All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Je ne sais pas

Par Collaboration spontanée – le dans Psycho
À l’aube de mes 25 ans, j’ai fait mes premiers pas dans le vrai monde des adultes, et ce, il y a quelques mois déjà. La carrière, les REER et toutes les questions existentielles qui concernent cette fameuse vie d’adulte (les bébés, le travail, la maison, le mariage, etc.) Juste à en parler, j’ai la nausée.

Et si présentement, la meilleure et la plus certaine des réponses que j’avais à toutes ces questions c’était: «je ne sais pas»?

Je suis diplômée en enseignement en adaptation scolaire et sociale et je terminerai dans quelques semaines mon premier contrat d’enseignement à temps plein. Là, tout de suite, maintenant, j’adore ce que je fais. Est-ce que je veux enseigner pour les 35 prochaines années? Je ne sais pas.

Dans un futur proche (ou pas), j’aimerais éventuellement fonder une famille et avoir un joli «chez nous» à notre image. Dans combien de temps? Avec qui? Dans quelle ville? Combien d’enfants? Je ne sais pas.

Je suis une amoureuse des voyages. Je voudrais toujours partir pour de nouvelles aventures. Ma prochaine destination? Combien de temps je serai partie? En solo ou avec des amis? Je ne sais pas.

Je pense qu’on comprend le concept ici. Tout ça pour dire que la vie d’adulte me fait sentir plus incertaine que jamais, mais cette incertitude, je l’apprécie. Je mentirais si je disais que je n’ai jamais peur et que tout est toujours sous contrôle, mais c’est l’histoire d’une vie ça, non?

Est-ce vraiment nécessaire que nos vies soient toujours prévues au quart de tour? Ai-je vraiment besoin de savoir que je vais me marier à l’église du quartier en 2021, que je vais avoir 3 bébés entre 2022 et 2027, pis que ma première maison va être dans un cul-de-sac à Charlesbourg? ARK. C’est comme si on me disait à l’avance la date de ma mort.

Dans mon monde, en savoir trop, trop tôt, c’est ne pas pourvoir profiter du ici et du maintenant. Je ne veux pas que mes décisions soient influencées par un futur déjà tout planifié. J’ai envie d’avoir le pouvoir de changer et de créer ce futur qui m’est pour l’instant inconnu.

Je n’ai pas la science infuse, mais j’ai l’impression que tout serait plus simple si on ne savait pas. On éviterait surement de passer des heures à essayer de changer ce qu’on ne contrôle pas.

Ne pas savoir, la clé du bonheur? Je ne sais pas.

Collaboration spontanée
Par Marie-Pier Robitaille

Continuez votre lecture

J’ai pas de projet d’avenir, c’est grave ?

J’ai pas de projet d’avenir, c’est grave ?

Esther Armaignac -
L’obsession de vouloir planifier son futur

L’obsession de vouloir planifier son futur

Valérie Martel -
Je suis la fille qui ne se gère pas

Je suis la fille qui ne se gère pas

Ève Landry -
Celle que je ne suis pas

Celle que je ne suis pas

Me chercher dans ma recherche d’emploi

Me chercher dans ma recherche d’emploi

Julie Morisset -
Qui ne se plante pas ne grandit pas

Qui ne se plante pas ne grandit pas

Sarah Lussier -
Ce que tu ne sais pas sur moi

Ce que tu ne sais pas sur moi

Quand changer d’idée n’est pas synonyme d’échec

Quand changer d’idée n’est pas synonyme d’échec

Melina Geremia -
La sagesse du biscuit chinois

La sagesse du biscuit chinois

Geneviève Gauthier -
Je ne suis pas une vraie Québécoise, je suis #Mondialaise

Je ne suis pas une vraie Québécoise, je suis #Mondialaise

Audrey X -
Quand ton plan A ne fonctionne pas

Quand ton plan A ne fonctionne pas

Cynthia Lauzé -
L’avenir: choisir sa branche

L’avenir: choisir sa branche

Nerds -
Je me suis trouvée

Je me suis trouvée

Alice Gaudreau -
Je suis une romantique

Je suis une romantique

Geneviève Gauthier -
Merci, Londres

Merci, Londres

Éliza Lafond -

Collaboration spontanée

Si tu es intéressé.e à écrire de manière spontanée pour Nerds, n'hésite pas à nous contacter par courriel au contact@nerds.co!