All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

En panne de ressources : les difficultés érectiles des jeunes, un sujet encore tabou

Par Nerds – le dans Bien-être, Sexe

 en panne de ressources IMAGE

Valérie a 22 ans, son copain Simon et elle se fréquentaient depuis plus d’un an lorsque ce dernier commence à éprouver des difficultés érectiles. Pannes sexuelles, diminution importante de sa libido, difficulté à maintenir une érection satisfaisante sont quelques uns des symptômes qui se multiplient rapidement. « Au début, nous mettions ça sur le compte de la fatigue et du stress lié au nouvel emploi de mon amoureux, mais avec le temps, le problème est devenu si important que je me questionnais sur mon physique et sur mes performances ». 

Âgé d’à peine 28 ans, Simon  n’est pas le seul jeune homme aux prises avec une telle situation. Pourtant, les études sur le sujet se font rarissimes. Dans un éditorial du Journal of Adolescent Health, la docteure Elizabeth M. Saewyc déplore le manque de recherches concernant la santé sexuelle des adolescents et des jeunes hommes. En effet, alors que des milliers d’études concernant la sexualité des jeunes femmes ont été publiées depuis le début des années 2000, on compte moins d’une dizaine de recherches s’intéressant à leurs homologues masculins. Une situation particulièrement critique selon Saewyc, car les ressources et les politiques mises en places pour répondre aux besoins des jeunes hommes en matière de sexualité dépendent énormément des données et statistiques disponibles.

Vulnérabilité et impuissance

Comme les ressources sont limitées et que le sujet demeure encore très tabou, plusieurs jeunes hommes se sentent démunis face à leur problème. Certains croient même vivre une situation marginale et développent un important complexe qui, selon plusieurs chercheurs, menacerait la santé mentale des jeunes hommes aux prises avec des problèmes de dysfonction érectile :

« C’est quand je me suis rendu compte que je n’étais pas tout seul et que mon meilleur ami vivait la même chose, que j’ai enfin pu en parler. Ça m’a soulagé parce que je n’arrivais pas à exprimer mon problème », confie Simon.

Quand Bruno, 24 ans, s’est mis à éprouver des difficultés sexuelles, sa relation amoureuse, déjà pénible, s’est rapidement détériorée ; instaurant un climat de rancœur particulièrement malsain. « Ma copine mettait beaucoup de pression sur moi, j’étais inquiet et le stress me rendait complètement fou. J’ai commencé à mesurer la gravité de mon anxiété quand j’ai réalisé que je perdais mes cheveux. J’ai pensé consulter, mais je n’ai pas osé. J’ai fait quelques recherches internet sur le sujet, puis je me suis séparé. » Les séquelles de cette épreuve ont pourtant profondément marqué Bruno :

« Pendant presque deux ans j’ai eu peur de m’engager avec les filles, je ne voulais pas revivre ça. »

Un phénomène encore méconnu et mal compris

Au Canada, le sujet est pratiquement ignoré par les chercheurs. De l’autre côté de l’Atlantique, les Européens commencent à peine à s’y intéresser et leur constat est déjà alarmant. Les quelques études disponibles confirment l’importance du problème et la difficulté qu’ont les spécialistes à en cibler les causes. Une étude menée en 2012 par le département d’Urologie de l’Université Vita-Salute San Raffaele en Italie démontre qu’un homme sur quatre qui consulte pour la première fois en matière de dysfonction érectile est âgé de moins de 40 ans. Une statistique surprenante, compte tenu que les causes normales de la dysfonction  sont généralement associées au vieillissement. Les chercheurs supposent donc que les causes de cette dysfonction hâtive soient davantage liées à la santé mentale, psychologique et à la consommation de substances telles que la cigarette, l’alcool et les drogues.

Francis en sait quelque chose. À l’âge de 19 ans, pour gagner de la masse musculaire plus rapidement, le jeune homme s’est procuré des stéroïdes en gélules. Or, Francis a rapidement constaté les effets néfastes de ces substances sur sa libido et sur ses capacités à atteindre l’orgasme. Il savait que des symptômes du genre pouvaient se manifester, mais il ne se doutait certainement pas de la gravité de la situation. Sa copine Coralie, étudiante en sciences infirmières,  raconte qu’après seulement un mois de consommation,  la situation était devenue préoccupante et que les pannes de désirs ont subsisté pendant un mois  suivant l’interruption de la prise d’anabolisants.

Publiée en 2012, une étude suisse menée par l’Université Lausanne concernant la dysfonction érectile et  l’éjaculation précoce chez les hommes de 18 à 25 ans dresse un portrait plus spécifique des facteurs qui peuvent contribuer aux difficultés sexuelles de ce groupe. Parmi un échantillonnage de 2507 répondants, 11,4% d’entre eux ont reconnu avoir des problèmes d’éjaculation précoce. Le tabac, la santé mentale et la consommation de drogues illégales semblaient être des causes directement liées au problème. 743 jeunes, soit 29,9% des sujets, ont quant à eux avoué avoir des difficultés érectiles de gravité légère à sévère. Pour ces derniers, la prise de médicaments sans ordonnance, l’expérience sexuelle et la santé mentale et physique ont paru avoir le plus d’impact sur les résultats. Contrairement aux attentes des chercheurs, dans aucun de ces deux cas, l’indice de masse corporelle a joué un rôle significatif sur la difficulté à atteindre des rapports sexuels satisfaisants.  Bien que ces résultats soient encore préliminaires, les différents chercheurs s’entendent pour critiquer le manque d’attention porté par la communauté scientifique au sujet de la santé sexuelle des jeunes hommes. Les chercheurs suisses ont d’ailleurs rappelé l’importance pour les praticiens d’aborder la question lors des examens médicaux, car la plupart des jeunes patients avouent avoir de la difficulté communiquer leurs problèmes, mais apprécient quand leur médecin aborde le sujet.

*pour des raisons de confidentialité, les noms des témoins ont été modifiés.

Par Alexandra Gosselin.

 @alexegosselin

Vidéo récente
- Bien-être

- Comment Savoir Si Ton Corps Subit Les Effets De L’anxiété ?

Plus de bien-être

5 trucs pour te faire un budget comme un.e vrai.e adulte responsable

5 trucs pour te faire un budget comme un.e vrai.e adulte responsable

Alexandra Nadeau-Gagnon -
Le sexe écolo, pour avoir du plaisir sans polluer la planète

Le sexe écolo, pour avoir du plaisir sans polluer la planète

Alexandra Nadeau-Gagnon -
10 livres pour démystifier la sexualité humaine dans toute sa splendeur

10 livres pour démystifier la sexualité humaine dans toute sa splendeur

Marilou LeBel Dupuis -

Populaires

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

Kim Bélisle -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
L’histoire des pas amoureux

L’histoire des pas amoureux

Stephanie Bureau -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.