All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Mon premier contact avec la DivaCup

Par Alexandra Nadeau-Gagnon – le dans Bien-être
Dans toute notre volonté à sauver la planète et à se simplifier la vie, nous, les femmes, en ce qui a trait à nos règles, il faut avouer que la coupe menstruelle est un incontournable. Je l'ai essayée et je te dis ce que j'en ai pensé. Je te donne même des petits trucs en bonus!

Ça fait environ une dizaine d’années qu’on entend davantage parler des coupes menstruelles, ces petits récipients aujourd’hui faits de silicone et qui sont une alternative écologique aux tampons. La première fois que j’en ai entendu parler, il y a possiblement une dizaine d’années, justement, je m’étais dit «Ark! Jamais je vais utiliser ça, c’est ben trop dégueu!». Imagine, te rentrer une petite coupe dans le vagin pour recueillir ton flux menstruel, enlever ladite coupe pour vider ledit flux dans la toilette, mais surtout: laver la fameuse coupe après! Rien que d’y penser j’avais des frissons.

Mais t’sais, il faut jamais dire jamais! Il y a quelques mois, je me suis découvert une nouvelle passion pour le zéro déchet et je me suis dit que je pouvais bien passer au-dessus de mon phénoménal dédain pour aider l’environnement. C’est ainsi que je me suis procuré ma toute première DivaCup.

Le déballage

Quand je suis arrivée chez moi, j’ai tout de suite voulu déballer mon nouvel achat. Je n’en avais pas besoin avant deux semaines, mais who cares? C’est le fun déballer de nouveaux trucs! J’étais ben excitée en ouvrant la boîte, mais je suis restée un peu l’air bête quand j’ai pris la coupe dans ma main. Je sais pas à quoi je m’attendais exactement, mais je l’ai trouvé vraiment petite. Genre, je croyais pas du tout pouvoir durer 12 heures sans la vider comme c’est indiqué. Sérieux, elle rentre dans la paume de ma main! Je suis donc devenue sceptique assez vite.

Quand même, en bonne consommatrice que je suis (et en bonne moumoune que je suis aussi, on va se le dire), j’ai pris le mode d’emploi et je l’ai lu très attentivement. C’est pas vrai que je vais insérer un truc dans mon vagin sans tout savoir à son sujet avant! J’apprends que je dois faire bouillir ma DivaCup dans un chaudron pendant 5 minutes. Ok, legit, je veux pas pogner plein de microbes. Puis, je lis la méthode d’insertion – c’est quand même le bout important de l’histoire! C’est bon, ça ne semble toujours pas si complexe. Ça dit ensuite qu’une fois la coupe insérée, pour t’assurer qu’elle s’est bien dépliée pour éviter les fuites, tu dois la prendre par sa base et arriver à la tourner de 360° dans les deux sens. Hum, ok… Mon scepticisme a atteint un petit niveau supplémentaire.

Le jour J

Fallait bien que ça arrive un jour. Quand j’ai réalisé que mes menstruations étaient commencées, j’ai eu un petit stress, je l’avoue. Même si j’avais bien mémorisé la méthode d’insertion de ma DivaCup, je suis retourné lire le mode d’emploi et je l’ai laissé ouvert sur le coin de mon lavabo pendant le processus, juste au cas. Ben oui, ce petit bout de papier me donnait un peu de courage. #jaipeurdetout Je me suis accroupie sur le plancher de ma salle de bain, j’ai plié ma coupe en «U», et j’ai essayé de la mettre à sa place. Mais là, comment tu fais pour savoir si elle est bien placée? Ça, c’est le boutte (pas) le fun et absolument zéro gracieux.

