All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Les signes de dépression que j’aurais dû voir chez lui

Par Nerds – le dans Amour
Mon histoire d'amour avec Simon était assez banale. Elle a eu un beau début et un dénouement un peu moins beau. Je me demande toutefois si j’aurais pu faire mieux avant en détectant les signes de dépression de Simon.  

Les signes de dépression que j’aurais dû voir chez lui

L’histoire d’amour que j’ai vécue avec Simon* n’a rien d’exceptionnel. Non, vraiment. C’est une histoire d’amour comme toutes les autres avec un beau début et un dénouement un peu moins beau. Bref, pas une histoire qu’on aurait pu mettre à l’écran, Emma Stones incarnant ma petite personne et Ryan Gosling pour jouer le personnage de mon ex. Je me demande toutefois si j’aurais pu faire mieux avant en détectant les signes de dépression de Simon.  

Tout avait pourtant bien commencé. On s’était rencontré au cégep. C’était un cours de littérature. Simon n’aimait pas ça, les livres, mais moi, je l’aimais bien, lui. Alors je l’avais aidé à passer son cours. Évidemment, on s’était rapidement rapproché et sans s’en rendre compte, on s’était rendu jusqu’à l’université, puis jusqu’à notre premier appartement à deux. On partait ensemble pour aller à nos cours et on se retrouvait vers l’heure du souper ou un peu plus tard si l’un de nous avait à aller au boulot. Simon étudiait en droit à l’Université de Montréal tandis que moi j’étais en littérature à l’Université du Québec à Montréal. On était dans deux mondes bien différents, mais on se complétait à merveille. On était une équipe: toujours là l’un pour l’autre. C’était notre principale force.

La mi-session est évidemment rentrée au poste avec son lot de travaux et ses nuits blanches. La mienne était épuisante, mais probablement pas autant que celle de Simon qui devait en plus occuper un emploi à l’Etoh, le bar du quartier. Il est passé au travers de tous ses examens comme un champion. Mais la fatigue avait laissé quelques marques: ses yeux étaient cernés, son teint était blafard et les pensées négatives avaient commencé à prendre la place de sa joie de vivre constante. Je l’ai un peu poussé à se reposer, mais en vain. 

C’est ainsi que la session s’est poursuivie, et l’année. Je voyais de moins en moins Simon. Il passait de plus en plus de temps à l’université, répondait de moins en moins à mes SMS et lorsqu’arrivait le weekend, ne faisait que dormir ou sortir pour aller à l’Etoh. Il était constamment anxieux en ma présence et pris d’une irritabilité inexplicable. N’importe quelle blonde se serait inquiétée, mais je savais qu’il m’aimait. Avec du recul, je me dis qu’il aurait clairement fallu que je m’inquiète.

Homme
Photo par MAFFITI / Merily sur Unsplash

L’été est arrivé. On aurait dit que Simon avait perdu 15 lbs. Quand je lui ai proposé de partir en vacances, sa seule réaction a été de hausser les épaules et de se diriger vers la chambre pour aller s’y coucher. Il était midi et les rayons du soleil nous invitaient à aller nous faire dorer sur une terrasse. Je l’ai laissé seul et suis partie rejoindre des amies au parc Jarry, découragée.

Quand je suis revenue plus tard, Simon dormait toujours. Je suis allée le rejoindre et j’ai vaguement cru l’entendre pleurer pendant dans la nuit, mais c’était probablement mon imagination… Je n’avais jamais vu Simon pleurer en 3 ans de vie de couple; du moins, jamais depuis le début de ses études en droit.

La saison estivale est passée rapidement. Simon ne se levait que pour aller servir de la bière à l’Etoh et parfois y rester très tard avec ses collègues jusqu’à ce que la boisson inhibe tous ses sens… Je ne le voyais plus. Je vivais avec un étranger, mais cela, je n’osais pas me l’avouer. Je ne savais tout simplement pas quoi faire. Je me disais que la rentrée scolaire allait tout régler. C’est un peu ce qui est arrivé:

– Marie, faut que je te parle.

– Simon, tu peux pas commencer ta phrase comme ça!

– Hein?

– C’est interdit. Tout le monde sait ça.

-Whatever. Je suis pas ben. J’ai besoin de prendre une pause de nous, de tout.

-Tu me quittes?

-Ben… hum, ouin. Désolé.

Femme cachée
Photo par Ian Keefe sur Unsplash

Maintenant que j’y repense, j’avais tous les signes de la dépression devant moi: la perte de poids, le surmenage, les problèmes de sommeil, la perte d’intérêt, la tristesse et les problèmes de consommation. Simon va bien maintenant, mais sortir de la dépression lui a pris beaucoup de temps. Je ne pense pas que j’aurais pu changer quoi que ce soit à l’histoire et surtout au dénouement de notre couple, mais je suis convaincue que j’aurais pu encourager Simon à s’aider bien avant en allant voir un médecin pour soigner sa maladie mentale. 

*Nom fictif


Crédit photo de couverture: Photo par Nick Karvounis sur Unsplash

Continuez votre lecture

L’attente de lui

L’attente de lui

Nerds -
J’ai dû tout recommencer, merci à la vie!

J’ai dû tout recommencer, merci à la vie!

Félix Bernier -
10 signes que c’est terminé

10 signes que c’est terminé

Valerie Landry -
Notre TED de la semaine : la dépression est une maladie de notre civilisation

Notre TED de la semaine : la dépression est une maladie de notre civilisation

Geneviève Dallaire -
La dépression, c’est pour les faibles

La dépression, c’est pour les faibles

Fallait que je lui explique

Fallait que je lui explique

Mélissa Lavoie -
En panne de ressources : les difficultés érectiles des jeunes, un sujet encore tabou

En panne de ressources : les difficultés érectiles des jeunes, un sujet encore tabou

Nerds -
J’aime mon quartier: les tops de Villeray!

J’aime mon quartier: les tops de Villeray!

Nerds -
Les signes que tu es trop sensible

Les signes que tu es trop sensible

Valerie Landry -
Unbroken Minds Clothing, des vêtements qui font du bien

Unbroken Minds Clothing, des vêtements qui font du bien

-
103 jours loin de chez soi: il fallait que j’revienne

103 jours loin de chez soi: il fallait que j’revienne

Noémie Lessard -
C’est beau de se voir vieillir ensemble

C’est beau de se voir vieillir ensemble

Melissa Bouchard -
La fois où j’ai dû partir pour mieux revenir

La fois où j’ai dû partir pour mieux revenir

Audrey Chabot -
Les films que tu dois absolument voir en 2017

Les films que tu dois absolument voir en 2017

Hugo Cournoyer -
La première fois qu’on quitte chez nous pour chez soi

La première fois qu’on quitte chez nous pour chez soi

Marie-Joëlle Pratte -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.