All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Découragement et démotivation: la honte?

Par Sarah Lussier – le dans Bien-être
S’il y a bien des sujets tabous, c’est le découragement et la démotivation. Ces sujets touchent tout le monde sans exception, car un jour ou l’autre, nous vivons du découragement face à une adversité et une démotivation dans l’atteinte d’un objectif.

Pourtant, même si le découragement et la démotivation sont des expériences que nous vivons au moins une fois dans notre existence, pourquoi on s’efforce tant bien que mal de cacher, camoufler ou combattre ces sentiments? Pourquoi tout cela est vécu de manière honteuse?

«Je ne me décourage pas, car chaque tentative infructueuse qu’on laisse derrière soi constitue un autre pas en avant.»

– Thomas Edison

Le découragement

Tout d’abord, il faut comprendre que le découragement est un sentiment ressenti intérieurement suite un problème vécu qui est perçu comme trop gros à surmonter ou comme une grande montagne à gravir. C’est une réaction face à une perception négative d’une situation ou d’un objectif à atteindre.

La démotivation

Par contre, la démotivation, c’est de perdre la raison pour laquelle on avait tel but ou tel rêve. C’est de perdre le sens même du projet ou de l’idée qui nous stimulait à la base.

Dans tous les cas, il n’y a pas de honte à vivre de tels sentiments ou de vivre cette perte de sens vers où nous allions auparavant. Mais que signifie la honte? La honte, selon les définitions retrouvées sur le Web, c’est un «déshonneur humiliant», un «sentiment pénible d’infériorité ou d’humiliation devant autrui». Est-ce qu’être découragé ou démotivé fait vraiment de nous des êtres moindres? Non. Est-ce que cela nous rend inférieurs? Non plus. C’est notre propre perception et le regard que nous portons sur nous-mêmes qui sont négatifs. En eux-mêmes, ils sont des signaux d’alarme de notre discours intérieur et de notre façon à nous traiter personnellement. Ça parle de nous!

femme devant mirroir
DANNY G | Unsplash

Ces étapes font partie de la vie, que nous le voulions ou non. On est humain. Il arrive parfois que nous nous essoufflions, et c’est correct. Cela nous enseigne à nous arrêter, à respirer, à reprendre des forces et à mieux vivre notre vie pour viser un meilleur équilibre. Nous avons besoin de signaux qui agissent comme un système d’alarme pour nous guider. L’essoufflement en est un parmi d’autres. En fait, le problème n’est pas le signal d’alarme, mais le fait que nous ne l’écoutons pas et que nous ne faisons rien pour rétablir l’équilibre perdu. Que ce soit avec le découragement, la démotivation, l’essoufflement… il suffit juste de les écouter. C’est aussi simple que cela.

L’ego, notre ennemi numéro 1

Malheureusement, notre ego est très puissant et croit qu’il sait tout. Il ne veut surtout pas écouter ces signaux d’alarme par peur de ne pas avoir raison. Mais prenez par exemple votre voiture; si vous roulez et que tout à coup un voyant lumineux rouge clignote sur votre tableau de bord, vous aurez probablement le réflexe de vous arrêter quelque part et d’analyser quel est le problème. Si cela est grave, vous n’allez pas reprendre la route, mais plutôt appeler une remorqueuse qui vous escortera jusque dans un garage pour faire réparer votre voiture. Pourquoi, avec nous-mêmes, nous ne ferions pas de même? Sinon, comment pourrons-nous avancer et nous déplacer vers l’avenir aussi efficacement?

Exprimer son découragement, une force et non une faiblesse

Personnellement, j’ai expérimenté le découragement intensément, récemment, lorsque je travaillais fort sur mon projet d’entreprise. Après déjà quelques années de travail acharné sur le démarrage de mon entreprise, j’ai ressenti un profond découragement, ce qui a entraîné une démotivation. Pourtant, j’avais toujours ma passion, le désir de faire naître ce projet et de le faire rayonner. C’est alors que j’ai constaté que j’avais honte de ces sentiments et qu’au début, je les camouflais. Je ne voulais pas que les autres sachent que j’étais découragée, essoufflée, écœurée, par moment, de tenir le fort de mon projet. Jusqu’au jour où j’ai décidé délibérément d’oser exprimer mon découragement et ma démotivation, et de me libérer de cette honte que je portais. J’étais tout simplement à bout de jouer à la Superwoman, à la femme parfaite et toujours hyper dynamique. Moi aussi, j’ai mes moments difficiles, et je suis humaine, alors je suis imparfaitement parfaite.

femme qui somnole
Stacey Gabrielle Koenitz Rozells | Unsplash

Un soir, j’étais dans ma voiture, stationnée en plein milieu d’un stationnement, seule, en pleine nuit, dans un silence glacial. J’ai pris mon téléphone et, par désespoir, j’ai composé le numéro de mon père. Il a décroché et nous nous sommes mis à discuter pendant plus de deux heures. J’ai versé toutes les larmes de mon corps, j’ai crié, j’ai exprimé tout ce qui n’allait pas, et surtout, j’ai dit haut et fort que la fille toujours passionnée que je suis était découragée et démotivée.

Au départ, j’avais peur du jugement et du regard des autres, mais en parlant avec mon cœur, j’ai touché les autres, car au final, tout le monde peut comprendre cela. Tout le monde passe à travers ces expériences de la vie.

À la fin de cet appel, ma situation n’avait pas changé, mais moi oui. Du moins, un peu. J’étais libérée de cette honte qui m’envahissait et me contrôlait à ne pas être découragée démotivée, essoufflée.

Comprendre la honte 

N’ayez pas honte de votre découragement ou de votre démotivation. En fait, vivez-là, acceptez-là, comprenez-là, et après un moment de recul et de repos, relevez-vous avec une nouvelle solution à appliquer, et foncez.

Dans toute l’histoire de l’humanité, chaque héros a mis un, et même deux genoux à terre, mais ce qui en a fait des héros, c’est qu’ils se sont toujours relevés.


Crédit de couverture: Pixabay

Plus de bien-être

Pardonner: la voie de la libération

Pardonner: la voie de la libération

Je juge donc je suis

Je juge donc je suis

Le respect, cette «loi» qui se fait entendre

Le respect, cette «loi» qui se fait entendre

Populaires

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Top 5 des podcasts québécois à écouter absolument

Top 5 des podcasts québécois à écouter absolument

Le meilleur des descriptions Tinder pour rire ou pleurer de découragement

Le meilleur des descriptions Tinder pour rire ou pleurer de découragement