All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

J’ai pas beaucoup d’ami.e.s, ouin pis?

Par Alexandra Nadeau-Gagnon – le dans Amour
Dès notre plus jeune âge, on se fait juger si on n'a pas assez d'ami.e.s. On est loser, on est un nerd, on est la risée des autres enfants. Mais au fond, pourquoi? C'est quoi, au final, avoir «assez» d'ami.e.s? J'ai 277 ami.e.s Facebook, ça compte-tu? Je les connais (presque) tous pour vrai!

Je n’ai jamais été du genre à avoir beaucoup d’amies. Plus jeune, j’étais toujours avec les deux ou trois mêmes personnes, et ça m’avait toujours semblé correct. Pas que je parlais à personne d’autre, je suis pas bête à ce point-là, mais je me tenais toujours avec les mêmes filles, et celles que je voyais en dehors de l’école étaient encore plus rares. En fait, ma meilleure amie et moi, on nous surnommait «les inséparables», et c’est pas pour rien; c’est rare que tu voyais une de nous deux sans voir l’autre, et en dehors de l’école, c’était rare que tu nous voyais avec d’autres personnes.

Je suis sélective #lesgens

J’ai toujours été très sélective dans mes amies. Et ici, j’utilise uniquement le féminin parce que je n’ai jamais vraiment eu d’amis masculins avant l’âge adulte. Je n’ai jamais aimé les groupes non plus, et ça n’a pas changé. Si je suis invitée quelque part et que le nombre de personnes présentes dépasse 5 ou 6, je feel pas tant bien et je t’avoue que c’est parfois une raison suffisante pour pas y aller. Surtout si y’a des personnes que je connais pas! Je suis une fille quand même sociable, mais je suis ultra gênée et j’aime pas beaucoup les gens. Je déteste pas tout le monde, mais disons que j’aime pas tout le monde non plus et que je peux me tanner vite d’une personne. Si quelqu’un fait partie de ma vie depuis plusieurs années, c’est un privilégié; cette personne, je l’aime en maudit!

Jeunes femmes sur le party
DESIGNECOLOGIST | Unsplash

Bref, quand j’étais jeune, ne pas avoir beaucoup d’amies ne me dérangeait pas tant que ça. Je considérais que j’en avais juste assez, soit suffisamment pour ne pas passer une récréation toute seule, mettons. Mais on dirait qu’en vieillissant, j’ai commencé à ressentir une espèce de pression sociale. Quand tu vois toujours les autres sortir souvent, et avec des personnes différentes chaque fois, tu te dis que t’as peut-être raté quelque chose quelque part. Comment les autres peuvent avoir autant de choses à faire avec autant de monde alors que toi, tu sors jamais, entre autres parce que t’as personne avec qui sortir?

Quitter sa ville et son inséparable

Le clash s’est surtout fait lorsque je suis déménagée à Montréal pour commencer l’université. Je quittais ma petite ville, et surtout ma meilleure amie, pour aller vivre dans une métrople où je ne connaissais personne d’autre que ma soeur, que je n’ai jamais vu si régulièrement que ça. J’emménageais avec une fille que j’avais connue au Cégep, mais dont j’étais pas si proche. Je me suis évidemment fait quelques amies à l’université, encore une fois trois ou quatre avec lesquelles je me tenais tout le temps. J’ai rencontré de nouveaux collègues de travail, bien sûr. Dans tout ce monde là, aujourd’hui, il n’y a qu’une seule personne que je vois encore régulièrement, mon premier vrai ami masculin, que j’ai rencontré 4 ans après mon arrivée à Montréal.

Pourquoi tu demandes pas à un.e ami.e.s d’aller avec toi?

Ça, c’est la question qui tue. Quand je parle d’une sortie qui m’intéresse, mais que j’hésite à faire parce que je suis toute seule, il y a immanquablement quelqu’un pour me demander «Pourquoi tu demandes pas à un.e ami.e.s d’aller avec toi?» Hum, laisse-moi réfléchir… parce que j’ai pas d’ami.e.s? Quand je réplique ça, les gens se sentent ultra mal, parce que c’est triste quelqu’un qui n’a pas d’ami.e.s, right? Ok, c’est un peu evil de ma part, et je fais clairement exprès. En même temps, c’est pas si faux que ça. Quand tu y penses, mes options sont assez limitées:

  1. Ma meilleure amie qui habite à plus d’une heure de chez moi;
  2. Mon meilleur ami, qui est déjà généralement celui qui sort avec moi, mais qui a aussi une vie, une blonde, des occupations;
  3. Un ancien client du club vidéo où je travaillais, que je connais bien depuis plus de 10 ans et qui est pas mal sympa, mais qui a presque 70 ans (quoi? l’amitié n’a pas d’âge!);
  4. Ma soeur, qui a deux enfants et qui est occupée à peu près tout le temps;
  5. Ma mère, (oui, je compte ma mère, pourquoi pas?) qui habite aussi loin que ma meilleure amie.

Alors, c’est quoi mes options, au final? Évidemment, j’ai des collègues de travail en or que j’adore, mais j’ai toujours eu du mal à considérer des collègues comme des ami.e.s. Les collègues, ce sont des personnes géniales avec qui tu perds généralement tout contact quand vous ne travaillez plus ensemble. En tout cas, c’est ce qui m’est toujours arrivé; mon meilleur ami est l’exception qui confirme la règle. Ça arrive qu’on se fasse des sorties de filles au bureau, mais sans plus.

Jeunes femmes sur terrasse
ELEVATE | Pexels

 

Au final, je considère que j’ai réellement deux vrai.e.s ami.e.s. C’est peut-être pas beaucoup, mais au bout du compte, qu’est-ce que ça fait? Ok, j’ai pas toujours quelqu’un pour faire des activités avec moi, des fois ça me pèse plus, mais des sorties en solo, ça peut être très cool aussi! Et puis, je suis relativement casanière, alors je n’ai pas à sortir quand j’en ai pas envie, et je n’ai pas à m’inventer des excuses pour refuser toutes les propositions qu’on me fait. Quand je sors, je sais que ce sera avec une personne que j’adore, et je sais que ce sera agréable. Selon moi, la qualité vaut beaucoup plus que la quantité!


Crédit photo de couverture: Savannah Dematteo | Pexels

Plus d'amour

Le coup de foudre n’est pas obligatoire

Le coup de foudre n’est pas obligatoire

Quand l’homme DOIT avoir envie de baiser

Quand l’homme DOIT avoir envie de baiser

On va parler sport un peu

On va parler sport un peu

Populaires

Les 5 meilleures chaînes YouTube pour faire du yoga à la maison

Les 5 meilleures chaînes YouTube pour faire du yoga à la maison

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Les 5 erreurs vestimentaires à ne pas commettre lorsqu’on débute un nouvel emploi

Les 5 erreurs vestimentaires à ne pas commettre lorsqu’on débute un nouvel emploi

Alexandra Nadeau-Gagnon

Rédactrice en chef de Nerds, aussi auteure, rédactrice et réviseure dans la vie. Alexandra aime lire, aller au ciné, boire du thé et flatter ses chats.