All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Survivre à la vingtaine sans se comparer : tout un défi!

Par Camille St-Germain – le dans Bien-être, Santé

Ces temps ci, je me trouve grosse. En comparaison à mes amies, je veux dire. Je suis la plus petite en taille et celle avec le chiffre le plus élevé sur la balance, alors c’est sûr que je me sens grosse. C’est quand même complexant. Mais c’est justement ça le problème, les complexes viennent des comparaisons. C’est malsain de toujours se référer aux autres pour établir nos standards. Que ce soit des standards physiques ou psychologiques ou même sentimentales, on ne peut pas se fier à comment les autres sont pour choisir comment on doit être.

www.TirzahMag.com
www.TirzahMag.com

La comparaison, ça m’a beaucoup affectée une bonne partie de mon secondaire, et encore plus de mon cégep alors que je commençais à devenir quelqu’un. J’avais des amies qui faisaient tout ce que je savais faire, mais en mieux, c’est difficile de ne pas se comparer et se sentir complexer. On se sent diminuée et, tout d’un coup, on est une bonne à rien. Et je crois sincèrement que la pire chose qui puisse arriver pour s’affirmer, c’est de se sentir moindre face aux autres. Si on se sent diminuée, on ne peut plus être nous-mêmes. On ne veut plus être ce que l’on est, on voudrait seulement se calquer sur ce que sont les autres, pour oublier qu’on se sent misérable.

Puis, un jour, j’ai pris la résolution d’arrêter de me comparer aux autres. J’ai décidé qu’il était grand temps que je vois à nouveau ma valeur, que je vois que j’étais digne d’être moi-même enfin. Je n’avais pas à me camoufler derrière les autres. Je pourrais désormais apprécier mes talents, mes défauts, mes qualités, mes courbes et mon corps malgré toutes mes différences face aux gens autour de moi. La comparaison me tuait à petit feu, comme elle le fait à tous. Il était grand temps que j’arrête de me gaver de comparaison et de me rendre malheureuse jusqu’à un point de non-retour. J’ai donc fait le grand pas vers le bonheur personnel et l’estime de soi.

Julian Mackler Photography -Ilustrated by Sydney Hass
Julian Mackler Photography -Ilustrated by Sydney Hass

Tout le monde se compare. Puis, tout le monde veut être comme les autres. On compare tout jusqu’au moindre détail de nos corps ou de nos personnalités. Et les comparaisons déclenchent des compétitions ou du moins l’esprit de compétition. Ce qui rend le tout encore plus triste. À quoi bon se comparer pour ensuite se complexer et vouloir être mieux que les autres?

www.blogloving.com
www.blogloving.com

Nous sommes tous parfaits dans ce que nous sommes et dans ce que nous faisons et il est grand temps d’en être conscient. Profitez de vos talents, de vos défauts, de vos qualités et de vos corps pour faire des choses grandioses, des choses uniques. Vous laisserez ainsi un peu de votre personne dans chaque chose que vous entreprendrez. Appréciez ce que les autres font sans arrière-pensée et soyez fiers de vous à la place. Vous vous sentirez beaucoup mieux, croyez-moi.

Chanson de la semaine :

Plus de bien-être

10 façons de décorer son appartement pour moins de 25$

10 façons de décorer son appartement pour moins de 25$

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Populaires

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

Camille St-Germain

Petit bout de personne qui a de l’enthousiasme à revendre. Un brin mélodramatique. Un brin artiste. Amoureuse des montages, des animaux et d’Harry Potter. Ses cheveux bleus définissent environ 50% de qui elle est.