All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Je te stalk, tu me stalk, il nous stalk…

Par Nerds – le dans Bien-être, Santé

Que celui ou celle qui n’a jamais stalké quelqu’un sur Facebook me jette la première pierre. (À moins que ce soit parce que cette personne est aveugle, auquel cas ça pourrait être dangereux de commencer à pitcher des roches juste comme ça.) Sérieux, ça me fait un peu rire quand quelqu’un essaie de nous faire croire qu’il n’a JAMAIS fait ça. Éventuellement, on finit toujours par trouver quelques exceptions qui, selon cette même personne, ne comptent pas.

C’est parce que, selon ces personnes-là, stalker quelqu’un sur Facebook, c’est forcément creepy.

C’est vrai que ça peut souvent l’être. On stalk nos ex, les ami(e)s de nos ex, nos fréquentations ou celles qu’on voudrait avoir… OK, ouais, ça c’est assez creepy. Dans de tels cas, la modération a meilleur goût.

Par contre, il y a d’autres formes d’espionnage sur Facebook. Ça peut être gentil!

Source: www.lifehack.org
Source: lifehack.org

Je l’avoue, j’ai déjà observé, sans raison particulière, le profil d’une fille qui m’avait ajoutée récemment. C’était la copine d’un ami, je l’avais rencontrée brièvement et elle m’avait paru sympathique. J’ai espionné son profil parce que je trouvais qu’elle avait l’air gentille et que sa vie avait l’air le fun. Je ne planifiais pas particulièrement devenir son amie, mais c’est le genre de truc qui te met de bonne humeur, quand tu te rends compte qu’il y en a une couple dans le monde, des gens qui pensent comme toi. Des gens avec qui t’as des intérêts en commun. Tu ne les connais pas forcément, mais ce n’est pas grave, ça fait du bien de savoir qu’il existe d’autres personnes autour de toi avec qui tu pourrais être ami.

Et ça nous arrive tous un peu aussi. Un soir, tu t’ennuies et tu cliques sur le profil d’un ami. Tu remarques une jolie fille parmi ses amis Facebook, alors tu vas voir son profil. Puis celui de sa cousine et de l’amie de sa cousine. Tu finis sur des profils de gens avec lesquels tu n’as pas la moindre connexion, mais ce n’est pas grave. L’important, c’est que ça reste quelque chose de plaisant.

Si tu stalk le Facebook des gens en souriant et te disant que le monde est donc ben beau et gentil, j’aurais tendance à dire que c’est correct. Si tu t’en tiens à ça et que tu n’envoies pas des messages creepy à des inconnus et tant que ce n’est pas ton passe-temps principal. Mais, une fois de temps en temps, dans un petit élan d’amour pour l’univers, why not.

Si tu stalk les gens que tu détestes en étant de plus en plus fâché de vivre dans ce pays-ci ou sur cette planète, il est temps de te trouver une nouvelle façon de te divertir, parce que ce n’est pas sain ton affaire.

Alors, t’es quel genre de stalker ? Le creepy ou le gentil ?

Par Valérie JB
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Plus de bien-être

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Garder le cap

Garder le cap

Populaires

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.