via GIPHY

Je te rappelle que dans le mode d’emploi, ça dit de prendre la coupe par sa base et de la tourner dans les deux sens pour être certaine qu’elle est bien dépliée. Ça dit aussi que tu peux essayer de faire le tour de la coupe avec ton doigt pour voir. Est-ce que j’ai besoin de te rappeler que la coupe est dans mon dedans et que tout à coup, elle a l’air moins petite? Comment tu veux que je fasse ça?!? J’ai essayé l’histoire du 360°, mais sans succès. J’ai essayé le truc de passer le doigt autour de la coupe, c’est pas si facile non plus. Et même si tu sens qu’elle renfonce vers l’intérieur par bouttes, tu sauras sûrement pas vraiment quoi faire pour remédier à la situation. Perso, je l’ai enlevée et remise genre 4 fois avant d’être un peu satisfaite du résultat, pour finalement réaliser une heure plus tard qu’elle était pas tout à fait correctement insérée et que j’avais quelques fuites. Dans le mode d’emploi, ils conseillent aussi de l’essayer pour la première fois quand t’es chez toi, au cas. Je te le conseille aussi!

Premières impressions

Je t’avoue qu’au début, j’ai pas tant trippé. Le mode d’emploi (oui, j’y reviens encore, à lui) indique que ça peut te prendre un bon 2-3 cycles avant d’être vraiment à l’aise avec l’insertion de la coupe et c’est très vrai. La première semaine, je ne l’insérais clairement jamais comme il faut. T’sais, un tampon que t’insères mal et qui te gosse jusqu’à ce que tu le changes? Même affaire. J’avais pas de fuites, là-dessus ça allait (je mettais quand même les protège-dessous lavables que je m’étais procurés en même temps que ma DivaCup, au cas), mais je sentais vraiment un inconfort. Des fois, je marchais et j’avais l’impression qu’elle voulait sortir. C’était 1000 fois pire quand je faisais mon tapis roulant au gym. Évidemment, les chances que cette chose sorte toute seule sont assez minces, mais t’sais, tu veux pas prendre de chances avec ces affaires-là.

Bref, mettre la DivaCup était assez chiant, en plus de toujours la sentir et avoir peur de la perdre. À la fin de la semaine, je me suis dit que j’allais lui laisser une chance, mais j’avoue que je regrettais un peu de m’être embarquée là-dedans.

via GIPHY

Je dois quand même spécifier que malgré toutes mes réticences initiales face à la DivaCup et son côté dégueu, c’est vraiment pas si pire. À moins que tu fasses une gaffe quelconque en l’enlevant, tu te retrouveras jamais avec du sang sur les mains. Personnellement, j’arrive à la garder 12 heures sans la vider, même lors de la pire journée de mon cycle, et elle n’a jamais été assez pleine au point de se renverser sur moi avant que j’aie le temps de la vider dans la toilette. Ça, évidemment, ça dépend de ton flux, c’est possible que tu aies besoin de la vider au cours de la journée.

Mon verdict

Ça fait maintenant 3 mois que j’utilise ma DivaCup et, sincèrement, je ne reviendrais pas en arrière. Oui, la première semaine a été vraiment désagréable, mais dès la deuxième, ça allait beaucoup mieux. J’ai l’avantage d’avoir une collègue qui l’utilise depuis longtemps et qui m’a donné quelques trucs qui m’ont aidé. Même si je mets encore mes protège-dessous lavables au cas (paranoïa de fille qui a déjà fait une grosse tâche dans ses pantalons en secondaire 1), je n’ai jamais eu de fuite avec ma coupe menstruelle, contrairement aux tampons. Je ne la sens plus du tout quand je la porte et je peux marcher, courir, sauter, whatever, sans avoir l’impression que je risque de la perdre à tout moment.

Conseils d’amie

Comme je t’ai dit, j’ai eu droit à des conseils de ma collègue qui m’ont grandement aidé avec l’insertion de ma DivaCup et j’ai développé quelques trucs moi-même avec la pratique et je me suis dit que j’allais te les partager pour que tu sois bien outillée dès la première journée!

