All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Me chercher dans ma recherche d’emploi

Par Julie Morisset – le dans Carrière
Sans trop de préparation, on finit tous par plonger dans le bain de la recherche d’emploi. Inondés par les offres, on tente de trouver notre voie professionnelle; on établit une base de critères, on détermine un secteur et un endroit, mais avant tout, on essaie de trouver qui on est. Pour ma part, c’est en janvier 2016 que j’ai perdu mon reflet dans le miroir.

Depuis le début de l’année, je nage entre « qu’est-ce que je vais faire de ma journée?» et «qu’est-ce que je vais faire de ma vie?» Vous savez, moins on en fait, moins on a envie d’en faire. Actuellement, c’est où j’en suis rendue. Je passe mes journées devant les moteurs de recherche pour trouver l’emploi de mes rêves, mais je n’ai aucune idée ce que je dois chercher.

Je change d’idée comme je change de «bobettes»; un jour, je veux devenir écrivaine, l’autre jour, je veux devenir massothérapeute… Est-ce que je me perds dans mes passions ou j’essaie de m’en créer? Savoir qui on est et ce qu’on désire n’est pas aussi simple qu’on nous le fait croire. J’ai beau me connaître, j’ai beau savoir ce qui m’intéresse, je n’arrive pas à mettre le doigt sur mes objectifs futurs. Tout m’intéresse, rien ne m’intéresse. J’en suis venue à la conclusion que l’heure et mon niveau de fatigue viennent déterminer mes intentions de vie. Lorsque je suis fatiguée, je veux un travail à la maison. Lorsque je suis motivée, je veux devenir une femme d’affaires. Il vaut mieux que je me mette au café pour m’assurer un avenir prometteur.

En fait, je tente de trouver la perle rare. J’essaie de trouver l’emploi qui va me faire frétiller juste avec une description de tâches, mais je n’ai aucune idée si cet emploi existe. À force de passer mes journées seule à chercher, j’ai fini par me perdre. À bout de souffle, j’ai pris le temps de m’arrêter et de me demander ce que je désirais réellement et, immanquablement, j’ai fini par me demander qui j’étais.

J’ai analysé les chemins qui s’offraient à moi et j’ai évalué mon envie de les parcourir. Il est si simple de suivre la voie qui est tracée sous nos pieds, mais la simplicité n’est pas toujours notre meilleure option. Selon moi, le destin n’est pas unique, il se construit à travers nos décisions et j’ai envie de prendre les bonnes. J’ai envie de tenter ma chance et de trouver la destination qui m’intéresse réellement en déviant des sentiers battus. J’ai envie de devenir celle que je veux être et non celle que je devrais être.

À force de chercher, j’ai déterminé que ma vie était une page vivante de « Où est Charlie ? ». Je cherche, je cherche et je sais que je vais trouver. Je peux me décourager, je peux me fâcher, je peux même abandonner quelques minutes, mais je vais finir par trouver. Tout le monde réussit à le trouver, non? Bien sûr, les gens de mon entourage m’aident à jouer à ce jeu de vie; ils cherchent avec moi, ils me conseillent, ils me motivent, mais, eux, n’ont pas le livre dans les mains. C’est moi qui ai ce livre, je suis le maître du jeu, donc je continue. Les yeux bien ouverts, je cherche; je me cherche.

Vous, vous êtes-vous trouvés?

Vidéo récente
- Carrière

Comment tourner tes défauts en avantages en entrevue

Plus de carrière

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Amélie Desmarais -
Le bonheur est dans le changement

Le bonheur est dans le changement

Karine Boileau -
Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Marie-France Poulin -

Populaires

Qui s’amuse et se respecte s’assemble

Qui s’amuse et se respecte s’assemble

Karine Boileau -
Je suis pas le genre de fille qui attire les gars

Je suis pas le genre de fille qui attire les gars

Alexandra Nadeau-Gagnon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -