All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

#sorrynotsorry: je suis pas mince

Par Alexandra Nadeau-Gagnon – le dans Chroniques
Non, je suis pas mince. Je corresponds pas aux «standards de beauté» qu'on tente de nous faire considérer comme «normaux» et «idéaux». En même temps, je pèse pas 300 livres non plus. Mais même si c'était le cas, on s'en fout, c'est pas ça le point.

Je suis pas de celles qui ressemblent aux mannequins qu’on retrouve généralement sur les couvertures de magasine. Je suis pas non plus de celles qui mangent un peu n’importe quoi sans prendre une seule livre et qui s’entraînent même pas par-dessus le marché. Vraiment pas. Je suis plutôt de celles qui prennent 2 livres juste à regarder un gâteau, alors imagine quand j’en mange! Haha!

Sérieusement, non, je suis pas mince.

J’ai un léger surplus de poids, disons-le comme ça. Évidemment, je mange pas juste des trucs santé tout le temps. J’ai plus qu’un cheat day par semaine, mais je mange pas du McDo tous les jours, t’sais. En fait, je mange jamais de McDo. Genre 2 fois par année. Mais peu importe, je m’égare. Le fait est que je mange pas si mal que ça, même si mes repas ne comprennent pas toujours des légumes.

Jeune femme qui mange des Froot Loops
Criativithy | Pexels

À une époque, je ne faisais pratiquement pas de sport non plus. Ça a duré quelques années, mais bien que j’en fasse régulièrement depuis maintenant deux ans – je suis pas une fanatique de crossfit, là, mais mettons que je m’active pas pire, 3 ou 4 jours par semaine -, je perds pas de poids, au contraire. Je gagne quelques livres par année, juste assez pour dire que mes nouveaux pantalons achetés l’an passé sont serrés quand revient la saison.

Du plus loin que je me rappelle…

Depuis l’adolescence, mettons, j’ai toujours été un peu plus enrobée que les autres. Rien de si dramatique, mais mettons que des fois, quand j’entendais des filles de ma classe rirent d’une autre fille parce qu’elle avait une «bedaine», si on peut vraiment appeler ça comme ça, je pouvais pas faire autrement que de me demander ce qu’elles disaient de moi quand j’étais pas là. On va se le dire, j’étais pas la fille cool, et j’étais pas tant belle non plus. L’adolescence a pas été facile, mais heureusement, ça finit par passer, cette période ingrate!

Bref, tu l’auras compris, je suis rapidement devenue assez complexée par rapport à mon corps et, même aujourd’hui, du haut de mes tout récents 29 ans, je le suis encore.

Jeune femme nue dans l'ombre
Alexander Krivitskiy | Unsplash

Au jour le jour, je te dirais que je vis assez bien avec mon poids. Je suis pas constamment en train d’y penser, de me dire que je suis grosse et d’avoir peur du regard des gens que je croise, même si des fois, je me rentre un peu le ventre quand je porte un chandail plus serré. Quand je pogne une bonne journée, j’arrive même à me trouver pas pire pantoute! Y’a des jours où je porte des shorts ou des robes courtes sans me demander constamment ce que les gens en pensent! Ça arrive pas souvent, mais hey, on prend ce qui passe!

Les pires moments, c’est quand je vais magasiner – allô me trouver un nouveau maillot de bain dans lequel je trouve pas que j’ai l’air d’une baleine! -, et quand vient l’heure du repas. Combien de fois on m’a dit sur l’heure du midi au travail, dans la cuisine commune, «Mon Dieu, ton lunch est ben gros!». J’ai tendance à faire passer ça sur le fait que c’est mon chum qui a fait mon lunch – oui, c’est lui qui cuisine pis toute, j’haïs ça pour mourir – et qu’il est un peu trop généreux dans ses portions, mais le fait est que généralement, j’ai suffisamment faim pour terminer mon repas sans me forcer.

Oui, je mange.

Peut-être un peu trop, des fois, c’est vrai. Mais sorry, ton mini repas qui tient pratiquement dans une assiette à dessert, je peux pas manger ça sans crever de faim une heure plus tard. Je connais ma limite et je sais arrêter de manger quand j’ai pu faim. N’empêche que mon lunch que tu trouves trop gros, il est correct pour mon appétit, alors pourquoi je me sens toujours mal de le manger au complet? Pourquoi, des fois, quand je fais mon lunch moi-même, je fais attention pour me faire une plus petite portion en me disant que ça, c’est sûrement une quantité «normale», même si je doute fortement que j’en aurai assez?

Jeune femme qui mange une pomme
Khamkhor | Unsplash

«Mon Dieu, ton lunch est ben gros!»

Tu veux sûrement pas être méchant.e quand tu me dis ça, mais tu me rappelles que je suis pas mince, et donc, que je devrais sûrement pas manger autant. Right? Des fois, je regarde les assiettes de certaines collègues et elles sont pas plus petites que les miennes. Mais elles sont minces, elles, fait que t’sais, c’est correct. Et là, je parle même pas des «Jeudi viennoiseries» au bureau, quand je me sens mal d’aller me prendre une chocolatine ou un croissant parce que t’sais, la seule fille en surpoids de l’équipe qui se pitche sur les cochonneries!

 

Non, je suis pas mince. Oui, je suis un peu en surpoids. Oui, je pourrais certainement faire plus attention à ce que je mange et faire plus d’exercices. Mais sérieusement, qu’est-ce que ça changerait dans ta vie? Tous les jours, je m’efforce de faire la paix avec mon corps, parce que tout le monde devrait être capable de s’accepter comme il est. Que tu sois petit.e, grand.e, mince, gros.se, blanc.che, noir.e, bleu.e, whatever, t’es beau/belle de même, ok? Fuck les standards! #sorrynotsorry


Crédit photo de couverture: Meghan Schiereck | Unsplash

Vidéo récente
- Chroniques

Toi qui prends le métro chaque jour, j'ai des choses à te dire (suite)

Plus de chroniques

J’ai osé retourner aux études pour poursuivre une passion artistique

J’ai osé retourner aux études pour poursuivre une passion artistique

Marilou LeBel Dupuis -
À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

Alexandra Nadeau-Gagnon -
Je suis pas le genre de fille qui attire les gars

Je suis pas le genre de fille qui attire les gars

Alexandra Nadeau-Gagnon -

Populaires

Qui s’amuse et se respecte s’assemble

Qui s’amuse et se respecte s’assemble

Karine Boileau -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Atteindre le burnout avec succès en 5 étapes faciles

Atteindre le burnout avec succès en 5 étapes faciles

Nerds -

Alexandra Nadeau-Gagnon

Rédactrice en chef de Nerds, aussi auteure, rédactrice et réviseure dans la vie. Alexandra aime lire, aller au ciné, boire du thé et flatter ses chats.