All time BetterBe Branchez-vous Carrières

J’ai essayé de suivre le plus de tendances pendant un mois

Par Nerds – le dans Chroniques
«Je devais aussi manger vegan et keto pendant 1 mois. Je me suis dit que ce serait «lol» d’aller au restaurant, encore plus avec une date Tinder [...] Ce soir-là, j’ai peu mangé, j’ai réussi à faire fuir une date Tinder et j’ai presque fait faire un burn-out à un serveur en 45 minutes tapantes. Je ne suis plus retournée au restaurant.»

Je ne suis pas une personne tendance. Loin de là. Je n’ai pas l’air de la chienne à Jacques, je te rassure. Je ne suis juste pas du genre Kim Kardashian et autres. J’imagine que c’est pour cette raison que, lors d’une soirée obscure dans un bar tout aussi obscur, mes amies m’ont fait parier de suivre le plus de nouvelles tendances possible durant 1 mois. C’est donc à cheers de shots vodka pickles que j’ai accepté, pour quelques 20 piasses, de perdre beaucoup de mon précieux temps et de tomber dans l’univers cauchemardesque des influenceurs et autres vedettes hip.

Une petite (ou presque) remise en forme

Marcher
Photo par Bruno Nascimento sur Unsplash

 

Étant donné que je ne suis pas une personne très en forme (ma plus grosse activité physique consiste à me rendre jusqu’à l’ascenseur de la job et à appuyer sur le bouton du 6e étage… no joke), je me suis dit que ce serait une bonne idée que j’intègre le Hot Yoga et le Top Body Challenge, deux grandes tendances sport, à mon petit pari. Non seulement je gagnerais plein de cash (ok un peu), mais en plus, j’aurais une shape à rendre jalouse n’importe quelle actrice d’Alerte à Malibu. Je me disais ça AVANT de commencer ces deux activités-là. Parce qu’après une semaine à suer ma vie comme jamais auparavant, je me demandais juste si j’allais survivre et comment les gens qui faisaient autant de sport réussissaient à avoir une vie (sortir avec leurs amis, prendre le temps de snoozer 8 fois chaque matin, écouter les How I Met Your Mother en rafale pour la 3e fois, manger de la pizza en riant des candidats d’Occupation Double). Si le Hot Yoga me demandait de prendre la forme d’un bretzel et d’essayer d’avoir la souplesse d’une ballerine pendant des séances de 90 minutes trois fois par semaine dans un genre de sauna, le Top Body Challenge, lui, requérait que je souffre à raison de 30 à 45 minutes par jour, 5 jours par semaine. Je devais gérer mon agenda comme le président des States, sans le teint salon de bronzage cheap. #sorrynotsorry

Aller au resto: l’enfer

Hamburger
Photo par Oleg Ivanov sur Unsplash

 

Je devais aussi manger vegan et keto pendant 1 mois. Vegan, ce ne serait pas trop dur que je me disais. Je ne mangeais déjà pas beaucoup de viande. Du moins, c’est ce que je pensais. J’avais un peu oublié le fait que j’aimais manger du fromage et du pepperoni sur ma pizza, des hamburgers à 3h du mat’ quand je revenais des bars avec mes amies et de la sauce à spaghetti spéciale boulettes de mon papa. Mais cela n’avait pas tant d’importance, car je n’avais plus le temps pour sortir dans les bars ou manger de la pizza le vendredi soir avec mes amies. J’ai donc éliminé de mon alimentation tout ce qui provenait des animaux. Je ne mangeais plus de viande, mais également plus de poisson, d’oeufs, de miel et de lait. La première fois que j’ai fait mon épicerie, j’ai probablement erré dans les allées durant un bon 30 minutes avant de trouver une idée de repas à manger. C’est qu’en plus, mes amies m’avaient donné comme challenge de manger keto. Je devais donc consommer peu de glucides (par exemple, des produits céréaliers, des biscuits, des légumineuses, des fruits), mais manger beaucoup de produits contenant des lipides. Je pouvais donc, grosso modo, manger des noix, des arachides, des fruits peu sucrés et des légumes peu sucrés… Je me suis dit que ce serait lol d’aller au restaurant, encore plus avec une date Tinder. Juste pour voir, t’sais. Le serveur a beaucoup ri (not) quand je lui ai fait la liste de toutes mes restrictions alimentaires. La bonne humeur sur son visage se démolissait peu à peu, tandis que je lui disais ce que je pouvais manger et ne pouvais pas manger sur le menu. Ce soir-là, j’ai peu mangé, j’ai réussi à faire fuir une date Tinder et j’ai presque fait faire un burn-out à un serveur en 45 minutes tapantes. Je ne suis plus retournée au restaurant pendant un mois et j’ai appris à consulter une panoplie de sites Internet pour me nourrir convenablement. Des recettes aux épinards, on en trouve plus qu’on le croit!

