All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

J’suis pas délicate, ouin pis?

Par Marilou LeBel Dupuis – le dans Chroniques
La délicatesse est supposément quelque chose d’inhérent à la féminité. En suivant cette logique, je serais le parfait exemple de subtilité, de retenue, de sensibilité et de douceur. Not.

Parce que dans mes six premiers mois en appart, j’ai cassé une télécommande, une bouilloire, un rack à linge, la poignée du frigo et une pédale de mon vélo (demande-moi pas comment).

Parce que j’écris parfois (souvent) comme je parle, c’est-à-dire à la québécoise, voire à la saguenéenne.

Parce que tu vas voir l’étendue de ma tête de cochon si, justement, tu m’ostines sur la définition d’la tourtière.

Parce que mon père m’a accusée dès mon plus jeune âge d’être un désastre ambulant dans la maison et parce que ma mère me demande constamment de parler moins fort.

Parce que j’ai préféré pitcher mon sapin de Noël par-dessus mon balcon plutôt que de le sortir par la porte. Pis à l’occasion mon sac de récup.

Parce que je suis directe.

Parce que je relate tellement à Jennifer Lawrence, et pour tellement d’autres raisons…

via GIPHY

On m’a souvent dit que j’étais pas délicate.

Un gars fait la même chose, par contre? Pas de problème, pas de remarque, et on passe à autre chose. Eh bien, sais-tu quoi? Je ne m’excuserai pas d’exister à ma manière.

Pour être honnête, ma joie de vivre (ou ma rage de, c’est selon) me fait vivre à cent milles à l’heure, parfois de manière maladroite. Pas l’temps de niaiser à être délicate quand ça me vient pas naturellement, mais pas pantoute. J’suis occupée à vivre ma vie, t’sais!

J’aime croire que je suis à mon plus authentique, à mon plus honnête. Ça veut dire que je passerai pas par quatre chemins pour te dire les vraies affaires. Ça veut aussi dire que j’éviterai pas les conversations difficiles pour te rendre plus confortable. Mes parents m’ont appris à me tenir debout – au sens propre comme au sens figuré – et je m’assure bien que ma voix soit entendue. Ça te dérange? C’est pas mon problème.

Parce que la délicatesse, c’est vraiment pas moi. Je vois pas pourquoi je devrais me conformer à un idéal de la féminité qui, historiquement, contribue à l’oppression des femmes. C’est dit!

Par contre, je reste la personne qui va t’envoyer du love à toute heure du jour, qui porte 1001 petites attentions aux gens qu’elle aime, une éperdue romantique de la vie. Comme quoi un manque de délicatesse ne veut pas dire un manque de sensibilité, chère!


Crédit photo de couverture: shurkin_son | Bigstock

Plus de chroniques

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

Et toi, t’as couché avec combien de gars dans ta vie?

Et toi, t’as couché avec combien de gars dans ta vie?

À toi qui m’as brisée…

À toi qui m’as brisée…

Populaires

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand il ne reste que le confort

Quand il ne reste que le confort

À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère

Marilou LeBel Dupuis

Marilou est une bachelière en éducation qui fait tout sauf enseigner au Québec. Ses amies, écrire, voyager et le Red Bull aux bleuets la rendent heureuse