All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Ma famille, je l’ai choisie!

Par Joanie Hébert – le dans Bien-être

Ma famille, je l’ai choisie!

On dit que chaque enfant choisit sa famille.

Personnellement, je suis convaincue que ce soit vrai. D’ailleurs, je suis convaincue qu’un petit être m’a déjà choisie et qu’il n’attend que le bon moment pour faire gonfler mon bedon.

J’en suis convaincue parce que je sais que ma famille, c’est moi qui l’ai choisie.

Je l’ai choisie parce qu’elle y comptait la mère la plus douce, la plus compréhensive, la plus présente du monde. Elle avait aussi un coeur tellement immense qu’elle pouvait aimer la planète entière.

Je l’ai choisie parce qu’une grande soeur y était déjà présente. Une grande soeur qui avait beaucoup à m’apprendre et qui m’apporterait mille et une joies au quotidien.

Je l’ai choisie parce qu’il y avait un père sensible, amoureux de la vie, aimant et que je ne verrais malheureusement pas assez souvent. Parents divorcés, familles reconstituées, 1990 style!

Ma famille, je l’ai choisie parce qu’avec elle, tout semblait si simple et qu’elle avait le bonheur facile; ça se voyait d’en haut.

Ma famille, je l’ai choisie en ne sachant pas trop ce que c’est que d’avoir la chance d’être élevée par deux parents en même temps. Je ne le savais pas, mais je sais maintenant que c’est possible; qu’un parent dévoué et déterminé peut jouer les deux rôles à la perfection. J’ai aussi eu la chance d’avoir quatre parents. Ça fait beaucoup d’amour, ça.

Je l’ai choisie en ne sachant pas que nous vivrions dans la violence conjugale durant beaucoup trop longtemps. Je ne le savais pas, mais cette épreuve ferait en sorte qu’un homme allait difficilement gagner ma confiance et qu’au moment où il l’aurait, il devrait constamment prouver qu’il la méritait. Pauvre lui, il la perdrait si facilement aussi… Malgré tout, avec les années, cette épreuve m’a appris le pardon.

Je l’ai choisie en ne sachant pas que l’argent serait notre plus grand souci et que l’on s’en sortirait avec l’aide d’un petit peu n’importe qui. Je ne le savais pas, mais ceci m’a poussée à vouloir aider autrui, à avoir le sens du partage et la conscience de la valeur de chaque sous.

Je l’ai choisie en ne connaissant pas ses failles et ses faiblesses, car d’en haut, je n’y voyais que le beau. Et le beau, mon Dieu qu’il était beau.

Je l’ai choisie parce que l’amour et le respect régnaient dans cette famille.

Je l’ai choisie parce qu’eux, ils savent pour de vrai que ce qu’on a de plus précieux dans la vie, c’est la famille.

Ma famille, je l’ai choisie parce que j’y rencontrerais les meilleures personnes qui existent.

J’y rencontrerais surtout les deux femmes de ma vie : celle qui me l’a donnée et celle qui a tout fait, parfois sans le savoir, pour me la sauver.

10345829_10154111103875257_8941525182236753550_n
Source : Joanie Hébert

Continuez votre lecture

Je l’ai laissé partir

Je l’ai laissé partir

Audrey Chabot -
Ta place dans la famille

Ta place dans la famille

Audrey X -
Je ne parle plus à ma mère

Je ne parle plus à ma mère

Laurence Nguyen -
Ma (pas méchante) belle-mère

Ma (pas méchante) belle-mère

Nerds -
J’ai d’autres qualités : ma première pire journée

J’ai d’autres qualités : ma première pire journée

Ève Landry -
Ma famille recomposée, une équipe à part entière

Ma famille recomposée, une équipe à part entière

Noémie Laplante -
J’ai choisi d’arrêter la pilule

J’ai choisi d’arrêter la pilule

Je n’ai pas le droit de détester ma vie

Je n’ai pas le droit de détester ma vie

Nerds -
L’obsession de vouloir planifier son futur

L’obsession de vouloir planifier son futur

Valérie Martel -
Au jour le jour, l’amour: Repas chez la belle-famille

Au jour le jour, l’amour: Repas chez la belle-famille

À toi que je rencontre toujours au mauvais moment de ma vie

À toi que je rencontre toujours au mauvais moment de ma vie

Nicolas Sipak -
La fois où il m’a dit qu’il n’aimait pas ses parents

La fois où il m’a dit qu’il n’aimait pas ses parents

Alice Gaudreau -
Et si je te disais non?

Et si je te disais non?

Chloé Néron -
Je voulais l’amour tellement fort!

Je voulais l’amour tellement fort!

Éliza Lafond -
La famille Bélier : un véritable « feel-good movie »

La famille Bélier : un véritable « feel-good movie »

Nerds -