All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Je suis égoïstement heureuse

Par Laurence Nguyen – le dans Psycho, Société

J’ai 20 ans et je suis tannée qu’on me dise quoi faire et quoi dire pour bien paraître. On essaie trop d’atteindre cet idéal de perfection et vous savez quoi? Ça me gosse. Vraiment.

J’ai 20 ans et je suis tannée de sortir. Je suis tannée de me saouler la gueule comme une mongole pour oublier mes problèmes quotidiens. Pourtant, à mon âge, c’est censé être super trendy. Je ne trippe tout simplement pas, je suis comme ça. Vous savez, avant, ça m’angoissait de manquer ces fameuses soirées-là. Ça aurait pu être la soirée de l’année et ça me faisait littéralement mal de ne pas en profiter avec mes amis. Je ne sais pas ce qui a changé durant la dernière année, mais maintenant, je suis simplement saturée de ce genre de soirée.

De toute façon et bien honnêtement, je ne manque pas grand-chose. Je veux dire, c’est toujours la même histoire. Tu te mets sur ton 31, tu bois, un peu trop parfois. Tu pars du club tout croche, en regrettant certains bouts de ta soirée. Tu te promets que tu ne boiras plus jamais, mais tu recommences le lendemain. Pour moi, ma santé et mon portefeuille, j’ai arrêté de succomber à la pression et j’ai décidé de refuser les invitations. Je préfère qu’on me considère comme vedge que d’abuser de l’alcool et flamber ma paye en une soirée. #sorrynotsorry.

J’ai 20 ans et depuis que je suis jeune, j’ai toujours aimé être entourée. J’ai toujours adoré rencontrer des gens, être avec des gens. Je suis fascinée par l’humain. Être avec du monde, j’aime ça et avant j’en avais désespérément besoin. J’étais incapable de rester toute seule, même pas pour une toute petite heure. Je sais, c’est fou. J’avais ce besoin constant de voir du monde. Si par malheur ça arrivait, je déprimais solide. C’était malsain. Vous ne serez pas surpris d’apprendre que je me suis rendue jusqu’à la dépression. Malgré tout, le côté positif c’est j’ai eu la chance d’hériter de nombreux moments où je devais être toute seule. Seule avec moi-même. Sincèrement, ça me terrifiait! Ce n’était vraiment pas facile, c’est certain. Avec un peu de travail sur moi-même, j’ai commencé à adorer ce précieux temps où je pouvais enfin prendre soin de moi et faire ce que je voulais en toute liberté. Pendant tant d’années, je me suis tellement occupé des autres que j’ai fini par m’oublier. Là, je pouvais me faire un cadeau. Celui de m’arrêter un instant, de prendre du recul et de me gâter.

Ce temps d’arrêt m’a permis de faire le point et de me rendre compte que je me souciais beaucoup trop de l’opinion des autres. Maintenant que j’ai appris à m’écouter et à prendre soin de moi, je ne laisse plus ma conduite et mes choix être dictés par la pression sociale. Je m’aime comme je suis et si tu as un problème avec ça, tant pis. Je n’arrêterai pas d’avancer pour toi. Ça m’a peut-être pris 20 ans le réaliser, mais maintenant je le sais. Je m’accepte avec mes bons comme mes mauvais côtés.

Prends l’initiative de mettre ton pied à terre et d’agir quand tu en as marre. Ce n’est pas parce que tout le monde fait quelque chose que tu es obligé de le faire toi aussi. Nous vivons dans un monde où c’est beau d’être différent et de se démarquer. Je te promets que dès l’instant où tu auras appris à te faire confiance, tu te sentiras revivre. Personne ne veut vivre dans un monde où on nous dicte quoi faire. #yougogirl

Continuez votre lecture

Je suis une «fausse adulte»

Je suis une «fausse adulte»

Ne me parlez pas d’amour, je vous en prie

Ne me parlez pas d’amour, je vous en prie

Ève Landry -
J’ai d’autres qualités : Je suis pas prête à être adulte

J’ai d’autres qualités : Je suis pas prête à être adulte

Ève Landry -
Je suis une impatiente

Je suis une impatiente

Sara Marcil Morin -
Mes voisins, les trois Denis

Mes voisins, les trois Denis

Melissa Primeau -
Je suis hypocondriaque

Je suis hypocondriaque

Nerds -
#sorrynotsorry: Des fois, je mens

#sorrynotsorry: Des fois, je mens

Alexandra Nadeau-Gagnon -
Le jour où je me suis choisie

Le jour où je me suis choisie

Josiane Ménard -
#sorrynotsorry: Je suis rancunière

#sorrynotsorry: Je suis rancunière

Le luxe de s’offrir du temps avec soi-même

Le luxe de s’offrir du temps avec soi-même

Et si je te disais non?

Et si je te disais non?

Chloé Néron -
Suis-je vraiment un « p’tit criss » ?

Suis-je vraiment un « p’tit criss » ?

Hugo Cournoyer -
Je ne suis plus la même

Je ne suis plus la même

Gabrielle Delorme -
Au pire, y’a sûrement du bonheur qui traîne dans une boîte d’objets perdus

Au pire, y’a sûrement du bonheur qui traîne dans une boîte d’objets perdus

Nerds -
Ça fait une semaine que je porte le même linge, juge-moi pas

Ça fait une semaine que je porte le même linge, juge-moi pas

Cassandra Godin-Bergeron -