All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Déjà 25 ans, ouin pis?

Par Marie-Joëlle Pratte – le dans Bien-être, Carrière, Psycho
Cette année, j’entame mon fameux quart de siècle. Juste l’expression est lourde. Bien malgré moi, j’me suis rendu compte qu’aux yeux des autres, atteindre un âge « clé », si on peut appeler ça comme ça, entraîne beaucoup d’attentes souvent démesurées et une pression sociale qui peut être difficile à gérer. Que ce soit à 16, 18, 25, 30 ou 40 ans, on a tous déjà ressenti qu’on devait satisfaire certains critères précis et qu’on devait avoir franchi certaines étapes de notre vie pour être dans la "norme". Autrement dit, entre-temps t’as un peu la paix.

À 16 ans, c’est la réussite de ton examen de conduite et la première relation amoureuse. À 18 ans, c’est l’obtention d’une voiture et la détermination d’un choix de carrière fixe. À 25 ans, c’est le premier emploi « d’adulte », l’achat d’une première propriété et les débuts d’une relation sérieuse. À 30 ans, c’est le mariage et l’arrivée des enfants dans le décor. À 40 ans, c’est l’accomplissement d’une carrière bien remplie, une plus grosse maison et un horaire réglé au quart de tour entre les 56 000 activités parascolaires de toute la marmaille. Bref, un modèle de vie bien établi auquel on peut toujours essayer de déroger, mais pas sans devoir entendre l’opinion de tout le monde sans exception et récolter quelques commentaires désobligeants au passage.

GIRL11Weheartit

Atteindre un âge clé, c’est aussi synonyme de devoir répondre aux questions gênantes du temps des fêtes dans la parenté, mais à longueur d’année. Les traditionnels :

– Ça va bien à l’école?

– Pis, as-tu un p’tit chum?

deviennent rapidement :

– Es-tu certaine que tu vas trouver une job dans ce domaine-là, c’est risqué?

– Quoi, t’as pas d’argent placé dans tes REERS?

– Pauvre cocotte, va falloir que t’en trouves un rapidement si tu ne veux pas rester vieille fille.

Pis des fois, si t’essayes de défendre ton point avec trop de conviction, les autres te disent que tu vis dans une bulle, que tu fuis les responsabilités ou que tu agis en ado.

Les gens se mettent beaucoup de pression pour correspondre à un idéal véhiculé par les générations précédentes qui ne colle pas toujours avec leurs aspirations personnelles. Dans la frénésie dans laquelle on vit, c’est facile de tomber dans le piège de vouloir plaire à tout le monde et de s’oublier un peu. Les autres, ils sont bien gentils et dans le fond ils veulent seulement ton bien et que tu sois heureux. Ils veulent que tu sois en sécurité. Mais toi, tu n’en veux peut-être juste pas de ce genre de vie rangée là. Ça te tente peut-être de changer de job à l’occasion pour tenter des nouveaux défis, pour voyager autour du monde plusieurs fois par année et habiter en appart au lieu de passer tes fins de semaine à entretenir ton gazon et devoir te contenter des sorties à la crèmerie du coin. C’est juste normal de ne pas toujours savoir exactement ce que tu veux faire dans 1 an, encore moins dans 5 ou 10 ans. C’est correct de ne pas toujours avoir de réponses à ces questions. Ça te tente peut-être juste de vivre ta vie spontanément, sans avoir à rendre des comptes à la planète entière.

