All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Comment ne pas péter au frette malgré la neige

Par Sarah Leblanc – le dans Bien-être
21 novembre 2016 : première VRAIE neige. J’étais pas prête.

L’hiver arrive, pis moi, l’hiver, ça me fait peur.

J’ai peur du froid pis du noir pis de je-sais-pas-quoi. Pis moi, la peur, ça me donne envie de rester chez moi, de me cacher dans tous les vêtements de laine et toutes les couvertures que je peux trouver et d’attendre que le soleil me réchauffe au mois de mai. Ça me donne envie de faire la patate enveloppée dans de l’aluminium qui attend que le four préchauffe pour se faire dorer. Et moi, quand je suis trop enveloppée, je deviens facilement apathique, voire léthargique. Autrement dit, j’ai tendance à hiberner.

winterGiphy

Pour survivre à cette saison sans devenir une patate ni un véritable glaçon, j’ai développé quelques stratégies. Je vous les partage. Et avec un brin d’humour, parce que rire, ça réchauffe le nombril et ça sculpte les abdos!

Stratégie # 1 : La musique (… de Noël!)

Je n’ai qu’une chose à dire : c’est TOUJOURS le temps d’écouter de la musique de Noël.
Point.
Je suis sérieuse.

Ok, je sais que c’est trop tôt pour certain(e)s. Ce qu’il faut selon moi, c’est une musique entraînante pour vous motiver à vous lever et à faire de chaque journée une danse endiablée. Ou encore, une musique qui ira chercher vos tripes, faire sortir le méchant et sur laquelle vous ne pouvez pas vous empêcher de chanter à tue-tête. La musique est un exutoire incroyable, peu importe notre mood.

Mais sérieusement, personne ne peut résister à celle-là :

https://www.youtube.com/watch?v=qaCrJIDHBLA&feature=youtu.be

Stratégie #2 : Sortir (oui oui, à l’extérieur)

L’hiver, trouver une excuse pour ne pas sortir, c’est beaucoup trop facile! Perso, ça ne me tente que très rarement de passer 15 minutes à m’habiller pour aller braver le froid, la neige et le noir. Mais une fois sortie, ça me fait un bien fou! Et une fois rentrée, évidemment, je me félicite avec un chocolat chaud.

Bouger, c’est la clé pour ne pas devenir une patate déprimée! Et encore mieux, admirer la nature, c’est un baume à l’âme. On ne sait jamais sur quelle merveille on peut tomber, et c’est ça qui me donne le petit coup de pied au derrière nécessaire.

danielDaniel Brodeur Chouinard

Stratégie # 3 : Manger santé (mais pas trop)

Pour retrouver mon énergie, je n’hésite pas à manger des tonnes de fruits et de légumes : des potages, des smoothies, des salades, des sautés, etc. C’est difficile à trouver et parfois cher, parce que c’est pas la saison, mais ça en vaut vraiment la peine. Et je trouve ça plaisant de cuisiner moi-même. Cuisiner de bons et beaux plats, ça réchauffe tout le corps et même l’appartement.

Et une fois de temps en temps, cuisiner du sucre à la crème ou de la croustade aux pommes, ça réchauffe aussi le cœur, donc il faut le faire et sans culpabilité!

ricardo

Stratégie # 4 : S’entourer

Et malgré tout ça, y’aura des soirs de grande noirceur où la froideur traversera tout mon corps jusqu’à mon cœur. Dans ces temps-là, je me souviens que je ne suis jamais seule. Même si je n’ai pas les mots pour décrire mon mal, juste de dire à un proche « Eille, ça va pas bien », ça peut faire toute la différence. Et si un soir plus rien ne va, je sais que c’est tout à mon honneur d’accepter d’aller chercher de l’aide. (Si tu y penses, tu peux cliquer ici et ici, entre autres.)

Et pour terminer sur une note plus joyeuse, s’entourer de personnages de séries télé, ça compte aussi!

giphy-1

Plus de bien-être

10 façons de décorer son appartement pour moins de 25$

10 façons de décorer son appartement pour moins de 25$

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Populaires

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

Tout laisser derrière pour recommencer

Tout laisser derrière pour recommencer

À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère