All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Méditer… en se lavant?

Par Nerds – le dans Bien-être, Santé

Méditer dans sa douche – une idée qui risque de coûter cher d’eau chaude et qui sonne un peu bizarre? Peut-être, mais je crois qu’après vous avoir raconté une petite histoire, vous comprendrez que c’est bien plus que ça.

Le swamiji au Tibet

Quand j’étais en Inde, j’ai rencontré un swamiji – comme la traduction exacte du mot est difficile à faire, je dirais: un type tout vêtu d’orange qui pratique le yoga et la méditation (en fait c’est une très mauvaise définition, mais ça vous donne une idée).

Source: nithyanada.net
Source: nithyanada.net

Il est allé au Tibet il y a quelques années, et devait rencontrer l’un des plus grands moines de la région. C’était un immense honneur pour le swamiji d’être reconnu comme digne de méditer en sa compagnie.

Comme les deux ne parlaient pas la même langue, notre ami swamiji a salué le moine, puis s’est retourné vers le traducteur : celui-ci lui a demandé s’il s’était lavé. Mais bien sûr! On ne commencerait jamais une journée de méditation sans se laver! Le traducteur traduit, et se tourne vers le swamiji de nouveau. Le grand maître veut qu’il aille se laver.

Tout de suite, le swamiji proteste, il y a dû avoir une erreur de traduction : il vient tout juste de se laver. Mais rien à faire, le moine refuse de lui parler tant qu’il ne sera pas propre.

Notre homme retourne à sa chambre, et laisse le temps passer. Il ne reprend pas sa douche – c’est qu’il faut préciser qu’il fait froid au Tibet, les gens vivent sans chauffage et les seaux d’eau pour se laver sont glacés. L’idée de prendre sa douche deux fois avant l’aurore n’est pas tentante.

Quinze minutes passent, il retourne voir le moine. Celui-ci ne le regarde même pas, et le traducteur lui ordonne à nouveau d’aller se laver.

Un peu confus, il repart et se lave pour de vrai cette fois, coupable d’avoir menti à un être si éclairé. Il fait froid. Il se lave le plus vite qu’il peut et retourne encore une fois voir le moine. Le même manège se répète. Il proteste un peu, convaincu d’une erreur de traduction et retourne à sa chambre. Il se lave pour la troisième fois ce matin-là.

Encore une fois, l’eau est glacée et le swamiji se lave en ruminant : «Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire, je ne suis pas venu au Tibet pour me laver sans arrêt, on ne va quand même pas passer toute la journée à jouer à ça!»

Quand il retrouve à nouveau le moine, c’est à peine s’il ne lui montre pas le derrière de ses oreilles et de ses genoux pour prouver sa propreté. Rien à faire, le traducteur lui dit encore d’aller se laver.

Alors qu’il s’éloigne, prêt à oublier complètement son entretien avec le moine, celui-ci le rappelle.

– Tu t’es lavé ?

Le swamiji acquiesce.

– Décris-moi comment c’était.

– Euh, froid ?

– D’accord, mais décris-moi les gouttes d’eau qui sont tombées sur ton corps, dis-moi comment tu t’es senti quand l’eau t’a nettoyé de tous tes tourments intérieurs.

Le swamiji le regarde, abasourdi. Le moine sourit.

– Ne me dis pas qu’à ton âge, tu as toujours pris ton bain sans jamais te laver?

Coupable, le swamiji a finalement dû reconnaître qu’il avait, jusque-là, pris son bain avec le seul et unique but de laver son corps.

Source: en.wikipedia.org
Source: en.wikipedia.org

Se laver peut être bien plus que ça

En fait, prendre une douche ou un bain, c’est connu, ça relaxe, ça fait du bien, c’est là qu’on a souvent nos meilleures idées, etc. Pourquoi? Parce que parfois, par automatisme, l’eau chaude nous aide à faire le vide dans nos pensées et oublier nos soucis pour un instant. Malheureusement, ce n’est pas systématique et c’est souvent dans nos mauvaises passes que nos douches sont les moins satisfaisantes à ce niveau. Nos problèmes nous suivent sous l’eau.

En fait, c’est parce qu’on est tellement préoccupés par nos ennuis qu’on oublie de prendre le temps d’apprécier l’eau chaude qui tombe sur notre corps. Et c’est là que de traiter sa douche comme un espace méditatif peut aider!

Méditation de douche 101

L’idée est simple : il faut réussir à rester dans le moment présent, chasser toutes les pensées de notre quotidien qui pourrait essayer de s’immiscer. On se concentre donc sur l’eau qui tombe sur notre corps – on peut isoler une partie du corps à la fois, être attentif à la sensation de l’eau sur la tête, les épaules, etc. On peut s’attarder à ce qui est ressenti par notre corps, comme aux différentes qualités de l’eau : la température, la pression du jet…

Si un souci tente de venir s’en mêler, il ne faut pas oublier de ne pas y attacher trop d’importance, et de s’accorder le droit d’y penser en sortant de la douche. Des fois, le fait de se dire «j’y penserai dans quelques minutes, juste après ce que je fais en ce moment» peut s’avérer bien plus efficace pour chasser les pensées récurrentes que si l’on essaie de les supprimer complètement.

Se laver les cheveux ou tout simplement le corps peut encore une fois peut être transformé en exercice de méditation : on le fait lentement, avec attention. On observe les différentes sensations tout au long du processus et on les laisse nous absorber complètement.

Les avantages à méditer sous la douche

Bien sûr, méditer sous la douche n’est peut-être pas la technique la plus reconnue – le moine tibétain lui aurait dit que ce n’était pas de la méditation, mais une étape nécessaire avant de s’y mettre. N’empêche que c’est une technique vraiment efficace.

Personnellement, j’ai toujours été attirée par la méditation, mais je suis trop anxieuse pour rester assise sans rien faire aussi longtemps. Je me suis donc essayée à la pratique, mais sans grand succès.

Dans la douche par contre, c’est bien plus facile. Déjà, on a un objectif clair et défini qui ne met pas trop l’accent sur la méditation : se laver. Méditer pour méditer, je trouve que ça amène un petit stress du genre «est-ce que je fais ça comme il le faut?» Quand on se lave, normalement on n’a pas trop de doutes là-dessus.

Source: www.btw-group.com
Source: btw-group.com

Ensuite, le fait de se concentrer sur l’eau, le savon et tout ça, je trouve que c’est quand même plus prenant que de se concentrer sur sa respiration. Personnellement, ma respiration n’est pas assez distrayante pour réussir à chasser mes soucis de mon esprit. Avec la douche, ça va assez bien.

Et le résultat vaut vraiment la peine: on sort de la douche plus détendu que jamais. Tout comme notre corps, notre esprit est affecté par son environnement – il faudra se laver à nouveau. Mais, d’ici là, on peut sortir de la douche en se disant qu’on s’est nettoyé partout partout – le corps comme l’esprit. L’idéal pour redevenir zen après une journée trop stressante !

Par Valérie JB
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Plus de bien-être

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Garder le cap

Garder le cap

Améliorer son bien-être: conseils et astuces!

Améliorer son bien-être: conseils et astuces!

Populaires

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand il ne reste que le confort

Quand il ne reste que le confort

À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.