La vérité c’est que notre génération est bien différente de celles qui nous ont précédées. Nous sommes de ceux qui ne veulent pas passer leur vie pris dans un emploi ordinaire pour pouvoir seulement en profiter à notre retraite. Nous sommes en majorité des épicuriens, des vrais, ceux qui veulent tout voir, tout goûter, tout découvrir. Ceux qui ne rêvent pas nécessairement d’avoir 2 enfants, un golden retriever pis une p’tite maison de banlieue avant d’avoir 30 ans. Ceux qui ne veulent pas nécessairement avoir un gros mariage traditionnel parce qu’on ne voit tout simplement pas la nécessité de dépenser des milliers de dollars en l’espace d’une soirée au lieu de pouvoir partir à l’aventure en amoureux et se gâter au quotidien.

large (19)weheartit

Ça se peut aussi que t’ailles 22 ans pis que ce soit complètement ton genre pis c’est ben correct. L’essentiel, c’est de comprendre que ce que tu trouves normal comme chemin de vie ne l’est peut-être vraiment pas pour d’autres personnes autour de toi. L’important, c’est aussi d’apprendre à accepter ce qui te rend heureux et de l’assumer pleinement. De toute façon, si tu es entouré de bonnes personnes, elles n’auront pas vraiment le choix d’approuver si elles souhaitent réellement ton bonheur. La vie n’est pas censée être une compétition contre les autres, mais plutôt un challenge perpétuel pour se dépasser soi-même et trouver sa propre voie.

Pour ma part, j’ai la chance d’avoir grandi au sein d’une famille assez ouverte et compréhensive, mais il y aura toujours quelqu’un pour critiquer nos choix, peu importe les décisions que l’on prend. On ne peut pas plaire à tout le monde, c’est impossible. L’important, c’est que tu te plaises à toi-même, que tu sois fier du chemin que t’as décidé de prendre et que t’arrêtes de penser à ce que les autres s’attendent de toi. Ce ne sont pas eux qui vont vivre avec tes choix. Ce ne sont pas eux qui vont se lever chaque matin avec des regrets si tu ne te lances pas. Ce ne sont pas eux non plus qui vont savourer ton bonheur à pleines dents quand tu auras réussi. C’est toi et uniquement toi. Se remettre en question, recommencer, échouer, ça fait peur à tout le monde, mais au fond, c’est ce qui nous fait avancer.

J’aurai 25 ans en septembre, je viens tout juste de terminer mes études, je suis loin d’être riche et je ne suis pas propriétaire d’une première maison. Et honnêtement, je m’en fous pas mal. Je suis heureuse tout simplement, je fais des choses qui me passionnent au quotidien, je voyage assez souvent et j’ai des amis et un amoureux génial qui m’appuient dans tous les projets que j’entreprends. Et ça, pour moi, ça vaut tout l’or du monde parce que c’est ma propre vision du bonheur. Quelle que soit la tienne, l’important c’est que ce soit ton choix.

Continuez votre lecture

Un bac, ça change pas l’monde sauf que…

Un bac, ça change pas l’monde sauf que…

Amélie Desmarais -
Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Et si je m’étais plantée dans mon choix d’études?

Et si je m’étais plantée dans mon choix d’études?

Anne-Sophie Roy -
Un premier voyage de couple, ça se planifie!

Un premier voyage de couple, ça se planifie!

Doit-on être propriétaire pour réussir sa vie? #adulting

Doit-on être propriétaire pour réussir sa vie? #adulting

Les meilleurs endroits où faire du paddle board près de Montréal

Les meilleurs endroits où faire du paddle board près de Montréal

Nerds -
Aimer son corps, ça s’apprend

Aimer son corps, ça s’apprend

Nerds -
Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

Ces superbes hôtels vont te donner envie de voyager!

Ces superbes hôtels vont te donner envie de voyager!

7 endroits insolites à découvrir à Montréal

7 endroits insolites à découvrir à Montréal

5 choses à faire quand le beau temps va (enfin) arriver!

5 choses à faire quand le beau temps va (enfin) arriver!

Nerds -
Voici comment trouver le bon parfum pour toi

Voici comment trouver le bon parfum pour toi

Nerds -
Cétogène, paléo, végane: quel régime est quoi?

Cétogène, paléo, végane: quel régime est quoi?

Nerds -
Jamais sans mon meal prep: spécial BBQ

Jamais sans mon meal prep: spécial BBQ

Les meilleurs vins de dépanneur pour quand t’es mal prise

Les meilleurs vins de dépanneur pour quand t’es mal prise

Nerds -