All time BetterBe Branchez-vous Carrières

La vie est une anecdote: Je suis une bavarde impulsive

Par Nerds – le dans Bien-être, Santé
Je crois que je pourrais gagner un prix Nobel en ce qui concerne les malaises. Je fais partie de ces personnes qui n'ont pas de filtre, qui se mettent dans l'embarras facilement. Journal d'une impulsive du discours qui se met souvent les pieds dans les plats.

En guise d’introduction, j’ai déjà dit «ta gueule» à mon directeur parce qu’il chantait un peu trop intensément. C’était un gentil «ta gueule», mais quand même, on s’entend que c’est un «ta gueule» quand même, t’sais. Immédiatement, j’avais la main plaquée sur les lèvres, stupéfaite que ce soit sorti de ma bouche, comme ça, à la vitesse du son, sans avertir. Malaise. Je n’ai pas été renvoyée, ni même réprimandée, coup de chance.

nick-fed-up1

Des situations comme celle-ci, j’en ai vécu des pelletées. Quasiment autant que le nombre de fois que tu as charriées dans ton driveway cet hiver!

Je parle quand même fort en plus, et je ne dis pas toujours des choses intelligentes, ce qui me plonge dans des situations embarrassantes. Dire super fort à une sortie de métro relativement bondée de gens que bitte en allemand, ça veut dire s’il vous plaît, et surtout le répéter plein de fois en insistant sur le fait qu’il faut bien prononcer le «TE» à la fin. C’est juste que ça ne veut pas dire la même chose en français, et ça, manifestement, mon cerveau l’avait oublié. Ce moment m’a valu quelques regards complices d’hommes sur mon passage et une amie dans l’embarras. Le pire, c’est que je trouvais ça ben legit de dire ça, j’étais pas gênée. Mais mon amie voulait juste se sauver comme ça:

VNXx5U9

Faut dire que mon absence de filtre devient principalement une source de malaise pour mon entourage. Si tu es la personne qui dit des énormités sans s’en rendre compte devant son groupe d’amis, tu me comprends parfaitement. Ils nous aiment quand même, mais parfois, ils aimeraient qu’on apprenne à réfléchir avant de parler. Mais c’est ça être un impulsif du discours, ça sort tout seul, sans sonner d’alarme. Une chance que les paroles s’en vont et que les écrits restent.

yep

Heureusement, les choses qui me passent par la tête et que je dis aussitôt sans réfléchir ne sont pas vraiment blessantes. Je vois le manque de filtre un peu comme un entertainment, parce que ça fait pas mal plus rire que pleurer. Parfois, je me trouve moi-même très drôle, mais ça, c’est une autre histoire.

Continuez votre lecture

Ma vie est une anecdote : Quand la séduction ne fait pas son effet

Ma vie est une anecdote : Quand la séduction ne fait pas son effet

Nerds -
Je suis une impatiente

Je suis une impatiente

Sara Marcil Morin -
Je suis égoïstement heureuse

Je suis égoïstement heureuse

Laurence Nguyen -
On est tous un peu loser

On est tous un peu loser

Nerds -
#sorrynotsorry: Je suis weird

#sorrynotsorry: Je suis weird

Ces fois où on aurait dû se la fermer…

Ces fois où on aurait dû se la fermer…

Roxane Chouinard -
Je ne suis plus la même

Je ne suis plus la même

Gabrielle Delorme -
Je suis une romantique

Je suis une romantique

Geneviève Gauthier -
J’ai d’autres qualités : Je suis pas prête à être adulte

J’ai d’autres qualités : Je suis pas prête à être adulte

Ève Landry -
Je suis une «fausse adulte»

Je suis une «fausse adulte»

SOS, je suis une shopaholic

SOS, je suis une shopaholic

Katerine Campeau -
Je me suis trouvée

Je me suis trouvée

Alice Gaudreau -
Je ne suis pas une vraie Québécoise, je suis #Mondialaise

Je ne suis pas une vraie Québécoise, je suis #Mondialaise

Audrey X -
La vie est belle

La vie est belle

Sarah Leblanc -
Être une grosse râtée.

Être une grosse râtée.

Ève Landry -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.