ai su que tu savais. Les gens avaient beau t’ignorer, t’avoir sacré en marge de leur société en béton pis en indifférence, toi tu le savais encore qu’on était tous faits sur le même frame de souffrance pis d’amertume de la vie, sur le même frame d’espoir qui nous garde là. Tu le savais toi que de t’écouter me parler de ta vision de l’amphithéâtre ça allait m’engourdir un ti peu.

On est restés là, à fixer le vide. Pas d’itinérance, pas de langue sortie, pas de robe trop chic pour un mardi soir. Pas de différences. Juste deux humains avec du plomb dans le coeur.

21167-Sol10WC500
crédit: Brian Seed

Par Chanel Garceau
Collaborateur spontané

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Continuez votre lecture

Maman, je me souviens…

Maman, je me souviens…

Éliza Lafond -
Le dernier mot.

Le dernier mot.

Nerds -
Bye Watson

Bye Watson

Nerds -
Souffres-tu du FOMO?

Souffres-tu du FOMO?

Kevin Sauvé -
C’est à cause d’un gars.

C’est à cause d’un gars.

Solitudes isolées

Solitudes isolées

Nerds -
Le jour où tu l’as pas fait

Le jour où tu l’as pas fait

Nerds -
Montréal vs Québec

Montréal vs Québec

Nerds -
Mes 628 jours sans embrasser

Mes 628 jours sans embrasser

Mélissa Lavoie -
Des maux d’amour

Des maux d’amour

Émilie Tourangeau -
Les démons dans mon esprit

Les démons dans mon esprit

Éliza Lafond -
Se saouler au déni

Se saouler au déni

Nerds -
Tu ne sais rien Jon Snow

Tu ne sais rien Jon Snow

Tu as une heure pour répondre, sinon tu perds

Tu as une heure pour répondre, sinon tu perds

Éliza Lafond -
Tes souvenirs de tiroirs d’été

Tes souvenirs de tiroirs d’été

Mélissa Lavoie -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.