Jouer à se mettre des faux cils sans se crever un œil

Maquillage
Photo par Manu Camargo sur Unsplash

 

Les dernières tendances du moment que je devais intégrer à ma routine, c’était les faux cils et le contouring. Avant de demander l’aide de mes amies fashionistas ou d’une pro du Sephora pour le contouring, je me suis dit que j’essaierais de me maquiller toute seule, à l’aide d’un tutoriel sur YouTube. C’était une mauvaise idée. Après la première minute du tutoriel, j’avais l’air d’un clown en différents tons de beige. Je me suis résolu à aller chez Sephora demander les conseils d’une experte, mais j’aimais mieux, sans l’ombre d’un doute, partir à la job ou vaquer à mes occupations sans contouring. Ma peau respirait mieux et je pouvais faire une sieste de grand-mère sans avoir l’impression qu’une partie de ma face allait s’étamper dans ma literie. Certes, j’étais pas au bout de mes peines. Je devais aussi essayer la tendance des faux cils, et ce, sans m’enduire les yeux de colle. C’est donc plein d’assurance que je me suis rendue au Jean Coutu et que je me suis cherché une amie, aka une cosméticienne, pour qu’elle m’explique comment appliquer mes extensions. Après avoir compris toutes les étapes qui demandaient une certaine minutie, j’ai commencé l’opération «Yeux de Barbie». J’ai coupé mes faux cils, les ai enduits de colle et les ai appliqués du mieux que je pouvais sur mes yeux en tentant, tant bien que mal, de ne pas me crever un oeil avec ma pince à épiler. Si, au début, j’étais assez satisfaite du résultat, je me suis rendu compte, après coup, que j’avais mal mis mes faux cils et que mes yeux avaient désormais l’air croches à cause du manque de symétrie. On passera pour l’effet glamour et cute de la chose, mettons. 

Je ne suis pas une personne tendance et je m’en fous

Bien que j’aie réussi mon pari, le nombre de temps que j’y ai investi n’en valait pas la peine, mais alors là, vraiment pas du tout. J’ai pris du retard sur TOUTES mes séries télé, je me suis restreinte à manger des choses qui ne me plaisaient pas, j’ai appris qu’il était possible de suer sur toutes les parties inimaginables de son corps (oui, oui) et que le contouring est une manière très étrange de se peindre la face avec plusieurs fonds de teint différents. Bref, les tendances, c’est ben, ben cool, mais pour celles qui ont du temps. J’aime mieux passer le mien à écouter des reprises de The Biggest Loser en mangeant ce que j’aime et en me faisant les ongles!


Crédit photo couverture: Photo par Jazmin Quaynor sur Unsplash

 

 

Continuez votre lecture

J’ai décidé d’arrêter l’alcool pendant un an!

J’ai décidé d’arrêter l’alcool pendant un an!

Nerds -
Pourquoi j’ai dit adieu à la balance

Pourquoi j’ai dit adieu à la balance

Kristine Bergeron -
La fois où j’ai décidé de fonder mon entreprise

La fois où j’ai décidé de fonder mon entreprise

Andreane Viau -
Comment j’ai appris à cuisiner (astuces et recettes)

Comment j’ai appris à cuisiner (astuces et recettes)

Sarah Leblanc -
J’ai d’autres qualités : ma première pire journée

J’ai d’autres qualités : ma première pire journée

Ève Landry -
J’ai marché sur l’eau (dans un ballon géant)

J’ai marché sur l’eau (dans un ballon géant)

Sarah Leblanc -
Coup de coeur: Le mascara Twist Push-Up de Marcelle

Coup de coeur: Le mascara Twist Push-Up de Marcelle

-
J’ai essayé d’être adulte et c’est pas pour moi, merci

J’ai essayé d’être adulte et c’est pas pour moi, merci

Ève Landry -
J’ai vraiment essayé d’y croire

J’ai vraiment essayé d’y croire

Éliza Lafond -
Lash lift: une tendance qui gagne en popularité

Lash lift: une tendance qui gagne en popularité

Nerds -
Scuse-moi, j’ai pas l’étincelle.

Scuse-moi, j’ai pas l’étincelle.

Nerds -
Voici pourquoi j’ai arrêté le Top Body Challenge

Voici pourquoi j’ai arrêté le Top Body Challenge

Nerds -
La première fois de ma vie où j’ai lâché prise

La première fois de ma vie où j’ai lâché prise

Marie-France Poulin -
4 réalisations que j’ai faites en 2016

4 réalisations que j’ai faites en 2016

Sarah-Jane Vocelle -
À moi, que j’ai perdu au fil du temps

À moi, que j’ai perdu au fil du temps

Nerds -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.