All time BetterBe Branchez-vous Carrières

L’outil qui vissait dans l’beurre

Par Nerds – le dans Bien-être, Santé

L’outil qui vissait dans l’beurre

Je me disais que j’allais répondre aux incessants (mais plutôt surprenants) appels de ma cadette. J’avais pas tellement le temps, j’allais retirer quelques piastres pour une p’tite frette. C’était inexpliquablement l’été par-dessus l’automne, déstabilisant d’aller en shorts serrés poser pour des albums Facebook aux pommes. Rosie m’appelait pis moi je profitais de mon BBQ d’octobre entre chums.

Mon habituelle bébé-soeur, toute discrète, additionnait les minutes de son forfait de cell à essayer de me rejoindre pis ses propres secondes sonnaient comme une journée complète.

Je suis tombée en bas de mes 5 pieds 2 pouces quand mon cerveau a finalement mis en ordre les mots que Ro a essayé de me déballer d’une traite. Y’avait des sanglots dans sa voix ça sortait pas drette.

C’est qu’une chance que Thalie m’a aidée à amortir la chute, même si, au final, tomber de moi-même c’était pas si haut. C’est surtout que j’étais pas habituée d’entendre ma soeur exprimer ses maux.

C’est aussi qu’on finit par mal entendre par les oreilles quand le coeur se met à vouloir se foutre en dehors de son contenant, ça sonne plus fort que Boom Desjardins qui se dévore le corps en braillant, c’est le chaos des connexions neuronales qui se dépluguent pour un moment.

« Angie, elle est pas là. Montagne de kleenex. Pot de pilules vide. Lettre. »

Et être à à peu près 260 km.

Et savoir ma frangine en train de fouiller la maison pour la retrouver.

Et pas pouvoir la réconforter. Pas pouvoir l’aider à assembler les morceaux de ce qui venait d’éclater.

C’est surtout que tu t’attends jamais qu’un chirurgien te rate l’appendice et qu’il te scalpe l’intestin à place. C’est que tu t’attends pas à te faire offrir un forfait d’embaumement quand tu rentres au garage. C’est aussi que tu vas avoir de la misère à comprendre un prof qui va te dire qu’il peut pas t’enseigner son propre cours parce qu’il le connait pas. On s’y attend pas.

C’est surtout qu’on s’y attendait jamais. C’est surtout pas l’principe d’une grande annonce officielle de vente à rabais.

Elle avait travaillé pendant une dizaine d’années dans le domaine de la santé. La santé, mais pas la même qui s’assure par la carte-soleil. La santé, mais un peu plus ennuagée par boutes, celle qui passe encore moins souvent qu’un char à ses check-ups annuels pour voir si ça tient toujours la route. La santé des brisures de l’âme et des neurones qui commencent un peu à se crisser de toute. C’était une toute petite, mais une grande attentionnée, une fière raboutteuse de morceaux de vie en stand-by pis de coeurs écorchés.

On s’attend pas à ce qu’une femme forte de maman qui travaille d’emblée avec les blessures du mental tente de commettre l’irréparable, ça tient pas deboute ça peut pas être vrai.

Mon histoire à moi se termine « bien ».

L’irréparable a été avorté, mine de rien. Avec du support, de l’amour pis beaucoup du sien. Notre chance : une famille qui se tient.

C’est pas tout le monde qui se spécialise là-dedans pis qui peut compter sur un fan club de frangins.

C’est pas joyeux jongler avec la souffrance. Ça tire, ça pèse, ça écrase, ça déchire, je sais. Ça brûle, ça étourdit, ça étouffe. Les gars, nous les poulettes, on est peut-être des chaudes pleureuses, des grandes émotionnées éclatées par les sanglots ou les perceptions erronées. Et on essaie, on est pas plus fortes, mais on se pitche (plus souvent, pas tout l’temps) dans les appels à l’aide. Aussi subtils soient-ils, aussi lourds ou décrissants sur vos nerfs pis ça tombe jamais pile.

S’il vous plaît les gars, les p’tites, oubliez-pas qu’il y a d’autres moyens de fermer la yeule aux estis, de gifler les égratignures de cœur ou les ecchymoses de tête.

Y’a des baumes pour vos brûlures.
Permettez-vous le droit de garder un ti-boutte de futur.

(Appelle.)

*Si toi ou un proche est en détresse, compose sans frais le 1-866-APPELLE (1 866-277-3553).

Par Angie Landry
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Continuez votre lecture

Le jour où tu l’as pas fait

Le jour où tu l’as pas fait

Nerds -
S’esclaffer des grands malaises

S’esclaffer des grands malaises

Nerds -
Les mots-kleenex

Les mots-kleenex

Nerds -
À toi qui t’es enlevé la vie

À toi qui t’es enlevé la vie

Nicolas Sipak -
Ben voyons… Tu manges pas?

Ben voyons… Tu manges pas?

Nerds -
Automne et mi-session : les universités te donnent des outils pour passer au travers des zones grises

Automne et mi-session : les universités te donnent des outils pour passer au travers des zones grises

Nerds -
La culpabilité de manger

La culpabilité de manger

Nerds -
Parce que les journées n’ont que 24 heures

Parce que les journées n’ont que 24 heures

Audrey Chabot -
De l’encre dans la tête

De l’encre dans la tête

Marie-Audrey Perron -
Au pire, y’a sûrement du bonheur qui traîne dans une boîte d’objets perdus

Au pire, y’a sûrement du bonheur qui traîne dans une boîte d’objets perdus

Nerds -
Déjà 25 ans, ouin pis?

Déjà 25 ans, ouin pis?

Mon turn off du temps des Fêtes

Mon turn off du temps des Fêtes

Nerds -
Mon gros adjectif

Mon gros adjectif

Ève Landry -
La première fois qu’on quitte chez nous pour chez soi

La première fois qu’on quitte chez nous pour chez soi

Marie-Joëlle Pratte -
L’implication citoyenne: le pied de céleri pis la roue politique

L’implication citoyenne: le pied de céleri pis la roue politique

Nerds -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.