All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Dis-moi que je brille autant qu’avant

Par Joanie Hébert – le dans Chroniques
Il y a de ces jours où, encore, à 26 ans et des poussières, je donnerais tout ce que j’ai pour une caresse de ma mère, pour une bataille de baisers entre ma mère, ma sœur et moi. Après tout, elles sont mon seul repère depuis toujours.

Ces jours-là, j’aimerais entendre ma mère me dire que c’est normal, parfois, de ne voir que le noir. Que le blanc, le rose, la couleur peuvent partir et revenir aussi souvent qu’ils le désirent, mais que le contrôle de ces émotions me revient chaque fois. Que le plus important, c’est de focuser sur demain matin car, oui, le soleil se relèvera demain lui aussi, tout comme moi. J’aimerais qu’elle me dise que, malgré tout, je suis encore son petit rayon de soleil et que je brille autant qu’avant, moi qui ai perdu toute la confiance qu’on a pu me donner.

Parfois, j’aimerais qu’elle me prenne dans ses bras et qu’elle me berce; j’aimerais l’entendre me dire que c’est possible que ce ne soit qu’une passe, mais que c’est aussi possible que cette passe-là, elle soit peut-être plus longue et plus ardue. Que ce ne sont pas que les personnes faibles qui tombent. Que bien souvent, ce sont les plus fortes qui sont le plus souvent tombées. En plus, elle le sait mieux que quiconque.

J’aimerais qu’elle soit tout près de moi pour me répéter que même si j’ai l’impression que tout s’effrite autour de moi, parfois, trop souvent, elle, elle est là pour m’aider à tout remettre en place.

Il y a de ces jours où mon corps ne demande rien de plus qu’une attaque de baisers, de l’amour à l’infini. Ces jours-là, je voudrais entendre sa douce voix me dire que je suis dont belle et dont fine et que je suis capable… même si je lève les yeux et soupire en guise de remerciement.

J’aurais envie qu’elle me dise que c’est correct. Qu’elle m’autorise à tomber quand mon cœur, ma tête et mon corps ne tiennent plus à grand chose et ne semblent plus vouloir collaborer. Qu’elle me répète que ça ira, qu’elle le sait, qu’elle est passée par là.

Il y a de ces jours où le téléphone ne suffit pas, où les mots ne rassurent pas autant. Il y a de ces jours où tout ce dont je rêve, c’est de redevenir la petite fille que j’étais, retourner à quand on vivait encore sous le même toit. Déposer ma tête dans le creux de ses bras. L’entendre me chuchoter que ça ira. Juste ma petite maman et moi. 

Plus de chroniques

Dénoncer, une décision difficile

Dénoncer, une décision difficile

Comprendre le mouvement «Black Lives Matter»

Comprendre le mouvement «Black Lives Matter»

Ma marraine la bonne fée

Ma marraine la bonne fée

Populaires

5 comptes Instagram érotiques qui vont te donner chaud!

5 comptes Instagram érotiques qui vont te donner chaud!

Comment regarder le hockey de la LNH?

Comment regarder le hockey de la LNH?

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading