All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Introspection 101 à presque 26 ans…

Par Joanie Hébert – le dans Bien-être, Psycho

À chaque 29 janvier, à chacun de mes anniversaires, je fais un bilan de ma vie.

Le genre de bilan qui détermine si ma vie est ce que je souhaitais qu’elle soit, à pareille date, un an plus tôt.

Je me rappelle une soirée de fête de mes 19 ans, mes deux meilleures amies et moi étions assises au bar des Foufounes Électriques. On avait bu, on se sentait nostalgiques et on aimait ça. C’est toujours comme ça!

On a fouillé dans nos sacoches pour y dénicher un vieux papier qu’on a déchiré en trois. On a emprunté trois crayons à la barmaid pour faire une liste de «À mes 25 ans, je veux ça, ça, ah pis ça.. pis un coup parti, ça aussi!». On s’est concentrées sur notre petit bout de papier pour écrire où l’on se verrait à cet âge.

En gros, sur ce petit bout de papier, j’ai écrit ce qui semblait pour moi être le cours normal d’une vie. Sur ce petit bout de papier, j’ai écrit ce que je croyais être juste…normal. Pas ce que moi, je voulais. Non. Ce que je croyais que la vie attendait de moi.

Je me rappelle, je venais de rentrer au cégep en finances. Je n’aimais pas tellement ça, mais je le faisais parce que j’avais eu un emploi dans une institution financière et que je me disais que c’était dont facile de gravir les échelons de cette façon, petit à petit. J’y ai aussi noté que je travaillerais comme conseillère financière, que je gagnerais bien ma vie et qu’ainsi, j’achèterais mon premier condo. Je l’achèterais avec un amoureux. Oui, celui avec qui ça ferait plusieurs années que nous filerions le parfait bonheur. Et à notre parfait bonheur, à mes 25 ans, on y ajouterait une autre petite personne. À 25 ans, je me voyais avec une crevette dans le ventre.

À 19 ans, 25 ans c’était loin, c’était vieux. Je voyais ça comme l’âge du «Je-suis-une-adulte-droite-et-raisonnable-et-je-parle-de-cuisine-de-bébés-et-de-couture».

L’année dernière, j’ai eu 25 ans. Et je me suis rappelé ce petit bout de papier. Une claque au visage. Rien de ce que j’y avais écrit n’était arrivé. Étonnamment, je n’étais aucunement déçue. Ce soir-là, j’ai compris que ma liste était un gros mensonge et qu’au fond, ce n’était pas ce que je voulais. En réalité, tout ce que je désirais c’était d’être un peu plus en paix avec moi-même chaque jour. À 19 ans, au moment où j’écrivais cette liste, je n’en avais complètement rien à foutre parce que je n’étais pas bien avec moi-même.

dcc2ccd9

Et du coup, le jour de mes 25 ans, lorsque j’étais entourée de 50 personnes qui me chantaient la fameuse chanson de «Joyeux anniversaire», j’ai compris que c’est exactement ce que je voulais à cet instant précis. Être entourée de ces personnes qui font de ma vie un parfait bonheur quotidien, puisqu’ils me font sentir bien. Avec eux, je me sens en paix.

À cette dernière fête, je me suis promis de ne plus rien me promettre pour tous les prochains 29 janvier. J’ai finalement compris que ma vie était déjà tracée d’avance et que je ne pouvais en changer le parcours. Et c’est à partir de là que ça a commencé à bien aller.

C’est un mois plus tard que j’ai acheté mon premier condo. Toute seule finalement, comme une grande. Dans le même mois, j’y rencontrais un amoureux. Et quelques semaines plus tard, je m’inscrivais à l’université dans un domaine que j’aimais, qui me passionnait.

Aujourd’hui, à presque 26 ans, à presque 9500 jours sur Terre, je peux confirmer que mon parfait bonheur continue, jour après jour. Je suis, à chaque instant, de plus en plus en paix avec moi-même. Je suis où je veux être, qui je veux être et avec qui je veux être.

Cette année encore, je ne me promettrai rien. Je ne ferai pas de liste. Je ne me souhaiterai rien.

De toute façon, la vie fera en sorte que ce que je veux au fond de mon cœur arrive tout simplement.

Continuez votre lecture

Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Doit-on être propriétaire pour réussir sa vie? #adulting

Doit-on être propriétaire pour réussir sa vie? #adulting

Quand le bonheur joue à la cachette

Quand le bonheur joue à la cachette

Joanie Hébert -
Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

Un premier voyage de couple, ça se planifie!

Un premier voyage de couple, ça se planifie!

Mon premier contact avec la DivaCup

Mon premier contact avec la DivaCup

5 trucs pour survivre à ton déménagement

5 trucs pour survivre à ton déménagement

Ces « petites choses » à faire pour te booster le moral en attendant le froid

Ces « petites choses » à faire pour te booster le moral en attendant le froid

Sarah-Jane Vocelle -
Je comprends pas tes 10 selfies par jour, girl

Je comprends pas tes 10 selfies par jour, girl

Jamais sans mon meal prep: spécial BBQ

Jamais sans mon meal prep: spécial BBQ

7 endroits insolites à découvrir à Montréal

7 endroits insolites à découvrir à Montréal

Jamais sans mon meal prep: même quand on manque de temps

Jamais sans mon meal prep: même quand on manque de temps

Je m’appelle Camille, 22 ans et mélomane.

Je m’appelle Camille, 22 ans et mélomane.

5 choses à faire quand le beau temps va (enfin) arriver!

5 choses à faire quand le beau temps va (enfin) arriver!

Nerds -
Quand est-ce qu’on commence à se détester?

Quand est-ce qu’on commence à se détester?

Sarah-Jane Vocelle -