All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

#sorrynotsorry: je suis incapable de prendre des décisions

Par Alexandra Nadeau-Gagnon – le dans Chroniques
Prendre une décision est un combat de tous les instants. Sincèrement, je préfère souvent répondre un «je sais pas» évasif pour laisser une autre personne choisir à ma place. C'est ben plus simple de même.

Sans blague, je suis la pire personne au monde pour prendre des décisions, et ça, ça ne date pas d’hier. Évidemment, plus on est jeune, moins on a de choix cruciaux et difficiles à faire, mais même la plus petite question pouvait me demander une trop grande réflexion.

– Alex, qu’est-ce que tu veux pour déjeuner?»

BAM! À peine levée, je devais décider de quelque chose.

– Une tartine, maman!

– Ok, tu la veux à quoi?

Merde! Au final, je n’arrivais jamais à choisir entre beurre de peanut et Nutella, alors ma mère me faisait mes tartines moitié-moitié, séparées sur la largeur pour qu’une fois pliées, les deux tartinades se touchent pas. Parce que faut pas que mes trucs se touchent, c’est encore le cas aujourd’hui dans mon assiette. Un autre petit trait de caractère qui me rend unique et si attachante!

via GIPHY

Omnikin: heu…

Le fameux Kin-ball! Ça arrivait pas si souvent que ça qu’on y joue au primaire, mais quand c’était le cas, c’était la folie. Tout le monde était énervé, moi y compris! Quoi de plus le fun que de jouer à un jeu en équipe avec un gigantesque ballon rose pétant 10 fois gros comme nous? Rien, évidemment! J’adorais ce jeu, jusqu’au moment où c’était mon tour de frapper le ballon. T’sais, quand toute ton équipe essaie de garder le ballon moindrement stable, ce qui a déjà pris le 3/4 des 10 secondes allouées pour renvoyer le monstre à une autre équipe, et qu’il te reste genre deux secondes pour décider à qui l’envoyer? Sorry, mais deux secondes, moi, ça me suffit pas, fait que généralement aux prises avec une petite panique mal gérée, je me voyais crier «Omnikin» suivi soit d’une couleur qui n’existait pas, soit de la couleur de ma propre équipe. Et quand j’arrivais à crier une bonne couleur, j’avais pas le temps d’analyser où envoyer le ballon, lequel se retrouvait souvent à voler vers l’équipe de ladite couleur… Bref, t’aurais pas voulu de moi dans ton équipe au Kin-ball.

via GIPHY

Est-ce que ça me fait bien?

Le pire, je crois, c’est quand je vais magasiner. D’abord, même quand je décide d’y aller toute seule comme une grande, je ne suis incapable d’acheter un morceau de vêtement sans l’avis de quelqu’un, généralement de ma mère. Déjà que j’ai du mal à aimer quoi que ce soit sur moi parce que je suis pas mince et pas toujours ultra bien dans ma peau, c’est donc immanquable: si je vais magasiner sans ma mère, je vais passer mon temps au téléphone avec elle ou à la texter en lui envoyer des photos. Mais souvent, même l’opinion de ma mère n’est pas suffisant, alors même si je tente de prévenir le coup et que je planifie une séance magasinage avec elle, les chances pour que je ne demande pas aussi l’avis de ma soeur, de ma meilleure amie et de mes 5 collègues de travail sont quasi nulles.

via GIPHY

Le temps passe, mais les choses ne changent pas

À maintenant presque 30 ans, je te confirme que j’ai pas changé d’une miette et que je suis toujours aussi incapable qu’avant de prendre des décisions. Qu’est-ce que je mange pour souper? Quelle série Netflix je commence? Matcha latté ou chocolat chaud? Crème glacée à la vanille ou au chocolat? Non, ça c’est une blague, la vanille gagnera clairement jamais. Cheveux blonds, roux ou bruns? Donne-moi pas trois choix, tu viens de me perdre pour l’éternité.

 

C’est un fait, dans la vie, je suis absolument incapable de prendre des décisions. Ça peut être pénible pour les autres, des fois, je l’admets, surtout quand je je me questionne sur la même affaire pendant 2 semaines, mais t’sais, y’a pire. #sorrynotsorry


Crédit photo de couverture: Javier Allegue Barros | Unsplash

Plus de chroniques

L’urgence de vivre, quand l’anxiété nous paralyse

L’urgence de vivre, quand l’anxiété nous paralyse

Le paradoxe du confinement

Le paradoxe du confinement

Je suis une Serpentard et je m’assume

Je suis une Serpentard et je m’assume

Populaires

Le coup de foudre n’est pas obligatoire

Le coup de foudre n’est pas obligatoire

Quand l’homme DOIT avoir envie de baiser

Quand l’homme DOIT avoir envie de baiser

Les 5 meilleures chaînes YouTube pour faire du yoga à la maison

Les 5 meilleures chaînes YouTube pour faire du yoga à la maison

Alexandra Nadeau-Gagnon

Rédactrice en chef de Nerds, aussi auteure, rédactrice et réviseure dans la vie. Alexandra aime lire, aller au ciné, boire du thé et flatter ses chats.