All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

La fois où j’ai décidé de fonder mon entreprise

Par Andreane Viau – le dans Carrière, Vie étudiante
Ça faisait longtemps que j’y pensais, c’était dans mon sang, je suppose. L’idée de fonder ma propre entreprise comme mon grand-père l’avait fait me motivait énormément. Pour moi, l’entrepreneuriat allait me permettre d’être plus libre, de me surpasser, de faire ce que j’aime réellement.

Je voulais me lancer depuis un moment, certes, mais je n’avais toujours pas trouvé «l’idée». J’ai développé plusieurs projets pour ensuite les laisser tomber, faute de motivation, de passion. Puis, un soir, je me suis assise à mon bureau et je me suis demandé : «Qu’est-ce que j’aime vraiment? Qu’est-ce qui me passionne au plus haut point?» J’ai tourné la tête vers ma bibliothèque qui contenait plus de 250 exemplaires de mes ELLE, Loulou et Vogue préférés. «Les magazines!» J’avais toujours été passionnée par les magazines. Je les lisais d’un œil critique, j’analysais l’information, je pensais à ce que j’aurais pu faire «de mieux». Je me voyais déjà travailler aux côtés d’Anna Wintour et de lui donner mon point de vue. (héhé)

giphy

Ce soir-là, j’ai décidé que je me lançais. C’était le moment ou jamais de prendre cette passion pour les magazines et de la transformer pour en faire quelque chose qui me représentait vraiment. Du magazine de mode, je suis passée au blogue universitaire. Je baignais dans le milieu universitaire depuis trois ans et je sentais qu’il y avait de la place pour de l’innovation. Pour moi, je détenais une idée exceptionnelle. Une idée qui, à premier regard, semblait évidente, voire banale, mais dans ma tête, c’était BIG. J’imaginais déjà où je voulais pousser ce projet et ça ne ressemblait à rien qui n’avait déjà été fait. I was onto something!

Une fois que mon idée s’est concrétisée (Les Nerds est officiellement né), je devais passer aux choses sérieuses. Comment j’allais faire pour payer tout ça? Peu importe qui j’appelais, on me disait que mon site Web allait me coûter entre 20k et 30k. Wait, WHAT?! C’est une blague? À ce point-là, mes connaissances en développement Web étaient plutôt limitées et je ne pouvais pas croire qu’un «simple» site web pouvait coûter aussi cher.

Beta version of my website!! lesnerds.ca ? so many things to add, change, delete… but I’m almost there! ✨ #soexcited

Une photo publiée par Andreane Viau (@andreaneviau) le

Mon premier site web en version beta! 

Après réflexions, j’ai appelé mon institution financière. «Quelles sont mes options?» D’abord, j’ai dû leur faire parvenir mon plan d’affaires. Puis, on m’a conseillé d’ouvrir une marge de crédit. Au départ, je n’étais pas très enthousiaste à l’idée de devoir emprunter de l’argent, ça me stressait. «Et si je n’arrive pas à la rembourser?» Puis, j’ai réalisé que, si je respectais mon plan d’affaires et je gérais bien mes dépenses, j’allais y arriver.

Au cours des premiers mois, j’ai limité mes dépenses au maximum et j’ai remboursé ma marge dès que des revenus rentraient. Au bout d’un an, la marge était remboursée et je pouvais maintenant me concentrer sur le développement. Je pouvais enfin pousser mon site plus loin. Aujourd’hui, Les Nerds compte plus de 35 collaborateurs exceptionnels, une équipe de gestion incroyable et de nombreux partenaires. On compte également lancer la version anglo sous peu et une série de capsules Web! (Scoop : notre site se refait une beauté afin de mieux accueillir et intégrer le contenu vidéo. À venir début novembre, woohoo!)

Quand on décide de se lancer en affaires, il ne faut pas s’imaginer qu’on fera des milliers de dollars du jour au lendemain. Il faut être patient et bien évaluer chaque opportunité. Je suis la première à dire que j’ai la tête pleine d’idées, mais j’ai appris que «chaque chose en son temps» et qu’il est parfois mieux de bien se préparer que de se lancer dans le vide.

Au cours des dernières semaines, j’ai eu la chance de rencontrer plusieurs étudiants qui, comme moi, avaient des idées plein la tête. Découvrez comment ils prévoient économiser pour réaliser leur rêve.

Continuez votre lecture

Mon premier contact avec la DivaCup

Mon premier contact avec la DivaCup

Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

La fois où j’ai daté un gars en couple ouvert

La fois où j’ai daté un gars en couple ouvert

Doit-on être propriétaire pour réussir sa vie? #adulting

Doit-on être propriétaire pour réussir sa vie? #adulting

La première fois de ma vie où j’ai lâché prise

La première fois de ma vie où j’ai lâché prise

Marie-France Poulin -
Un premier voyage de couple, ça se planifie!

Un premier voyage de couple, ça se planifie!

Comment j’ai appris à cuisiner (astuces et recettes)

Comment j’ai appris à cuisiner (astuces et recettes)

Sarah Leblanc -
J’ai essayé de suivre le plus de tendances pendant un mois

J’ai essayé de suivre le plus de tendances pendant un mois

Nerds -
Jamais sans mon meal prep: même quand on manque de temps

Jamais sans mon meal prep: même quand on manque de temps

Jamais sans mon meal prep: spécial BBQ

Jamais sans mon meal prep: spécial BBQ

J’ai décidé d’arrêter l’alcool pendant un an!

J’ai décidé d’arrêter l’alcool pendant un an!

Nerds -
La fois où j’ai dû partir pour mieux revenir

La fois où j’ai dû partir pour mieux revenir

Audrey Chabot -
Quelques astuces pour optimiser ta recherche d’emploi

Quelques astuces pour optimiser ta recherche d’emploi

Nerds -
Pourquoi j’ai dit adieu à la balance

Pourquoi j’ai dit adieu à la balance

Kristine Bergeron -
Pourquoi j’ai décidé de prendre un break de l’amour et de rester célibataire

Pourquoi j’ai décidé de prendre un break de l’amour et de rester célibataire

Marie-Pier Hamon -