All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

Par Alexandra Nadeau-Gagnon – le dans Chroniques
J'ai toujours eu des objectifs de vie, toujours voulu être rendue à un certain stade à un âge donné. Et là, à l'aube de mes 30 ans - 30 ANS! -, je panique de ne pas y arriver. Oui, c'est totalement malsain.

Je sais pas pour toi, mais moi, je suis quand même bonne pour me faire du mal et m’autosaboter le bonheur à coup de pression inutile.

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours été comme ça. Essayer d’être parfaite tout le temps, de tout réussir du premier coup, de suivre le cours «normal» de la vie. T’sais, finir mes études à 21 ans, avoir la job de mes rêves à 22 ans, être propriétaire et avoir publié mon premier livre avant 30 ans…

30 ans. C’est l’âge que j’aurai dans 330 jours. Dans moins d’un an! Et quand je vois où j’en suis rendue dans mes plans de vie parfaite, la chienne me pogne, parce que je suis bien loin du compte.

Est-ce que je suis en train de rater ma vie?

Jeune femme triste
Austin Guevara

J’ai eu un petit break down à mes 25 ans quand j’ai réalisé que j’avais terminé l’université depuis 4 ans et que j’avais toujours la même job étudiante absolument pas valorisante qui était sur le point de me rendre folle, littéralement. Pour moi, c’était inconcevable de ne pas «travailler dans mon domaine», parce que c’est ça le life goal, right? Sortir de l’école, BACC en main, et se trouver une job dans son domaine on the spot ou, du moins, dans la même année. Quand je rencontrais des gens et qu’ils me demandaient ce que je faisais comme travail, j’avais presque honte de le dire. Ma job de rêve, dans mon domaine, je l’ai eue à 27 ans. Fait que pendant 2 ans, j’étais convaincue que j’étais en train de rater ma vie, que je m’en allais nulle part. C’était pas facile pour le moral, je peux te le dire.

Maintenant que mes 30 ans approchent, une autre remise en question s’est emparée de moi. Est-ce que je suis encore en voie de rater ma vie?

Se mettre trop de pression

Mon quotidien. Me mettre de la pression, tout le temps, pour tout.

Selon ma conception utopique des choses, à 30 ans, les gens sont casés; pour plusieurs, le tourbillon mariage-maison-bébé est déjà bien entamé, sinon terminé. À 30 ans, les gens sont financièrement à l’aise et ont parcouru une partie du monde. À 30 ans, les gens sont bien, ils profitent de la vie, ils sortent, ils ont du plaisir. À 30 ans, c’est comme si la vraie vie d’adulte commençait.

Forever and Always
Leah Kelley | Pexels

À 30 ans, j’aimerais ça, moi aussi, être bien installée avec mon amoureux, propriétaires d’un beau condo moderne à Montréal, visiter un nouveau pays chaque année. Avoir publié mon premier roman. Avoir plein d’amis avec qui me faire du fun les week-ends. Mais le fait est que mon chum m’a laissé y’a deux semaines, je sais même pas si j’aurai les moyens de rester dans mon 5 1/2 de Rosemont l’an prochain, mon premier roman est encore à ce jour une histoire sans fin et mes amis n’ont même pas besoin de tous les doigts d’une main pour être comptés. Je vois-tu pas le gros néon «échec» qui me flashe dans la face, tu penses?

Je le sais que c’est con, et surtout inutile, de voir la vie comme ça. Pourquoi me mettre autant de pression? Pourquoi pas juste profiter de la vie comme elle vient, lui faire confiance et voir où elle me mènera? Faudrait demander ça au petit hamster dans ma tête qui est à la veille de faire décrocher sa roue tellement il spin.

 

Peut-être qu’au final, je célébrerai mes 30 ans heureuse et sereine. Peut-être que mon bouton panique va se décoller dans les 330 prochains jours. Ou peut-être que dans les 330 prochains jours, j’arriverai à trouver l’homme de ma vie, à acheter un condo, à faire 3 voyages et à finir mon roman. Tout est possible tant qu’on veut bien y croire!


Crédit photo de couverture: freestocks.org | Pexels

Vidéo récente
- Chroniques

Toi qui prends le métro chaque jour, j'ai des choses à te dire (suite)

Plus de chroniques

Voici pourquoi tu devrais aller voter le 21 octobre prochain

Voici pourquoi tu devrais aller voter le 21 octobre prochain

Julien Benca -
La fois où j’ai été distributrice

La fois où j’ai été distributrice

Es-tu pour ou contre la nudité sur Instagram?

Es-tu pour ou contre la nudité sur Instagram?

Marie-Pier Hamon -

Populaires

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

Kim Bélisle -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
L’histoire des pas amoureux

L’histoire des pas amoureux

Stephanie Bureau -

Alexandra Nadeau-Gagnon

Rédactrice en chef de Nerds, aussi auteure, rédactrice et réviseure dans la vie. Alexandra aime lire, aller au ciné, boire du thé et flatter ses chats.