All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Moi en yogi : la méditation

Par Roxane Chouinard – le dans Bien-être

Question de me laisser le temps de tester la multitude de cours offerts dans mon abonnement au Yoga Shak, j’aborde la méditation avec vous cette semaine.

Pour bénéficier de tous les bienfaits du yoga, j’ai appris qu’il est primordial d’accorder une place à la méditation au quotidien. C’est aussi l’occasion de s’ouvrir sur une spiritualité qui, j’en suis certaine, est plus que nécessaire pour faire une pause avec la vive allure et le matérialisme exacerbé de notre époque.

source: gabbyb.tv
source: gabbyb.tv

Enfant, j’étais déjà fascinée par l’imaginaire, la magie et le spirituel, tandis que la religion m’horrifiait et me dégoutait. Pas pire normal, selon moi, quand tu réalises que la majorité des histoires chrétiennes sont extra gores et que les gens prient Dieu par l’entremise d’objets à l’effigie d’un dude mort cloué sur deux planches de bois…

J’étais, à ma manière, une petite fille curieuse et spirituelle. Je jouais à Pocahontas dans le bois en espérant voir apparaitre le visage de mon arrière grand-mère sur un arbre me chanter Écoute ton coeurcomme dans le film. Je me roulais dans les feuilles mortes en regardant le ciel, criais au vent de souffler plus fort et me réjouissais lorsqu’il m’écoutait. Je regardais les capsules scientifiques Tous sur orbite à Canal Famille, m’imaginais ensuite flotter dans l’univers à l’heure du dodo en me disant que j’étais moi aussi une petite partie de lui, juste pour avoir moins peur de ce grand monde épeurant rempli de questions sans réponses.

source:womenbrainhealth.org
Source : womenbrainhealth.org

Pour souligner la Journée Bell «Cause pour la cause» du 27 janvier prochain, j’aimerais faire un petit lien avec mon trouble de personnalité limite (borderline), que je vous ai dévoilé dans mon texte sur la santé mentale l’an dernier.

Comme une éponge, j’absorbe malgré moi les émotions négatives des autres en plus de déborder de celles qu’il y a déjà en dedans de moi. À l’inverse, le gros aimant dépolarisé dans mon coeur qui fait faire des in and out d’énergie m’aide aussi à capter intensément le positif.

Avec la méditation, j’arrive à mieux contrôler ma gate sentimentale et à doser raisonnablement la quantité d’énergie vitale qui traverse la frontière de ma personne. Planer dans un état méditatif m’aide ironiquement à retomber sur terre. Après coup, certains nœuds se dénouent dans mon ventre pis j’arrive à mieux résoudre mes petits problèmes et à mettre de l’ordre dans ma tête.

Méditer : de quessé, pourquoi et comment?

source: sivanaspirit.com
Source : sivanaspirit.com

Si tu vois la méditation comme une pratique réservée aux moines et aux illuminés pis que tu t’imagines mal en train d’en faire : rassure-toi! Tout le monde peut méditer.

Tu le fais déjà inconsciemment quand tu tombes «dans la lune». C’est un état de non-pensée, de non-agir et de non-jugement que peuvent avoir les bébés et les jeunes enfants. Il faut seulement retrouver cette faculté qu’on a été conditionné à mettre de côté dans notre vie cérébrale de jeune adulte.

Non seulement la méditation aide à atteindre le lâcher-prise idéal pour se concentrer et créer, mais il est également prouvé qu’une pratique quotidienne stimule le cerveau à développer de nouveaux «circuits» neuronaux, qui contribuent à réguler nos émotions.

Pour réaliser cette merveilleuse «chirurgie naturelle» dans sa tête, il faut :

1- Trouver un endroit confortable et calme.
2- S’assoir quelques minutes en «indien» en gardant le dos droit et détendu.
3- Respirer et expirer lentement et profondément par le nez avec un rythme régulier.
4- Se séparer de ses pensées et de ses émotions en les laissant passer sans les juger.
5- Contempler ce qui se passe en soi dans l’inaction.
6- Répéter une ou plusieurs fois par jour pendant 15-20 minutes.

