All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Toi là, gym-tu ou tu crossfit y’inque?

Par Geneviève Dallaire – le dans Forme
Maintenant que j’ai obtenu ton attention d’une manière douteuse avec un jeu de mots qui l’est encore plus, digne d’un #so2001, parlons de choses sérieuses. On a tous au moins un ami qui parle du CrossFit, comme d’autres parlent de quelque chose à quoi ils sont complètement accros. Ledit sujet finit souvent (non tout le temps) par s’immiscer dans n’importe quelle conversation, comme si les pratiquants avaient une pulsion incontrôlable de parler de leur nouvelle passion et s’acharnent souvent à essayer de nous convaincre de l’essayer pour l’adopter nous aussi. Eh bien, prends-le d’une fille qui a autant de fun dans un gym qu’un hétéro au Sephora et qui a autant, voir peut-être moins, de talent dans les sports qu’un homme-tronc qui s’inscrirait au Tour de France, je suis devenue complètement accro à ce sport et je crois qu’il est important de démystifier les nombreux préjugés qui entourent le CrossFit.

Greg Glassman, le créateur du CrossFit, définit que la spécialité de la discipline est de ne pas avoir de spécialité, le but étant d’être prêts à tout en augmentant la capacité de travail du corps. En effet, les entraînements combinent principalement des exercices d’endurance, d’haltérophile et de gymnastique.

crossfitADM16.2Source : @crossfitadm / Instagram

CrossFit vs l’entraînement en salle

Bien que les deux visent à améliorer la forme physique, peu qualifieraient l’entraînement en salle comme un « sport » au sens propre du terme. La majorité des athlètes utilisent l’entraînement en salle pour augmenter leur endurance cardiovasculaire tout en développant leur musculature afin de les aider à maximiser leur performance dans leur sport respectif. Il s’agit davantage d’un complément que d’un sport en soit.

L’un n’empêche pas l’autre, mais il y a une grande rivalité qui s’est installée entre les deux disciplines. Encore une fois, il s’agit de généralisation de stéréotypes qui alimentent cette guerre. Le gars « bras-chest-bras » qui est musclé comme un bœuf, mais qui n’a pas de cardio est la cible préférée des adeptes de CrossFit qui sont tout aussi musclés, mais qui aiment bien mettre au défi les gens qui se qualifient comme en forme à venir essayer un cours afin de « Prove Your Fitness » (le mantra des CrossFit Games qui visent à couronner l’homme et la femme les plus en forme sur terre chaque année).

Au bout du compte, les deux n’ont pas le même but. L’un est un sport qui vise à former les athlètes les plus en forme possible dans n’importe quelle situation et dans différentes disciplines, tandis que l’autre est une routine individuelle qui n’a pas de but défini qui est précis et partagé de tous. Fini la chicane, je me sens mieux.

Une secte qui nous incite à parler de CrossFit, tout le temps, partout, à tout le monde?

Si tu as l’impression que ton fil d’actualité Facebook est de plus en plus submergé de check in dans des centres de CrossFit, de citations de motivation, de photos prises lors d’entraînements où les gens sont en pleine action avec une barre d’haltérophilie qui semble excessivement lourde, ou encore le cliché des survivants au WOD (workout of the day) à moitié vivants gisant sur le sol, c’est probablement parce que le CrossFit a connu une croissance fulgurante d’adeptes au cours des dernières années.

Selon le magazine Forbes, il s’agit de l’un des sports en plus forte croissance aux États-Unis dont le nombre d’adeptes a crû de plus de 400 % au cours des trois dernières années. Ceci dit, est-ce vraiment la raison qui fait que les adeptes en parlent aussi fréquemment et que plusieurs « non-pratiquants » sentent qu’il s’agit d’une secte étrange puisque leurs amis qui s’y sont convertis ont tous une chose en commun : la dépendance profonde et réelle pour le sport? Je vais être plate, mais il faut vraiment l’essayer pour comprendre.

Accessibles aux gens de tous les âges peu importe la condition physique

C’est un type d’entraînement complètement différent qui permet à M. et Mme Tout-le-monde de repousser ses limites, de se laisser surprendre par ce que son corps est capable de faire et d’être plus fort chaque jour. Voilà pourquoi le CrossFit fait tant d’adeptes, que les gens aiment en parler et tentent d’inciter leur entourage à en faire l’essai. En 6 mois, je suis passée de la fille qui avait du mal à trouver le courage d’aller au gym 3 fois par semaine à celle qui a du mal à s’accorder une journée de repos; je suis passée de la fille qui arrivait à peine à faire un push-up sur les genoux, à celle qui les fait maintenant la tête à l’envers les pieds sur le mur.

Plus qu’un sport, une communauté

Même si certains comparent les liens qui se tissent entre les pratiquants du sport à ceux d’une secte, les gens qui font du CrossFit savent qu’il s’agit d’une communauté. Peu importe le sport, les adeptes ont un langage et une appréciation particulière de l’effort requis pour performer qui les unit.

Cet esprit de famille est amplifié dans un gym de CrossFit parce qu’il y a une réelle synergie entre les membres. Tout le monde s’entraide et celui qui tarde à terminer un entraînement est généralement celui qui en reçoit le plus d’encouragements. Ce qui compte, c’est le dépassement de soi, mais pas au détriment des autres.

Il n’y a rien de plus motivant pour moi que de voir des athlètes professionnels de CrossFit, des corps de métiers comme les policiers et les pompiers réaliser les mêmes exercices que moi ou que le groupe de femmes âgées dans la cinquantaine avancée dans le même gym, qui s’encouragent tous à se donner à fond.

Donc, la prochaine fois que tu entends quelqu’un parler de CrossFit avec passion et engouement, dis-toi que c’est probablement parce que cette personne a enfin trouvé un entraînement qui n’était pas une corvée, qui lui offrait un sentiment de satisfaction après chaque séance, lui permettant de combattre cette petite voix qui nous dit « t’es pas capable », en plus de se sentir plus fort et fier à tous les coups. Je ne sais pas pour toi, mais moi quand j’ai trouvé quelque chose qui m’a apporté autant, je m’y suis accrochée.

Vidéo récente
- Forme

9 exercices pour tonifier le haut de ton corps

Plus de forme

MOOV Activewear : des vêtements d’entraînement 100% québécois

MOOV Activewear : des vêtements d’entraînement 100% québécois

Kapria-Jad Josaphat -
4 recettes post-workout pour faire le plein d’énergie

4 recettes post-workout pour faire le plein d’énergie

Ethel Gutierrez -
8 activités à essayer pour un été sportif et festif

8 activités à essayer pour un été sportif et festif

Esther Armaignac -

Populaires

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Nerds -