All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Je bois juste des fois, ne me juge pas

Par Noémie Ferland – le dans Bien-être, Opinion, Société
L'année dernière, Marilou avait entamé un mouvement en annonçant qu'elle ne buvait plus d'alcool. Ça m'a inspiré, je me suis questionnée et j'ai réalisé qu'on s'arrêtait rarement pour remettre en question notre consommation, autant la boisson que la drogue. On tient pour acquis que c'est la norme tellement c'est devenu banal. 

Je bois juste des fois, ne me juge pas

Je fais partie de la catégorie des gens qui ne ressentent pas le besoin de se saouler. Quand j’ai soif, je ne pense pas à une bière, mais bien à une… limonade. J’aime boire, je n’ai rien contre l’alcool, mais je trouve que trop souvent, nos activités et rencontres impliquent de boire.

En fait, ce que j’aimerais savoir c’est pourquoi, à 20 ans, refuser un verre ou aller dans un bar sans consommer, ça implique de se faire regarder croche?

giphy (6)crédit : giphy

Je comprends l’ivresse, la désinhibition agréable que peut procurer le fait de prendre un verre, je comprends que ça dégêne, que ça te fasse faire des niaiseries que t’oserais pas faire quand t’es à jeun, que ça fasse peut-être tomber la pression sur tes épaules pendant quelques heures. Je comprends et j’ai absolument rien contre.

Je comprends qu’il y a autant de raisons de boire qu’il y a d’humains sur cette terre, mais ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi on en est rendu au point de critiquer et juger ceux qui n’en ressentent pas le besoin?

Même chose pour les drogues

Faut l’admettre, les gens qui osent et tentent des expériences en tout genre ont du courage. Y’a rien de mal à vouloir se sentir libre. Pour certains, ça passe par l’essai de drogues. Chacun fait son parcours à sa manière et c’est correct ainsi.
Le pot, oui, c’est connu, presque tout le monde en a probablement déjà fumé, ta mère incluse. Mais ce qui me perturbe un peu, c’est que faire une petite ligne de coke dans une soirée, c’est devenu normal et que de faire de la MDMA la fin de semaine au chalet entre amis « ça va de soi ».

Peut-être que je généralise, probablement que vos amis ne sont pas tous comme ça (les miens non plus d’ailleurs), mais laissez-moi vous dire que quand tu t’attends à une fin de semaine relaxante, ça te met tes plans de côté assez vite.

party1crédit : weheartit

Ne pas ressentir l’envie d’expérimenter, est-ce que ça signifie ne pas être ouvert d’esprit? Est-ce que ça fait de moi une personne naïve, ou pire, plate? 

L’alcool et la drogue font partie de la société depuis toujours. C’est bien connu, le monde ne changera pas de sitôt.
Ce qui change la donne, c’est que dans le temps, on ne connaissait pas les effets à long terme et les répercussions de telles consommations. On le faisait sans savoir. On découvrait, point.

Aujourd’hui, on est pleinement conscients des impacts qu’ils ont sur notre corps et notre tête, mais on continue délibérément d’en prendre (un peu comme la cigarette vous me direz).

Personnellement, ma raison de ne pas être tentée par tout ça, c’est parce que j’ai choisi de toujours mettre ma santé en priorité, peu importe les circonstances et l’environnement qui m’entourent.

Défends tes convictions

Tes amis vont au bar et t’as pas envie de boire? Commande un virgin, un shirley temple ou même une bouteille d’eau. S’ils en vendent, c’est que t’as le droit! Et tu sais quoi, la majorité du temps, les gens ne s’en rendront même pas compte. 

T’as pas trop envie d’être là à regarder tes amis se saouler? Montre-leur que tu es capable d’être fou (folle) sans la douzaine de shooters de Téquila et, surtout, sans le mal de tête qui va avec le lendemain.

On te demande pourquoi tu bois pas? Il existe une multitude de raisons pour ne pas boire, mais tu peux très bien renverser la question en demandant à ton tour : pourquoi tu bois, toi?

Au final, ce que tu consommes, ça devrait ne regarder que toi. Peu importe où tu te situes parmi tout ça, l’important c’est de faire ces choix-là en pleine conscience, sans juger les gens qui pensent différemment.

Continuez votre lecture

Sommes-nous tous dépendants?

Sommes-nous tous dépendants?

Nerds -
Ce texte ne parle pas de « ma génération »

Ce texte ne parle pas de « ma génération »

Julien Marchand -
Juste un dernier

Juste un dernier

Pourquoi je ne me maquille plus

Pourquoi je ne me maquille plus

Sarah Leblanc -
#sorrynotsorry: Je ne réfléchis pas toujours

#sorrynotsorry: Je ne réfléchis pas toujours

Je ne sais pas

Je ne sais pas

Je ne suis pas une vraie Québécoise, je suis #Mondialaise

Je ne suis pas une vraie Québécoise, je suis #Mondialaise

Audrey X -
À toi qui m’as brisée…

À toi qui m’as brisée…

Ethel Gutierrez -
#sorrynotsorry: Des fois, je mens

#sorrynotsorry: Des fois, je mens

Alexandra Nadeau-Gagnon -
Ne me parlez pas d’amour, je vous en prie

Ne me parlez pas d’amour, je vous en prie

Ève Landry -
Bilan post-initiations : l’étendue des dégâts

Bilan post-initiations : l’étendue des dégâts

Anne-Sophie Roy -
Je ne te dirai pas que t’es belle

Je ne te dirai pas que t’es belle

Ève Landry -
Je ne serai jamais une maman

Je ne serai jamais une maman

Ève Landry -
Non merci, je ne bois pas de café

Non merci, je ne bois pas de café

Anne-Sophie Roy -
Pourquoi je ne supprimerai pas Facebook

Pourquoi je ne supprimerai pas Facebook

Nerds -