All time BetterBe Branchez-vous Carrières

D’un entrepreneur à un autre

Par Andreane Viau – le dans Carrière, Girlboss

Salut à toi, jeune mécompris,

T’est-il déjà arrivé de parler de tes idées, de tes projets, à quelqu’un et de te faire dire que t’es fou, que tu n’y arriveras jamais, que tu rêves en couleur?

J’te feel.

Mon hamster, il court tout le temps. Et il court vite. Pas une seconde de repos. Même si je lui dis que je veux un break, il ne s’arrête pas. Des fois c’est lourd, mais c’est aussi ça qui me stimule, qui me fait sentir en vie.

J’ai longtemps eu l’impression d’être incomprise, par ma famille, par mes amis, par mon chum. Ils ne semblaient pas comprendre que je ne voulais rien savoir des règles, des moules, des parcours pré-déterminés. Mon rêve à moi n’incluait pas le traditionnel 9 à 5.

Dream-Big

Selon eux, je devais me rendre à l’évidence, j’allais éventuellement devoir travailler pour quelqu’un. Partir son entreprise et réussir, ça n’arrivait qu’aux plus chanceux, et ce n’était pas un risque «nécessaire» à mon épanouissement. Tsé.

Je les comprends un peu. J’ai toujours bien performé à l’école, j’avais de la facilité, j’aimais ça. J’aurais pu devenir médecin ou avocate, mais j’ai voulu un peu plus de challenge: l’entrepreneuriat. Mais pourquoi?

Pourquoi ai-je ce besoin de décider de tout, de faire à ma tête? Pourquoi ai-je cette soif de liberté si intense? Ce désir de prouver que je suis capable d’y arriver seule?

Je ne sais trop.

La semaine dernière, j’ai eu une rencontre avec un fellow entrepreneur. Et ça m’a fait tellement de bien, t’as pas idée. Pour la première fois, je rencontrais quelqu’un qui pensait EXACTEMENT comme moi. On n’avait pas les mêmes idées, les mêmes projets, ni même les mêmes aspirations professionnelles. Mais on se comprenait, on parlait la même langue. On brainstormait sans l’avoir planifié, on parlait de nos plans d’avenir, sans se juger, parce qu’on savait qu’on pouvait vraiment y arriver. À la limite, on faisait juste s’encourager encore plus, se donner le coup de pied au cul qu’il nous manquait pour nous lancer à 100%.

Alors, jeune incompris, sache que si tu sens un peu perdu, un peu seul dans tes rêveries, ne te décourage surtout pas. Il y a quelqu’un, comme toi, qui est là pour t’écouter, t’encourager, te comprendre, de donner le p’tit boost qu’il te manquait pour plonger. Il y a quelqu’un, comme toi, qui s’est lancé, qui a réussi et qui sait que, toi aussi, tu y arriveras.

Continuez votre lecture

D’un entrepreneur à un autre: Mme Lee’s Society

D’un entrepreneur à un autre: Mme Lee’s Society

Nerds -
Confessions d’un dropout universitaire

Confessions d’un dropout universitaire

Kevin Sauvé -
Le leadership selon 11 entrepreneurs d’ici

Le leadership selon 11 entrepreneurs d’ici

Andreane Viau -
Histoires d’un soir

Histoires d’un soir

Ève Landry -
S’obliger une pause d’amour d’un an

S’obliger une pause d’amour d’un an

Noémie Lessard -
ENTREPRENEURS: passion, motivation et détermination !

ENTREPRENEURS: passion, motivation et détermination !

Nerds -
J’ai d’autres qualités : Comment tu fais Kim Kardashian?

J’ai d’autres qualités : Comment tu fais Kim Kardashian?

Ève Landry -
Les Mercredis Mixers: un must pour les entrepreneurs

Les Mercredis Mixers: un must pour les entrepreneurs

Andreane Viau -
Profil d’entrepreneur: Rachel Fortin

Profil d’entrepreneur: Rachel Fortin

Kristine Bergeron -
On ne change pas

On ne change pas

Nerds -
Le privilège d’écrire

Le privilège d’écrire

Nerds -
Giandy on the Road: visiter les États-Unis à bord d’un van!

Giandy on the Road: visiter les États-Unis à bord d’un van!

Marie-Joëlle Pratte -
À la recherche d’un équilibre de vie

À la recherche d’un équilibre de vie

7 conseils qu’il faut savoir avant de « dater » un entrepreneur

7 conseils qu’il faut savoir avant de « dater » un entrepreneur

Charles L'Heureux -
Se déguiser, et pas juste à Halloween

Se déguiser, et pas juste à Halloween