All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

J’ai pas de projet d’avenir, c’est grave ?

Par Esther Armaignac – le dans Carrière
Quand on est petits, on nous demande ce qu'on veut faire quand on sera grands. On a tous plein de folles idées. Mais quelques années après, ça devient plus difficile. Mais alors, ne pas avoir de projet d'avenir, c'est grave? 

Je me souviens il y a deux années en arrière… Je ne savais rien, j’avais 21 ans et aucune idée de ce que j’allais faire. J’achevais un BAC en communication avec mineure en littérature, et alors? Je voyais les gens autour de moi, mes amis, mes proches et même moins proches avec d’énormes projets : « Je veux mon entreprise de comm. », « Je veux faire de l’événementiel pour de grands projets culturels. », « Je me lance comme artiste indépendant. », « Je prends une année pour faire le tour du monde. » Mon Dieu, la panique!

Alors je me suis posée, j’ai respiré et surtout, j’ai réfléchi. Dans le fond, pourquoi est-ce que je ressentais autant de pression? Est-ce que c’est si grave de ne pas avoir de grands projets? Je pense qu’avoir des passions et des goûts est quelque chose de primordial. Mais en réalité, ce sont sans doute les normes, les conventions qui me poussaient à me chercher un objectif professionnel solide.

Je ressentais la pression de ce mot magique : l’empowerment. C’est un gros mot, non? Personne ne sait vraiment ce que ça veut dire, je crois. En gros : il faut être fort, déterminé, savoir ce qu’on veut dans la vie, savoir ce qu’on veut faire dans le domaine professionnel, prendre sa vie en main, etc. Clairement, ce mot-là, il me faisait peur et il me fait toujours peur!

Comment mon histoire se poursuit? Qu’est-ce qu’il s’est passé? J’ai tout simplement arrêté de chercher. J’ai continué mes cours, en donnant le meilleur de moi, sans penser à l’avenir. Vivre au présent pour laisser apparaître des projets futurs, pas mal, non? J’ai lu des textes, travaillé sur différents travaux pratiques, je n’ai pas cherché ma voie, elle est venue à moi.

La clé, c’est de ne pas se mettre de pression. Certains naissent avec une idée, un projet, et n’auront que celui-ci pour le restant de leur vie. D’autres se trouvent au secondaire, au CÉGEP, et pour d’autres, moi incluse, c’est plus long! Vous voulez savoir? Je n’ai trouvé un objectif, une voie, qu’en débutant ma maîtrise de recherche, à 22 ans. Alors oui me direz-vous, je suis encore très jeune, mais la pression, ça commence tôt!

Par ce récit personnel, je souhaite vous montrer une seule chose importante : donnez-vous le temps, vivez pour vos passions, vos loisirs. Travaillez dans ce que vous faites et ne laissez pas votre entourage vous mettre de la pression pour votre futur.

Votre avenir vous appartient et c’est à vous, et uniquement à vous, de le construire!

Vidéo récente
- Carrière

Comment tourner tes défauts en avantages en entrevue

Plus de carrière

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Amélie Desmarais -
Le bonheur est dans le changement

Le bonheur est dans le changement

Karine Boileau -
Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Marie-France Poulin -

Populaires

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Nerds -