All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

J’ai d’autres qualités : J’ai rien à t’offrir, sauf moi.

Par Ève Landry – le dans Divertissement

Y’a quelques semaines, c’était la fête à mon meilleur ami. Je suis pourrie en fête, en général. Je m’en cache pas, même que je lui avais dit bien clairement avec la voix solennelle : « Charles, je suis pourrie en fête. »

Lui m’avait aussitôt précisé que les cadeaux n’avaient que très peu d’importance. Évidemment, je m’étais mise dans la tête de lui trouver le plus beau cadeau du monde au complet. Voyez-vous, c’est que j’ai cette conviction profonde que quelqu’un prononçant les mots : « je veux pas de cadeau » cache un grave traumatisme de papier d’emballage et de mitaine à four. Maudit jeu qui brise des vies.

Ta fête, c’est censé être beau pis doux pis plein de cadeaux beaux pis doux.

Fait que, y’a quelques semaines, je me suis jurée que j’allais le réconcilier avec les « bonne fête » pis les « c’est à ton tour ».

Pendant plusieurs jours d’affilés, j’ai fouillé tous les recoins de ma tête pour trouver de quoi de parfait, situé juste à la croisée de ses envies folles et de ses rêves cachés. J’aurais pu demander de l’aide, sauf que je voulais me sentir comme une amie accomplie pis trouver le secret du bonheur matériel toute seule.

Parce que j’ai vraiment eu l’impression que Pinterest m’avait laissé tomber, j’me suis dit qu’une journée magasinage pourrait m’inspirer. J’hais ça magasiner, mais c’est rien comparé à ma haine pour les ostifis de DIY. Chaque fois que j’fabrique quelque chose avec mes mains, y’a rien qui colle et tout ressemble à pas grand-chose.

photo-1464348026323-e1ee90c7e56b-e1472589472221-600x429Unsplash

Se donner à fond dans la vie c’est aussi appeler sa mère pour y demander un lift jusqu’aux Galeries d’Anjou.

Ma mère voue une profonde admiration pour les centres d’achat, autant sinon plus que moi. Fait que, notre journée, on l’a passé à bitcher le monde qui s’arrête n’importe comment dans le trafic des centres d’achat, à se faufiler rapido presto au travers de l’allée des parfums (affectueusement renommée la vallée des morts numéro 5) pis, surtout, à trouver que le linge du Château est démesurément trop coûteux pour rien. Non, mais, un moment donné, les paillettes peuvent pas valoir si cher que ça.

Y me restait une seule journée avant sa fête. J’étais enfoncée dans mon déni, convaincue que je trouverais quelque chose de génial. Je venais de passer mes nuits sur Internet à essayer toutes les combinaisons possibles sur Google : « cadeaux », « cadeaux gars », « cadeaux meilleur ami », « cool cadeaux meilleur ami », « cool cadeaux pas cher meilleur ami », « cool cadeaux pas cher facile meilleur ami ».

Google m’a envoyé une mise en demeure.

Huit heures le matin, les yeux cernés, plusieurs heures de sommeil en moins, je me suis rendue à l’évidence. J’ai appelé Charles. Je l’ai réveillé, sa petite voix encore emmitouflée dans les couvertures.

Y m’a dit : « Mffflm? »

Je me suis trouvée pourrie.

J’ai pleuré.

J’ai crié dans le téléphone pis je me suis calmée.

J’ai fini par lui expliquer que j’avais voulu lui trouver quelque chose de parfait. Que je m’étais forcée pour magasiner, même si j’hais ça au plus profond de moi-même, que je m’étais pognée avec la fille du Fruit & Passion parce que, non, la papaye, c’est pas une odeur qui te va bien, Charles.

Y’a dit qu’y m’aimait.

Que j’étais merveilleuse et fantastique.

J’ai pleuré.

14391ef985ca33f9ac37456a9980baf1Weheartit

C’est correct de pas être bon dans toute. Ce qui est beau c’est de se voir paniquer sur notre incapacité à trouver une gogosse pas cher qui va finir aux poubelles de toute façon. Ce qui est touchant c’est de savoir qu’on se force à parcourir la Vallée des morts numéro 5 l’un pour l’autre, qu’on se construit des tableaux Pinterest secrets. Ce qui est merveilleux et fantastique c’est qu’on s’aime pareil, avec ou sans cadeau fait maison avec des macaronis et de la colle chaude.

C’est correct de pas être bon dans tout, tant qu’on essaie encore de se surprendre l’un l’autre.

Parce que c’est ça qu’on vient à oublier. La magie. Les maudites paillettes trop chères. On arrête de se trouver beau de l’âme, parce que ça nous passe par dessus la tête déjà trop pleine de notre semaine. Entre les cours d’anthropologie pis la job au nouveau petit café cool dans Villeray, on vient qu’à plus savoir prendre du temps pour s’aider à trouver le monde un peu plus beau.

J’ai pas le talent nécessaire pour trouver des bons cadeaux, mais j’ai des confettis dans mes poches pis encore ben de la magie dans l’coeur.

Je suis pourrie en fête, en général, mais c’correct, j’ai d’autres qualités.

Genre que je sens la papaye.

Vidéo récente
- Divertissement

Les nouveautés à ne pas rater sur Netflix cet Août !

Plus de divertissement

Ma première fois à ÎLESONIQ de soir

Ma première fois à ÎLESONIQ de soir

Marie-Pier Hamon -
Ma première fois à ÎLESONIQ de jour

Ma première fois à ÎLESONIQ de jour

4 parcs aquatiques près de Montréal où aller te rafraîchir

4 parcs aquatiques près de Montréal où aller te rafraîchir

Marie-Pier Hamon -

Populaires

Tout abandonner pour réaliser ses rêves en Gaspésie

Tout abandonner pour réaliser ses rêves en Gaspésie

Julien Benca -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Glamping: 5 endroits au Québec où passer une nuit pas plate

Glamping: 5 endroits au Québec où passer une nuit pas plate

Nerds -