All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Dire « Oui je le veux » à soi-même avant tout

Par Sarah Lussier – le dans Bien-être, Voyage
Pour le meilleur et pour le pire, je me suis engagée, en premier, envers moi, pour toujours. Avant de promettre un acte d’engagement à quelqu’un d’autre, je crois que je devais le faire pour la personne que je suis. Je suis différente, unique en mon genre, alors je fais les choses autrement. Quand je me suis dit : « oui je le veux! », j’étais à Paris, en France.

J’étais en voyage solo et je m’apprêtais à revenir au Québec. Pour symboliser cet engagement, je suis allée dans une petite bijouterie parisienne. J’ai eu un coup de cœur pour une bague. Le bijou allait parfaitement à mon doigt, alors j’ai décidé de le choisir. À ce moment précis, je venais de faire bien plus que de choisir une bague, je venais de me choisir. Un acte dont j’ai eu le courage de faire, pour la première fois, dans ma vie. En sortant de la boutique, j’ai décidé d’immortaliser mon voyage, mon changement de vie pour vivre une nouvelle vie… la mienne. J’ai décidé de symboliser mon engagement envers moi afin de me souvenir, à chaque instant, de ma promesse.

BagueCrédit : Sarah Lussier

Ce jour-là, le 17 mai 2016, je me suis souhaité les meilleurs vœux. Je me suis promis d’être toujours là pour moi autant dans les bons et moins bons moments, de me protéger, de veiller sur moi, de m’encourager, de me soutenir, de me faire confiance, de me respecter, d’investir dans un avenir épanouissant, de prendre soin de moi, de m’écouter, de me comprendre, de m’aider, de m’accepter, de m’aimer pour qui je suis… pour le meilleur et pour le pire.

Cette promesse englobe tout: se choisir entièrement ou non. Si on s’engage, on se prend avec ses défauts, ses peurs, ses faiblesses… pas juste avec le beau côté de la médaille. Dire « oui je le veux! », c’est dire « OUI! » au bonheur, à la liberté, à l’amitié, à l’amour, la santé, la réussite, le succès, l’épanouissement, l’abondance… On a plus peur d’être heureux que l’inverse. Nos croyances, nos pensées, nos paroles, nos actes, nos attitudes et nos choix le reflètent constamment. Tout est une question de choix et de perceptions dans la vie.

Trop souvent, on s’engage pour les autres, pour des causes, des projets, des relations, des personnes qui ne nous tiennent pas réellement à cœur. On s’éparpille en essayant continuellement de faire plaisir à tous et chacun, pour mille et une raisons. Avant de s’engager envers autrui, je crois qu’il est primordial et essentiel de s’engager envers soi. Je ne comprends pas, encore aujourd’hui, comment les gens s’engagent envers quelqu’un d’autre quand ils ne sont pas capables de s’engager envers eux-mêmes? Comment peut-on faire équipe avec une autre personne si on n’est pas en mesure de le faire avec nous-mêmes? La personne avec qui on fait équipe du début à la fin, qui est toujours là, qui vit une montagne russe d’émotions…c’est nous-mêmes. C’est pour cette personne, en premier, pour laquelle nous devons nous battre. Il faut arrêter de vouloir sauver le monde entier, nous ne pouvons que nous sauver et nous changer nous-mêmes. C’est déjà un très gros contrat, non?

S’engager, c’est désirer changer les choses dans le monde. S’engager envers soi, c’est désirer contribuer au changement en commençant par nous-mêmes. Comme disait Gandhi : « Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde. » On s’engage pour de multiples raisons nobles, admirables et extraordinaires. La passion nous stimule à prendre action afin d’accomplir des buts importants. On s’engage par passion, mais aussi parce que nous attribuons un sens à notre engagement. L’engagement favorise une compréhension globale de qui nous sommes et de ce que nous réalisons dans la vie, bref cela donne un sens. L’humain a besoin de donner un sens à sa vie pour se sentir utile.

Avec du recul, en faisant cette expérience, j’ai réalisé à quel point c’est difficile de s’engager envers soi. Il faut au minimum s’aimer un brin pour le faire. Cet engagement, on ne peut pas le fuir. Pour notre bien, on doit respecter au moins cela, cette promesse, un jour, qu’on a désiré se faire, parce qu’on en tire toujours avantage.

Devenir la sentinelle de sa vie, c’est de choisir son chemin par « mes envies profondes » et non emprunter la route toute tracée du « il faut que… ». C’est vivre sa vie à fond et aller droit au but afin d’être, une fois pour toutes, le grand boubou de sa vie. Se choisir, avant toute autre personne, contre vents et marrées, c’est d’être assez fort pour s’assumer. C’est un pas de plus dans le processus de s’accepter et de s’aimer pour qui on est véritablement. Rien n’est gagné, rien n’est facile, mais avec de la patience, un pas à la fois, on y arrive, tranquillement. Le chemin de l’engagement nous met au défi. Ce n’est pas une voie toujours facile et empreinte de simplicité, au contraire. À tous les jours, je vois ma bague à la main et il y a des jours que je remets en question tout cela tellement c’est difficile. S’engager demande de nombreux efforts. Cependant, je crois qu’une personne est récompensée à la hauteur de ses efforts. S’engager est une aventure pour la vie!

Finalement, merci à tous ceux et celles qui ne m’aiment pas, vous avez raison, ce n’est pas à vous de le faire, mais à moi. Merci de m’apprendre, à tous les jours, à m’aimer un peu plus, encore et encore. C’est le plus beau cadeau que vous puissiez me faire et je vous en serai toujours reconnaissante.

Continuez votre lecture

Le jour où ma vie en valait l’engagement

Le jour où ma vie en valait l’engagement

Sarah Lussier -
Dire «Oui, je le veux» en 2016

Dire «Oui, je le veux» en 2016

Je m’aime avant tout

Je m’aime avant tout

Chloé Néron -
À toi qui veux être à nouveau une adolescente

À toi qui veux être à nouveau une adolescente

Laurie Belletête -
Je t’aime de toute mon innocence

Je t’aime de toute mon innocence

Eve Bilodeau -
OUI je le veux… Cet appart !

OUI je le veux… Cet appart !

Nerds -
Être célibataire à la St-Valentin

Être célibataire à la St-Valentin

Nicolas Sipak -
Papa à tout faire

Papa à tout faire

Audrey X -
À toi qui veux être bien seule avant d’être à deux

À toi qui veux être bien seule avant d’être à deux

Laurie Belletête -
Cette année, je veux souffrir!

Cette année, je veux souffrir!

Nerds -
Je rêve d’un peu plus de certitudes

Je rêve d’un peu plus de certitudes

Marilyne Jetté -
«Brun, la couleur de l’amour»

«Brun, la couleur de l’amour»

Sarah Leblanc -
À toi que je ne rencontrerai jamais

À toi que je ne rencontrerai jamais

Marie-Pier Hamon -
Scander Prost à l’année longue, oui je le veux!

Scander Prost à l’année longue, oui je le veux!

Nerds -
Le luxe de s’offrir du temps avec soi-même

Le luxe de s’offrir du temps avec soi-même