All time BetterBe Branchez-vous Carrières

La tâche d’être sociable

Par Marie-Michelle Young – le dans Amitié, Opinion, Société
On m'a lancé le défi de parler à une personne de mon entourage à qui je n'avais pas parlé depuis longtemps et ce, à chaque jour pendant un mois complet. Je devais donc contacter 31 personnes que je ne connaissais plus et ça me terrorisait! Je me disais que j’allais déranger ces personnes et qu’elles ne comprendraient pas trop pourquoi je leur écrivais… C’est pour cette drôle de raison que j’ai accepté le défi, la tête pleine de bonne volonté.

J’ai commencé par faire une liste des personnes à qui je voulais parler et je me suis vite rendue compte qu’il n’y en avait pas 31… Je me trouvais hypocrite un peu de me forcer à parler à des gens dont, soyons honnêtes, je me fous royalement. Disons que j’ai un bon cercle d’amis et qu’il me suffit. Pourquoi alors avais-je accepté ce défi? Pour repousser mes limites. C’est dans cette optique que j’ai commencé la conversation avec un ancien ami. À ma grande surprise, j’étais contente d’avoir de ses nouvelles. Plus les jours avançaient, plus le jeu devenait une tâche. Ça devenait une tâche d’être sociable.

Après ces quelques conversations, je me suis rappelé pourquoi je ne parlais plus à ces nombreuses anciennes connaissances. Que ce soit pour leur personnalité ou par manque d’intérêt d’entretenir la relation, il était évident que ces êtres humains ne m’apportaient plus rien dans la vie. Ce qui m’a le plus surpris, c’est l’hypocrisie des contacts que j’ai eus. J’ai donc abandonné et j’ai échoué le défi! Il m’aura pris 6 jours avant d’être complètement blasée des conversations banales et en surface que j’avais entretenues avec ces personnes. Bravo Marie l’associable!

Le défi m’aura au moins appris quelque chose; les gens passent dans nos vies et parfois ils ne sont pas là pour rester. Ce court moment m’a rappelé que souvent, il faut laisser partir ces amitiés qui ont été importantes dans nos vies à un moment, mais qui ne le sont plus et qui ont laissé leur place à des amours profonds et sincères. Sur ce, je souhaite à tous de sacrer dehors toutes les relations basées sur le passé qui n’ont plus lieu d’être et qui grugent de l’énergie négative dans nos vies déjà trop stressantes.

Continuez votre lecture

Choisir d’être la fille parmi les gars

Choisir d’être la fille parmi les gars

Camille Bourbonnais -
Se mettre au défi avec 30 jours d’entraînement

Se mettre au défi avec 30 jours d’entraînement

Je ne suis pas une vraie Québécoise, je suis #Mondialaise

Je ne suis pas une vraie Québécoise, je suis #Mondialaise

Audrey X -
Végane pour une semaine

Végane pour une semaine

Audrey Aubertin -
S’aimer le temps d’un été

S’aimer le temps d’un été

Esther Armaignac -
La promesse du bien-être

La promesse du bien-être

Karine Boileau -
Survivre à l’infidélité

Survivre à l’infidélité

Se contenter d’être

Se contenter d’être

Choisir d’être horticultrice en amour

Choisir d’être horticultrice en amour

La procrastination tue la motivation

La procrastination tue la motivation

Camille St-Germain -
À toi qui ne mérites même pas d’être nommé

À toi qui ne mérites même pas d’être nommé

Sarah-Jane Vocelle -
Vivre sans télé, sans Internet, en 2016

Vivre sans télé, sans Internet, en 2016

Audrey Chabot -
Quand l’amitié survit à la distance

Quand l’amitié survit à la distance

Audrey Chabot -
La fois où j’ai pris rendez-vous avec un psychologue

La fois où j’ai pris rendez-vous avec un psychologue

Nerds -
Ces gens qui nous poussent à devenir notre meilleure version

Ces gens qui nous poussent à devenir notre meilleure version

Esther Armaignac -