Ça l’air ben simple dit de même, mais je ne ferai pas ma smate en te faisant croire que j’y arrive toujours facilement! Pour atteindre un état de calme et de pleine conscience, j’ai recours à quelques petits trucs qui peuvent aussi t’être utiles.

crédit: Cocoontime
Crédit : Cocoontime

Créer sa bulle 

Bon. C’est clair qu’il est facile de reproduire une ambiance zen typique avec de la petite musique, une lumière tamisée et un peu d’encens. Grand classique. Sauf que je préfère personnaliser l’atmosphère… et rendre le tout un peu moins quétaine! Il suffit de se créer une petite bulle en harmonie avec nos sens.

Espace sonore : 

La musique de spa saturée de bruits de chutes d’eau, de petits oiseaux et de flûtes gossantes, ce n’est pas pantoute mon fort!

Je la remplace plutôt par de l’électro ben smooth. Je mets simplement une playlist Songza ou je me fais mon propre mix pour m’imaginer planer dans le cosmos!

Ma musique en ce moment? L’album Dive de Tycho, le EP Maybes Mount Kimbie et l’album Wander/Wonder de Balam Acab.

Sinon, je chante le traditionnel «OM» à travers un silence total pour observer et ressentir la vibration dans ma voix.

Espace visuel :

Lumière tamisée le soir bien sûr! Allumer une chandelle et fixer la flamme les yeux entrouverts m’aide à me recentrer sur la méditation si je dérape trop dans ma tête les yeux fermés. Le jour, j’aime laisser entrer par la fenêtre un filet de soleil et m’assoir dedans pour capter un peu de lumière naturelle. Revigorant!

Espace olfactif :

J’aime faire brûler un bâton d’encens à la lavande et je médite le temps qu’il se consume. Pour ceux qui ne supportent pas les parfums, vous pouvez tout simplement ouvrir la fenêtre et laisser aérer la pièce.

Psssst! Lorsque l’hiver sera fini et que la température le permettra, profite de l’ambiance d’un parc calme, d’une forêt ou d’un bord de l’eau pour connecter avec la nature!

La respiration en accordéon

Je commence par respirer de manière calculée et régulière en comptant 3 secondes pour chaque inspiration et expiration. En imitant le mouvement d’une vague, je laisse d’abord entrer l’air dans mon ventre et ensuite dans mes poumons. Finalement, j’expire en vidant mon ventre en premier et mes poumons en dernier. Je tiens le rythme quelques minutes jusqu’à temps qu’il devienne plus naturel.

Les quatre fils d’or imaginaires

Quand je médite, j’aime m’imaginer pluguée à une source d’énergie pure pour recharger mes batteries. Mon corps est connecté par quatre fils d’or qui tendent vers le ciel. J’en tiens un entre le pouce et l’index de chacune de mes mains, qui sont posées sur mes genoux, les paumes tournées vers l’extérieur. Il y en a un qui est accroché au milieu de ma poitrine et un autre qui suspend ma tête au niveau de l’occiput (partie bombée derrière le crâne).

À chaque respiration, je visualise le courant passer dans mon sang, atteindre mon cœur, le milieu de mon front, jusqu’à temps de ressentir une sorte de chatouillement subtil. Quand j’expire, l’énergie sale est expulsée par mon souffle et s’évapore par mes pores de peau.

Méditer en action

Tu étais du genre à perdre au jeu de la «statue de sel» quand tu étais kid pis tu trouves ça dur de rester longtemps immobile? Relaxe. La méditation arrive aussi à se faire en action de plusieurs façons. Les cahiers à colorier antistress et même simplement prendre le temps de se laver et méditer sous la douche, sont des alternatives qui peuvent t’aider à décrocher!

Sur ce, Namasté chers lecteurs! Prenez bien le temps de décompresser et de vous retrouver cet hiver!

Vidéo récente
- Bien-être

- Comment Savoir Si Ton Corps Subit Les Effets De L’anxiété ?

Plus de bien-être

5 trucs pour te faire un budget comme un.e vrai.e adulte responsable

5 trucs pour te faire un budget comme un.e vrai.e adulte responsable

Alexandra Nadeau-Gagnon -
Le sexe écolo, pour avoir du plaisir sans polluer la planète

Le sexe écolo, pour avoir du plaisir sans polluer la planète

Alexandra Nadeau-Gagnon -
10 livres pour démystifier la sexualité humaine dans toute sa splendeur

10 livres pour démystifier la sexualité humaine dans toute sa splendeur

Marilou LeBel Dupuis -

Populaires

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

Kim Bélisle -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
À toi avec qui ça n’a pas marché…

À toi avec qui ça n’a pas marché…

Nerds -