  1. Personnellement, j’ai essayé les deux manières de plier ma DivaCup et je préfère de loin la plier en «U», je trouve que ça va mieux et le pliage tient mieux;
  2. Oui, en principe, tu insères la coupe et elle se déplie toute seule dans ton vagin, mais je te conseille de l’insérer seulement un peu, puis de lui laisser tout de suite la chance de se déplier avant de l’insérer totalement. Depuis que je fais ça, elle se déplie au complet chaque fois, sans exception, et c’est même facile de faire le truc du 360° que je trouvais impossible au début;
  3. Si tu as besoin de l’aider à se déplier à l’intérieur, utilise ton doigt pour faire le tour de ta coupe et appuie sur ta paroi vaginale là où ta coupe semble manquer d’espace. C’est pas une méthode sans faille, mais ça arrive que ça règle le problème;
  4. Au moment de retirer ta coupe menstruelle, sors-la autant que tu peux, mais quand t’es rendu à peu près au 3/4, prends-la plus vers le haut et squeeze-la un peu pour l’aider à sortir. Elle est pas grosse, la coupe, mais la sortir juste de même dans sa pleine extension, ça fait pas du bien.
  5. Ça se peut que tu te lèves un matin, que tu te rendes à la salle de bain, que tu veuilles enlever ta coupe, mais que tu la trouves pas. Oui, oui! J’y croyais pas quand je l’ai lu dans le mode d’emploi, mais c’est un fait. Ça se peut qu’elle renfonce un peu trop et que tu aies du mal à atteindre la petite tige à la base. Of course, c’est un peu paniquant, mais fais juste t’accroupir au sol, relaxe, et force un peu comme si tu voulais faire caca. Tu vas voir, elle va réapparaître ben vite!

 

Voilà ma (très) honnête expérience avec la DivaCup. J’espère que je t’ai pas fait peur, c’était vraiment pas mon intention! Sincèrement, en plus d’être écologique, je trouve que la DivaCup est beaucoup plus pratique et efficace que les tampons, en plus de ne pas risquer de souffrir d’un choc toxique parce que tu l’as gardé trop longtemps. Je te conseille vivement de faire le switch!


Crédit photo de couverture: ansyvan | Bigstock

Continuez votre lecture

Petit guide 101 de la Diva Cup ou de la coupe menstruelle

Petit guide 101 de la Diva Cup ou de la coupe menstruelle

Marie-Pier Hamon -
Un premier voyage de couple, ça se planifie!

Un premier voyage de couple, ça se planifie!

Jamais sans mon meal prep: spécial BBQ

Jamais sans mon meal prep: spécial BBQ

La Cup : mythes et croyances

La Cup : mythes et croyances

Nerds -
Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Jamais sans mon meal prep: même quand on manque de temps

Jamais sans mon meal prep: même quand on manque de temps

Doit-on être propriétaire pour réussir sa vie? #adulting

Doit-on être propriétaire pour réussir sa vie? #adulting

5 trucs pour survivre à ton déménagement

5 trucs pour survivre à ton déménagement

Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

Jamais sans mon meal prep: spécial salades

Jamais sans mon meal prep: spécial salades

Aimer son corps, ça s’apprend

Aimer son corps, ça s’apprend

Nerds -
Ces superbes hôtels vont te donner envie de voyager!

Ces superbes hôtels vont te donner envie de voyager!

Quelques astuces pour optimiser ta recherche d’emploi

Quelques astuces pour optimiser ta recherche d’emploi

Nerds -
Netflix Canada: nouveautés disponibles en juin 2019

Netflix Canada: nouveautés disponibles en juin 2019

Nerds -
Comment réussir à sortir de ta zone de confort?

Comment réussir à sortir de ta zone de confort?

Alexandra Nadeau-Gagnon

Auteure, rédactrice et réviseure. Alexandra aime lire, aller au ciné, boire du thé et flatter ses chats.